Reforme de la CEI/ Christian Vabé à Alassane Ouattara:« M. le Président, acceptez la main tendue de Sangaré »

Jeudi 22 Février 2018 - 13:40


 

Monsieur le Président,
 

Le président du front populaire ivoirien, Aboudramane Sangaré, dans sa conférence de presse le 15 février 2018 à Abidjan  et sur les ondes internationales le lundi 19 février 2018vous a lancé un appel au dialogue concernant les reformes à apporter avant les prochaines élections municipales, régionales, et sénatoriales, prévues cette année, lesquelles reformes ouvriront la voie à des élections présidentielle libres, démocratiques, et transparentes en 2020.

Monsieur le Président, cet appel du président du front populaire ivoirien au dialogue est crucial et urgent car il concerne la révision de la commission électorale indépendante (CEI), du fichier électoral, et le découpage électoral, de même que la mise sur pied d’un environnement sécuritaire apaisé. Car comme vous le savez bien monsieur le Président, les bandes de voyous microbes, pillent, volent, et violent, en toute impunité.

Monsieur le Président, vous savez très bien que la commission électorale indépendante n’est pas consensuelle,  même si vous et votre Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, affirmez le contraire sans convaincre.

En effet, monsieur le Président, l’opposition toutes tendances confondues, la société civile sans exception, et même les syndicats, exigent sa reforme.

La communauté internationale qui vous est si chère, vous a ordonnée de la reformer.

 C’est le cas de la  Cour africaine des droits de l’homme, qui dans son arrêt du 18 novembre 2016, a déclaré la CEI déséquilibrée et non conforme aux normes internationales, et a exigé sa réforme dans un délai d’un an soit en 2017, afin de garantir des élections crédibles, justes, équitables, et transparentes.

Monsieur le Président, même votre principal allié, le Pdci-Rda du président Henri Konan Bédié,  exige également la révision de la commission électorale et un nouveau découpage. Vous ne pouvez pas rester insensible à tous ces appels à la révision de la commission.

Monsieur le Président, en conséquence :

Je vous demande de toute urgence d’accepter cette main tendue au dialogue du président du FPI, car c’est la seule et unique voie de sortie de la crise de la CEI, afin qu’il y ait des élections en Côte d’Ivoire.

Je vous le demande avec insistance monsieur le Président, car ce dialogue permettra d’aplanir toutes les divergences entre le pouvoir et l’opposition pour la tenue des prochaines élections municipales et sénatoriales de 2018, et pour les élections présidentielle de 2020.

Monsieur le Président, vous savez déjà la position du RPCI-AC sur la question des prochaines élections, à savoir que sans révision de la CEI et des listes électorales, et sans nouveau découpage électoral, il n’y aura pas de prochaines élections en Côte d’Ivoire.

C’est également la position du président Aboudramane Sangaré, qui l’a d’ailleurs dit publiquement.

 

Monsieur le Président, me tenant disponible dans l’intérêt supérieur de la nation, je vous prie d’agréer les expressions de ma très haute considération.

 

Fait à Paris le 20 février 2018

 

Christian Vabé

Président du RPCI-AC

 

AMPLIATIONS

DONALD TRUMP, PRESIDENT  DES ETATS UNIS D’AMERIQUE

EMMANUEL MACRON, PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE FRANCAISE

PRESIDENT ALASSANE OUATTARA CÔTE D’IVOIRE

PRESIDENT ROCH MARC CHRISTIAN KABORE BURKINA FASO

PRESIDENT LAURENT GBAGBO ( COUR PENALE INTERNATIONALE LA HAYE)

VLADIMIR POUTINE, PRESIDENT DE LA FEDERATION DE RUSSIE

JACOB ZUMA, PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE SUD-AFRICAINE

GEORGE WEAH, PRESIDENT ELU DU LIBERIA

IBRAHIM BOUBACAR KEITA (IBK), PRESIDENT DU MALI

 

THERESA MAY, PREMIER MINISTRE BRITANNIQUE (10 DOWNING STREET)

PRÉSIDENT MACKY SALL (SÉNÉGAL)

 ANGELA MERKEL (CHANCELIÈRE ALLEMANDE)

PRÉSIDENT OBIANG N'GUEMA BASOGO (GUINÉE EQUATORIALE)

PRESIDENT IDRISS DEBY, PRESIDENT DU TCHAD

ALPHA CONDE, PRESIDENT DE GUINEE  ET DE  PRÉSIDENT DE L'UNION AFRICAINE

 

JEAN CLAUDE JUNKER PRÉSIDENT DE LA COMMISSION UNION EUROPÉENNE

PRÉSIDENT DE L'UNION EUROPÉENNE PARLEMENT DE STRASBOURG (DÉPUTES EUROPÉENS) STRASBOURG DÉPUTES FRANÇAIS (PALAIS BOURBON)

SÉNATEURS FRANÇAIS (PALAIS DU LUXEMBOURG)

CONGRES AMÉRICAIN (CHAMBRE DES REPRÉSENTANTS ET SÉNATEURS AMÉRICAINS)

COMMONS GRANDE BRETAGNE (DÉPUTES ANGLAIS)

 BUNDESTAG (German Federal Diet) PARLEMENT ALLEMAND

 

 

Sénatrice Claire Mc Caskill (Missouri)

Senator Tom Udall (New Mexico)

Senator Pat Roberts (Kansas)

Senator John Mac Cain (Arizona)

Senator Christopher Coons (Delaware)

Senator  Mike Crapo (Idaho).





Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact