Présidentielle 2020 : Le camp Soro veut des primaires pour désigner le candidat du Rhdp

Jeudi 14 Décembre 2017 - 15:27


 

Dans le camp des proches et partisans de Guillaume Soro, l'on ne semble pas opposé à l'idée de primaires pour départager les cadres qui aspirent à être le candidat du Rhdp.

C'est, en tout cas, ce que laisse penser une tribune publiée sur le site officiel de Guillaume Soro, par l'écrivaine Aïcha Yatabary, membre d'un pool d'intellectuels idéologues du président de l'Assemblée nationale.

Elle se prononce sur le projet de parti unifié dont il est, de plus en plus, question au sein de la mouvance présidentielle. D'entrée, elle s'oppose à toute velléité visant à étouffer l'expression des ambitions politiques sous prétexte de parti unifié. "Ce projet de parti unifié ne doit pas non plus faire taire les individualités et les ambitions des uns et des autres, mais leur permettre de s’exprimer de façon démocratique et transparente", avertit cette intellectuelle pro-Soro.

Puis, elle exprime une sorte de scepticisme quant à la possibilité que la Côte d'Ivoire vive un scénario à la Macron à une élection présidentielle. " L’on peut très bien voir émerger un candidat indépendant qui rassemble autour de lui des électeurs partageant une vision commune, comme on l’a observé pour le Président Macron en France. Il faut cependant préciser que ce genre de scénario se produit lorsque les peuples ont dépassé les clivages ethno-tribalistes et ne s’inscrivent que dans la poursuite d’un projet commun", fait-elle observer.

Le disant, elle laisse sous-entendre qu'un tel scénario reste improbable dans un pays comme la Côte d'Ivoire où le jeu politique est fortement teinté de coloration ethno-tribale. D'ailleurs, renchérit Aïcha Yatabary, comme consciente qu'une telle issue est difficilement accessible: "De plus, l’accession d’un candidat indépendant aux plus hautes fonctions de l’Exécutif est un cas de figure qui n’a jamais été observé en Côte d’Ivoire".

Aussi semble-t-elle inviter ses camarades du camp Soro à plutôt explorer la piste d'une candidature au sein du Rhdp. Dans cas de figure, soutient-elle, il faudra alors que des primaires soient organisées à l'intérieur de ce groupement politique, regroupant des partis d'obédience houphouétiste. "L’organisation de primaires nous paraît être le système le plus équitable pour garantir la possibilité à tous les candidats potentiels d’un parti de faire entendre leur voix, leur programme, de les faire connaître aux militants de ce parti et de permettre à ces derniers d’opérer un choix correspondant à leurs attentes. Ce système permet de choisir, pour un parti, le candidat le plus représentatif …", argumente l'écrivaine.

Et d'ajouter: "Des primaires au sein du RHDP pourraient aboutir à une candidature unique qui ne serait à l’origine d’aucune contradiction puisqu’elle refléterait le choix transparent et démocratique des électeurs du parti". Toutefois, souligne-t-elle, "à condition que ce choix soit transparent et démocratique". Dans le camp Soro, les choses sont donc claires.

 

Assane NIADA

 




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact