Le Front Populaire Ivoirien et Paris2018

Mardi 22 Mai 2018 - 13:50


 

Après deux jours de travail fourni et remarquable, je viens au nom du Directoire de la 3ème Vice-Présidence chargé de la Diaspora, mais plus spécifiquement, de la part du Président des Journées de Paris2018, l'Ambassadeur Pascal Kokora, ce monument, notre monument et du Président des Travaux, le méthodique l'Ambassadeur Raymond Koudou Kessié, vous exprimer trois choses :

- D'abord les salutations, les remerciements et les encouragements. Vous êtes certainement pour certain(e)s déjà rentré(e)s dans vos familles respectives et Dieu merci. D'autres ne sont pas encore rentré(e)s. Que Dieu les porte également. Après ces deux grosses journées mais ce sont surtout deux grandes journées, c'est la reprise du travail pour la plupart d'entre nous qui sont rentrés en famille. Encore toutes nos félicitations.

- Ensuite, nous voulons dire que des informations surtout sur la restauration - le dîner pour recevoir nos délégations - n'ont pas atteint certains camarades. Même s'il s'agit de trois ou quatre personnes qui se sont retrouvées dans cette situation - ce dont nous nous sommes rendus compte, seulement le dimanche matin à la reprise des travaux -, il faut le plaindre. Et nous nous en excusons. Aussi, aurions-nous voulu mieux présenter des camarades et d'autres acteurs notamment ceux du Comité d'Organisation - qui ont été remarquables depuis les préparatifs jusqu'à la fin des journées - jeunes, moins jeunes, filles, femmes, garçons, hommes,... -. Mais la densité du programme ne l'a pas permis. Encore bravo à tous malgré tout.

- Enfin, et c'est pour la suite. Il faut dire que nous avons collectivement mis la barre haute. Que nos sections, nos représentations présentes, nos amis panafricanistes (africains et européens : Raymond Ayivi - Togo -, Rigobert Komlan - Bénin -, Maki Houmed-Gaba - Djibouti -, Albert Bourgi, Guy Labertit, François Mattéi, Michel Galy - France -), les partis politiques et mouvements ivoiriens (UNG, PDCI-RDA, AIRD, NPR, RPCI-AC, LIDER, FIDHOP, Association des Amis de Laurent Gbagbo, Mouvement de Solidarité, Démocratique), qui sont venus nous soutenir et tous ceux pour des contraintes de dernière minute n’ont pu effectuer le déplacement, André Prochasson, le Député allemand Martin Dolzer …, trouvent ici l'expression de notre infinie reconnaissance. Que les responsables des différentes délégations veuillent bien diffuser ce présent message auprès des camarades que nous ne pourrions pas ici directement atteindre. Au-delà des mots précédents, il nous semble déterminant d'observer ensemble les bases que nous avons posées depuis Vérone et dont la consolidation a connu un niveau confortable à l'occasion de Paris2018.

Au total, à travers ces journées, nous avons compris tous ensemble - en attendant la publication des actes - qu'au vu des enjeux qui sont colossaux, nous devons nous donner la main pour sauver le peuple martyr de Côte d'Ivoire. C'est cela la contraction principale qu'il faudra observer à chaque instant.

Nous ne saurions terminer sans saluer le Ministre Issa Coulibaly Malick, le camarade Ambroise Gnahoua et d'autres (Modeste Lago Lebato, Désiré Gbadégné) qui ont effectué de longs voyages pour être présents.

Pour la Côte d'Ivoire, pour ce pays, le nôtre qui est en décomposition, nous devons nous dépasser pour nous concentrer mutuellement sur l'essentiel.

Pour le Directoire de la 3ème Vice-Présidence chargée de la Diaspora,

Claude Koudou
SN chargé de la Communication ;
Coordonnateur du Directoire de la 3ème Vice-Présidence chargée de la Diaspora ; 

Coordonnateur Général des Travaux de Paris2018.

 




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact