Pdci Rda. Affaire , "le dernier mot appartient au président Bédié".: Et si Bédié disait "Oui" au parti unifié et à une candidature unique de Ouattara. On fait comment ?

Mercredi 20 Décembre 2017 - 14:21


            

 

Les lignes bougent au PDCI RDA et c’est tant mieux. La jeunesse militante hausse la voix pour demander des clarifications sur le projet de création du parti unifié.. Par exemple,  la réunion de la jeunesse Urbaine et rurale qui s'est tenue les 14 décembre 2017, a  donné la conclusion suivante: <<Nous sommes dans l’alliance Rhdp, mais nous sommes contre tout ce qui emmènera à la disparition du Pdci-Rda>>

Non seulement , cette déclaration de la jeunesse aura mis fin au silence de Bédié , mais surtout  à la cacophonie entretenue par le "micro et le haut parleur", car les confusions créent souvent des surprises en politique. .

. Je suis inquiet. N’a-t-on pas coutume de dire que le poisson pourrit par la tête ?

Inutile de dormir sur ses lauriers à croire aux discours des amuseurs publics de la direction du PDCI RDA. M. Guikahué sait  bien qu’il porte une certaine assurance pour encadrer les 99 % des militants  qui ne veulent ni du parti unifié, et qui soutiennent une candidature du Pdci Rda à l’élection présidentielle de 2020..

 Pendant que la base surexcitée grogne en manifestant son mécontentement par des gestes de protestation qui conduiront à coup sûr à de la désobéissance militante, quel gage, M. Kakou Guikahué peut-il donner dans son élan de conduire ce courant ?  M. Bédié aura-t-il la lucidité et le courage de canaliser tous ces mécontents et, dire non à Ouattara ?  M. Guikahué ne serait-il pas en mission commandée ?

Le régime Ouattara , dans sa volonté de se maintenir au pouvoir,  ne chercherait-il pas à brandir le carton rouge du redressement fiscal contre ses futurs concurrents ? car  Il ne voudra pas d’entrave sur le chemin de son projet de parti unifié qui a déjà vu le jour. Il a même insisté devant M. Bédié à Daoukro, qu’il veut son parti unifié avant la fin de l’année 2017.  Nous sommes en décembre et quand M. Ouattara veut quelque chose, il s’en donne les moyens pour l’acquérir.

En plus l’équipe d’experts qui a élaboré les textes du parti unifié est composée en majorité de cadres du PDCI RDA, tout ce que les sbires de M. Bédié font croire, riment à quoi ? Dans certaines contrées, ce sont mêmes des cadres du PDCI RDA qui organisent des journées de soutien à l’adversaire Ouattara et des clubs de soutien, sont entrain de voir le jour, composés des élus et cadres du même PDCI RDA. Le président Bédié, ne dit rien et la vie suit son cours. Voilà, des vrais sujets sur lesquels, M. Bédié doit taper fort pour effrayer ces aventuriers affamés de son parti.

M. Jean Louis Billon, quasi plébiscité par la jeunesse et qui bout de l’intérieur, peut-il faire quoi contre cette grosse machine infernale et inexorable de M. Ouattara ? M. Billon est le deuxième pourvoyeur d’emplois en Côte d’Ivoire après l’état, mais c’est M. Ouattara qui tient les manettes du pouvoir, où passera-t-il pour briguer la magistrature suprême du pays et sous quelle bannière ? Le PDCI RDA n’aura pas de candidat et tout ce qui se trame, n’est que de la diversion.

Maintenant, je pose cette question aux militants, si M. Guikahué qui entretient le groupe majoritaire des : « NON », à l’approche de la date des élections, le président Bédié à qui revient le dernier mot, le menace, vous les militants, vous ferez comment à quelques jours de ces élections pendant que le RDR est déjà en campagne ? Deuxième hypothèse, M. Guikahué, vous entraine jusqu’à la date fatidique et que le président Bédié, ne veut pas  céder le logo du PDCI RDA, comment ferez-vous ? Troisième hypothèse, en pleine campagne d’assurance pour le NON, comme le dernier mot appartient à M. Bédié, si ce dernier venait à donner son ok pour le parti unifié, que ferait alors M. Guikahué, le micro et le tamtam de celui même qui pose un problème et contre qui, le « NON » se mobilise ?

Face à toutes ces hypothèses, j’émets des doutes à la bonne foi de tous ceux-là qui font semblant de créer tous ces discordes pour distraire le bas peuple, à l’endormir pour le mettre devant le fait accompli au dernier moment. Puisqu’il est le micro et le tamtam, il vous fera bien danser, n’est ce pas ?

 L’eau du marigot PDCI RDA est trop trouble et méfiance quand même. Je suis PDCI RDA, s’il meurt, je me suis préparé, s’il survit aussi, je me suis préparé.

                                                                                                                    Joël ETTIEN

 




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact