« Les États-unis respectent profondément les Africains » : la lettre de Trump aux chefs d’États réunis à Addis-Abeba

Dans une lettre adressée au président de la Commission de l’Union africaine (UA) et aux chefs d’État et de gouvernement réunis en Sommet à Addis-Abeba, le président des États-Unis Donald Trump tente de clore la polémique née de ses propos rapportés sur les « pays de merde ». Il annonce une visite du secrétaire d’État, Rex Tillerson, en mars.

Samedi 27 Janvier 2018 - 03:00


Le président américain a-t-il enfin pris conscience des dégâts de ses propos sur les « pays de merde » (shit hole countries ) ? La lettre qu’il a adressée au président de la Commission de l’Union africaine (UA) Moussa Faki Mahamat, ainsi qu’aux chefs d’Etat et de gouvernement, actuellement réunis en sommet à Addis-Abeba et dont Jeune Afrique a pu obtenir une copie, sonne en tout cas comme des excuses.
 Les États-unis respectent profondément les partenariats et valeurs que nous partageons avec l’Union africaine, les États membres et les citoyens du continent, écrit-il dans la missive, datée du 25 janvier et transmises aux délégations ce vendredi 26 janvier. Je veux souligner que les États-Unis respectent infiniment les Africains, et mon engagement pour des relations solides et respectueuses avec les États africains en tant que nations souveraines est ferme ». Lire la suite...




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact