Législatives: Madame Bamba Massany répond à Marcel Gossio:

Mercredi 7 Décembre 2016 - 13:49


Madame Bamba Massany
Madame Bamba Massany
 

"IL FAUT RESPECTER LES POPULATIONS DE LA COMMUNE DE PORT BOUET."

La pré-campagne des élections législatives du 18 décembre prochain donne à observer des attitudes aussi curieuses que ridicules de la part de certains opposants chéris du pouvoir Ouattara. Non contents d’avoir sacrifié la lutte et leurs camarades emprisonnés ou exilés sur l’autel de leurs intérêts égoïstes, y compris la personne de Laurent GBAGBO, on voit ces candidats à la députation emboucher soudainement le nom du président GBAGBO devant les militants, oubliant que leur leader Affi N’GUESSAN le reléguait, il n’ya pas si longtemps, aux oubliettes.

 

A Port-Bouët, monsieur Marcel GOSSIO, ex-Directeur Général du Port Autonome d’Abidjan, candidat issu de la dissidence du FPI dirigée par monsieur Pascal Affi N’GUESSAN, excelle particulièrement dans ce jeu de dupes. L’homme qui, pour ses bons offices auprès du régime Ouattara bénéficie d’un dégel partiel de ses comptes, n’a, à ce jour eu aucune espèce de rapport avec le président Laurent GBAGBO, encore moins de visite à ce dernier pour s’en prévaloir, comme il le fait abusivement lors de ses randonnées politiques vers les militants.

 

Interpellée sans cesse par les militants et sympathisants du FPI et même des personnes lambda sur les mensonges distillés à chacune des rencontres de ce candidat surtout avec le nom de notre Président Laurent GBAGBO, je tiens, à travers cette adresse, à préciser que ce monsieur agit en son nom propre et pour ses intérêts personnels. Il procède par pure manipulation lorsqu'il prétend que le Président GBAGBO et lui se parlent au téléphone.

 

Cette escroquerie morale ne saurait prospérer plus longtemps et nous pensons que la politique peut se faire avec un minimum d’éthique. Loin des affaires domestiques ivoiriennes, Laurent GBAGBO se trouve au cœur d’un complot judiciaire mondial dont les prières des hommes de bien et de justice de par le monde vont certainement le sortir. C’est pourquoi nous nous réservons de rencontrer bientôt nos braves et fidèles populations de Port-Bouët, à l’effet de balayer les mensonges de tous ces  affidés à Ouattara dont le souhait secret ou avéré est de voir en prison le plus longtemps possible le fondateur et actuel président du FPI, Laurent GBAGBO, représenté sur place ici par le vice-président Aboudrahamane SANGARE.

 

En saluant la flamme militante, l’intégrité et la fidélité de ces nombreux militants de Port-Bouët, je veux, en paraphrasant le Président Laurent GBAGBO, leur dire : " si on vous donne de l'argent, prenez et mangez", tout en montrant à ces personnes sans scrupule que votre dignité et votre conviction ne sont pas à monnayer. Le Président Laurent GBAGBO ne mérite pas un tel traitement de la part de quiconque encore moins de ceux qu’il a sortis de l’anonymat, qu'il a fait riche, qu'il a révélé au monde de la politique et des affaires.

 

Le pouvoir en place aura beau jeu de les désigner comme ses opposants préférés, mais l'opinion nationale comme internationale n'en est nullement dupe, malgré leur silence et indifférence à la chose politique en Côte d'Ivoire.

En restant chez vous ce 18 décembre 2016, vous apportez votre soutien au combat de la libération du Président Laurent Gbagbo, dans la constance et la résistance, notre crédo commun.

 

Mme BAMBA Massany

Vice-pdte du FPI
Ex-députée





Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact




 

Les Filles de Saïoua au Palais de Congrès de Montreuil (France) le samedi 16 décembre 2017