Yamoussoukro défaite aux sénatoriales, un député prévient « Le PDCI va prendre une position plus radicale »

Mardi 27 Mars 2018 - 12:14


 

Patrice Kouassi, député PDCI de Yamoussoukro

Yamoussoukro défaite aux sénatoriales de la liste du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP, coalition au pouvoir) conduite par le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI d’Henri Konan Bédié, membre de la mouvance présidentielle). Le député  (PDCI) Patrice Kouassi dénonce « l’hégémonie du RDR qui veut gagner les bastions de ses partenaires » et prévient. Interview.

Les résultats des élections sénatoriales sont connus. A Yamoussoukro, la liste RHDP conduite par le PDCI, a perdu. Quelle réaction avez-vous suite à ce résultat ?

La première chose que je dirais, c’est le constat de l’échec du RHDP à Yamoussoukro. C’est un constat de rejet par deux fois du RHDP à Yamoussoukro. La première fois, ce fut lors des élections législatives. La seconde fois aujourd’hui, à l’occasion des élections sénatoriales. Donc, il me semble que Yamoussoukro a pris une position définitive en ce qui concerne le RHDP, c’est une position de rejet.

A lire aussi: Qui sont ces 16 indépendants qui ont fait mordre la poussière au RHDP ?

Comment pourrait s’expliquer cette position de rejet ?

Cette position de rejet s’explique par le fait qu’il s’agit d’une alliance de pure forme, qui n’a aucune assise véritablement solide dans le fond. J’en veux pour exemple la réaction des voix autorisées du RDR après la victoire de la liste des indépendants, alors même que la liste RHDP qui est censée être une liste d’union entre le RDR et le PDCI a perdu. Une réaction de satisfaction du vice-président du RDR, le ministre Joël N’guessan qui estime que la victoire de la liste indépendante est la victoire du véritable RHDP c’est-à-dire celle ayant la caution du RDR .

Cela veut dire que le RDR a un calendrier qui est différent de celui du PDCI. Finalement, le constat, c’est qu’il n’y a de RHDP que lorsque cela arrange le RDR, sinon comment expliquer les félicitations du ministre Joël N’guessan au gouverneur Thiam et au ministre  Diarrassouba « qui ont accompagné discrètement et efficacement la victoire des indépendants ».

« NOUS ALLONS PRENDRE UNE POSITION BEAUCOUP PLUS RADICALE QUE PAR LE PASSÉ. IL N’Y AURA PLUS DE LISTE RHDP À YAMOUSSOUKRO DÉSORMAIS, DANS LA MESURE OÙ C’EST UN MARCHÉ DE DUPE »

Cela est d’ailleurs conforté par les manifestations de joie du ministre Souleymane Diarrassouba, au lycée Mamie Adjoua, à l’annonce de la victoire de la liste indépendante. Nous en voulons également pour preuve le champagne qui a coulé chez le gouverneur Thiam à l’occasion de l’annonce de la victoire de la liste indépendante.

Finalement, nous sommes confortés dans l’idée qu’il n’existe pas de RHDP à Yamoussoukro. Il existe une façade qui tend à faire croire qu’il s’agit d’un RHDP, mais à la vérité, il s’agit tout simplement de l’hégémonie du RDR qui veut tout simplement gagner les bastions de tous ses autres partenaires.

A vous entendre, des mains souterraines ont travaillé pour faire tomber le RHDP à Yamoussoukro. Est-ce cela ?

Evidemment. J’en veux pour preuve tout simplement les déclarations qui sont faites par ces personnes-là. J’en veux pour preuve le champagne qui a coulé chez le gouverneur Augustin Thiam avec une équipe qui revendique sa qualité d’équipe technique de soutien à la liste indépendante. Comment expliquer la réaction du ministre Joël N’guessan ? Comment expliquer la manifestation de joie du ministre Diarrassouba et tout son staff au lycée Mamie Adjoua au vu et au su de tout le monde ? Si ce n’est qu’ils ont tout simplement supporté la liste indépendante contre la liste RHDP.

Pensez-vous qu’une bataille est menée contre le PDCI-RDA à Yamoussoukro ?

Evidemment. Dans la mesure où Yamoussoukro est identifiée comme étant un bastion du PDCI-RDA, vous comprenez qu’il s’agit d’un challenge pour le RDR de démontrer le contraire. Sauf que dans ce cas de figure, il s’agit de grands électeurs. Il y avait en tout, 49 grands électeurs. Et il ne me semble pas que 49 grands électeurs soient suffisamment significatifs pour dire que Yamoussoukro ne serait pas le bastion du PDCI-RDA.

Ces résultats des sénatoriales à Yamoussoukro sont-ils le signe d’une chute libre du PDCI, selon vous ?

En ce qui nous concerne, la lecture que nous avons des résultats des sénatoriales, il s’agit tout simplement d’une trahison interne au PDCI. Le PDCI-RDA qui a 35 conseillers municipaux sur 45 hormis les 4 députés, se voit amputer de 20 conseillers qui votent pour les indépendants. Pour moi, il s’agit tout simplement d’une trahison interne au PDCI. Une trahison des conseillers municipaux du PDCI, pour quelle raison ? L’avenir nous le dira. Ne vous en faites pas, nous aurons le fin mot de cette affaire.

Le PDCI, selon vous, a-t-il des arguments solides pour rebondir à Yamoussoukro ?

Je peux vous assurer d’une chose, c’est que nous n’avons jamais cru au RHDP et nous n’y croyons pas aujourd’hui. Nous allons prendre une position beaucoup plus radicale que par le passé. Il n’y aura plus de liste RHDP à Yamoussoukro désormais, dans la mesure où c’est un marché de dupe. Les prochaines élections qui vont se dérouler, il y aura certainement une liste RDR et une liste PDCI. Et le vainqueur, on verra bien ça sera qui.

Nouveau Réveil

 




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact