Violences au siège du PDCI : Un loubard arrêté avoue avoir été recruté par un militant du RDR

Samedi 2 Juin 2018 - 09:32


Suite aux violences survenues, cette semaine, au siège du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI  d’Henri Konan Bédié), un loubard arrêté et interrogé par la police, a avoué avoir été recruté par un militant du Rassemblement des républicains (RDR  présidé par Henriette Dagri Diabaté). Violences siège PDCI.

Suite aux vives tensions éclatées le mardi 29 mai 2018 à la maison du parti au moment où Maurice Kakou Guikahué  , secrétaire exécutif en chef du PDCI-RDA   tenait une réunion. Il a tenu à faire une mise au point et met en garde les auteurs et les commanditaires de cet acte. C’était ce jeudi 31 mai 2018.

A lire aussi. PDCI-RDA : un proche de Fabrice Sawegnon perturbe une réunion de Guikahué, la JPDCI condamne

Des jeunes inconnus des structures spécialisées de la Jeunesse  du Parti démocratique de Côte d’Ivoire(JPDCI) ont fait irruption dans l’enceinte du siège de ce parti pour proférer des menaces perturbant la réunion que présidait le secrétaire exécutif en chef du même parti.

Ces jeunes aux allures bizarres, selon Maurice Kakou Guikahué ont été convoyés  par des mains obscures. « Ils ne savent même pas pourquoi ils ont été envoyés » a-t-il fait savoir avant de noter que «  ces manifestants ne sont pas des militants du PDCI-RDA. Nous avons les preuves ».

« GUIKAHUÉ FAIT REMARQUER QUE CEUX QUI SONT VENUS CRIAIENT ‘’GUIKAO, GUIKAO’’. CELA CONFIRME, SELON LUI, QUE LES JEUNES LOUBARDS NE CONNAISSAIENT PAS SON NOM, PREUVE QU’ILS NE SAURAIENT ÊTRE DES MILITANTS DE SON PARTI »

Il a précisé que parmi ceux qui étaient interpellé par le commissaire certains étaient complètement étrangers au parti. « Ils disent qu’ils ont été recrutés en ville », a-t-il révélé. Selon Maurice Kakou Guikahué, la scène du mercredi était plus flagrante.

« Celui qui a été pris et qui a été interrogé dit qu’il était au quartier Maroc à Yopougon (…) ils disent qu’ils ont reçu 1 000 FCFA chacun pour venir faire du bruit au siège du PDCI-RDA », s’est offusqué le secrétaire exécutif en chef du parti.

Violences siège PDCI et « Guikao »

« Celui qui les a recrutés est un certain Meïté qui serait militant du RDR », a-t-il révélé. Guikahué fait remarquer que ceux qui sont venus criaient ‘’Guikao, Guikao’’. Cela confirme, selon lui, que les jeunes loubards ne connaissaient pas son nom, preuve qu’ils ne sauraient être des militants de son parti.

« Nous demandons à ceux qui sont à la base de ces actions d’arrêter parce que nous aussi, nous nous organisons », a insisté Guikahué, avant d’avertir sur un ton amer : « nous n’allons plus tolérer que de telles choses se passent ici ».

Salifou Ouattara

 




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact