ONU Diplomatie: Vives polémiques en Côte-d’Ivoire autour du décès de l’ambassadeur Bernard Boutchoué

Vendredi 20 Avril 2018 - 16:41


La nouvelle du décès de l’ambassadeur ivoirien auprès de l’Onu, Bernard Tanoh-Boutchoué , 67 ans est tombé tôt ce jeudi de sources diplomatiques. La mort du diplomate en poste seulement depuis septembre 2017 suscite cependant plusieurs commentaires étant données les circonstances obscures autour du décès survenu dans un hôpital newyorkais après y avoir été admis quelques heures plus tôt.

Selon Jeune-Afrique dans son édition en ligne, il est décédé dans des circonstances non encore élucidées suite à un malaise. Pourtant le diplomate était déjà sous pression dans la crise syrienne. Il se serait abstenu de voter une résolution le 19 mars 2018, sur instruction de son supérieur hiérarchique, le ministre des Affaires étrangères Amon Tano. Toute chose qui aurait fâché la France qui s’en est plainte au ministre d’Etat Hamed Bakayoko alors présent à New York du 23 mars au 2 avril dernier. On le sait la Côte d’Ivoire avait eu le soutien de la France pour une place au conseil de sécurité de l’Onu comme membre non permanent.

Son abstention, révèle le confrère, a empêché l’audition d’un exposé sur la situation des droits de l’homme en Syrie comme le souhaitait la Chine, membre permanent. Il était donc bien embêté à la suite de ce qui a été considéré comme un malentendu alors qu’il avait été rappelé pour consultation par Abidjan. Début avril, il a voté contre la résolution russe qui défendait la Syrie.

L’homme, apprend-t-on, préparait l’arrivée de son patron Amon Tano, à New York au moment où intervient son décès. Amon Tano fait partie de la délégation du président Ouattara actuellement en France.

SD à Abidjan

sdebailly@yahoo.fr

 




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact