Sommet UA-UE A Abidjan les 29-30 Novembre 2017: Motion pour la libération des prisonniers politiques

Vendredi 1 Décembre 2017 - 04:41


Sommet UA-UE A Abidjan les  29-30 Novembre 2017:  Motion pour la libération des prisonniers politiques

SOMMET UA-UE A ABIDJAN LES 29-30 NOV. 2017 :

MOTION POUR LA LIBERATION DES PRISONNIERS POLITIQUES EN CI


 

DISTINGUES INVITES AU SOMMET UA-UE D’ABIDJAN ;

MESDAMES ET MESSIEURS ;

Vous remerciant de l’insigne honneur que vous faites à la Côte d’Ivoire d’abriter le Sommet 2017 du partenariat entre l’Union Africaine et l’Union Européenne, les 29 et 30 Novembre 2017 ;

Considérant que la question des Droits de l’Homme a toujours constitué une préoccupation essentielle pour les deux Unions ;

Nous avons l’obligation d’attirer votre attention sur une situation particulière de violation grave des Droits de l’Homme que subissent une catégorie d’Ivoiriens, depuis la crise postélectorale de 2010-2011 et l’avènement de M. Alassane OUATTARA au pouvoir, notamment des partisans et sympathisants de l’ex-Président déchu Laurent GBAGBO. En témoigne la plupart des rapports des Organisations nationales et internationales des Droits de l’Homme.

Ces hommes et ces femmes, dont l’unique crime commis est d’avoir voté et soutenu le Président Laurent GBAGBO lors de la présidentielle d’Octobre 2010, ou d’appartenir à son parti politique, sont injustement et abusivement détenus dans les geôles des prisons ivoiriennes depuis 2011 : ce sont donc des Prisonniers politiques ! Et les procès ouverts à l’encontre de certains d’entre eux, avec le mobile générique d’« atteinte à la sûreté de l’Etat », ne sont que de simples parodies de justice.

A LA FAVEUR DU SOMMET DES 29 ET 30 NOVEMBRE 2017 A ABIDJAN, NOUS DEMANDONS DONC LA LIBERATION DE TOUS LES PRISONNIERS POLITIQUES DE CÔTE D’IVOIRE !!!

Il en va de la responsabilité et de la crédibilité de l’UA et de l’UE, de vérifier cette situation des Prisonniers politiques ivoiriens (dont la liste est ci-jointe) et de faire pression auprès du Chef de l’Etat ivoirien, l’hôte de ces assises, afin de faire cesser ces violations des Droits de l’Homme.

Fait à Paris, le 26 Novembre 2017


 

ONT SIGNE LA MOTION :


 

Dr BOGA Sako Gervais, Président –Fondateur de la FIDHOP

Prof Michel GALY, Politologue (Comité pour la libération des Prisonniers politiques en CI

M. Christian VABE, Président du RPCI-AC

M. Pascal LOGBO, Président du NPR

M. Evariste NAHIO, Coordonnateur de la Plateforme des Leaders d’Italie

Dr DIABY YOUSSOUF, Porte-parole et Directeur de cabinet de Charles BLE GOUDE (COJEP)

DES IVOIRIENS, DES AFRICAINS ET DES EUROPEENS : D’ITALIE ; DE FRANCE ; DE L’ALLEMAGNE ; DE LA SUISSE ; DU CANADA ; DU QUEBEC ; DU DANEMARK ; DU TOGO ; DU BENIN ; DE L’IRLANDE ; DE LA SUEDE ; DES ETATS UNIS…

LE COLLECTIF POUR LA LIBERATION DES PRISONNIERS POLITIQUES EN CÔTE D’IVOIRE (CLIPPCI)

LA FONDATION IVOIRIENNE POUR LES DROITS DE L’HOMME ET LA VIE POLITIQUE (FIDHOP)

LA PLATEFORME DES LEADERS IVOIRIENS D’ITALIE (FIDHOP-Italie, FPI-Italie, UNG-Italie, Filles de Marie KORE, CIWIT, CI-Libre expression, Collectif de Brescia, Patriotes de Parma, Femmes Patriotes d’Italie, CI-Coalition, COPACI, COPADI, CUR)

RPCI-AC

NPR

GROUPE DE REFLEXION ET D’ACTIONS POUR LA DEMOCRATIE ET LES DROITS DE L’HOMME EN AFRIQUE (GRADDH-AFRIQUE)





Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact




 

Les Filles de Saïoua au Palais de Congrès de Montreuil (France) le samedi 16 décembre 2017