Nouvelle suspension «abusive» du quotidien La Voie Originale en Côte-d’Ivoire

Vendredi 15 Décembre 2017 - 19:48


Communiqué n°6 de la Direction de Publication du quotidien La Voie Originale, suite à une énième suspension arbitraire de 12 parutions par le CNP

La Direction de la Publication du quotidien La Voie Originale a le regret d’informer l’opinion publique, ses partenaires et ses lecteurs que leur quotidien préféré sera absent des kiosques, du jeudi 14 au vendredi 29 décembre 2017. Par décision n° 010 du 07 décembre 2017, le Conseil national de la Presse (CNP) a prononcé « la suspension du quotidien La Voie Originale pour douze (12) parutions ». Par cette énième sanction, l’organe de régulation que préside M. Raphaël Oré Lakpé ferme le journal pour deux raisons :

Primo : M. Lakpé et son CNP reprochent à La Voie Originale d’avoir publié, le mercredi 29 novembre 2017, sous le titre « Le 5ème sommet UA-UE à Abidjan, ce matin : Bienvenue au pays des exilés et prisonniers politiques », « la liste actualisée des prisonniers politiques et militaires», documents rendus publics par le cabinet de M. Michel Gbagbo, Secrétaire national FPI chargé de l’Administration pénitentiaire et des Prisonniers politiques.

Pour M. Lakpé et son CNP, « écrire qu’il existe des prisonniers politiques en Côte d’Ivoire, contrairement aux déclarations du gouvernement, nécessite la production de preuves irréfutables sur les cas évoqués ».

Secundo : Selon M. Lakpé et son CNP l’emploi de l’appellation « FPI de Gbagbo » par le journal signifie «entretenir le bicéphalisme au sommet du FPI », ce qui serait une faute professionnelle.

Pour la première sanction infondée, l’entreprise éditrice de La Voie Originale donnera les suites (juridiques et autres recours) qui conviennent. Mais pour l’instant, la Rédaction laisse à l’appréciation des hautes personnalités emprisonnées et de leurs familles, le méprisant jugement de M. Lakpé et de son CNP sur leurs terribles souffrances qui n’ont aucune valeur de « preuves irréfutables » derrière les barreaux.

Pour le second « délit », LG’Editions rappelle que c’est la 6ème sanction par laquelle M. Lakpé et son CNP tentent de casser La Voie Originale, et qu’une procédure régulière est pendante par devant les tribunaux et la Cour suprême de la République de Côte d’Ivoire.

Le Directeur de la Publication

César ETOU
 



 




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact