Laurent Gbagbo face à LA CPI quel procès, après 5 années de detention sans preuve  ?Par Le Ministre Lia Bi DOUAYOUA, VP du FPI

Mardi 26 Janvier 2016 - 08:52


Vaste mouvement de résistance face à l’injustice internationale organisée

Le Ministre Lia Bi DOUAYOUA, VP du FPI
Le Ministre Lia Bi DOUAYOUA, VP du FPI

I-INTRODUCTION

 

La communication vise à témoigner sur le formidable et puissant élan de solidarité développé à travers le monde autour du Président Laurent Gbagbo dans la résistance face à ce qui apparait comme l’une des impostures les plus abjectes de ce début du 21ème siècle.

 

 

II-LAURENT GBAGBO DANS L’ENGRENAGE D’UNE INJUSTICE INTERNATIONALE ORGANISEE

 

 

On ne le dira jamais assez, depuis son élection à la présidence de la République de Côte d’ivoire en octobre 2000, Laurent GBAGBO a été englué dans la nasse d’une conspiration de l’impérialisme international dont Alassane Ouattara est l’agent d’exécution.

GBAGBO aura subit, dès Janvier 2001, de multiples assauts contre son pouvoir jusqu’à la tentative de renversement de son régime par le putsch du 18 au 19 septembre 2002, muée en rébellion armée. A l’issue de multiples accords, poussé dans le dos pour organiser des élections présidentielles en 2010, on connaît désormais la suite. Le 11 Avril 2011, après plusieurs jours de bombardements inouïs de la résidence présidentielle, les forces internationales du mal, coalisées, auront raison du Président Gbagbo. Déporté à la CPI à La Haye le 29 Novembre 2011, l’ouverture de son procès, qualifié de procès de la honte , de l’injustice et de l’imposture, est prévu dans quelques jours.

En effet, comment peut-on raisonnablement se retenir de qualifier un tel procès d’imposture quand c’est bien Laurent Gbagbo, dont le pouvoir constitutionnel a été attaqué et qui s’est défendu avec les moyens républicains, qui se trouve dans le box sordide des accusés, couvert de tous les péchés d’Israël. Ses bourreaux arpentant impunément les tapis écarlates du pouvoir d’Abidjan. Ceci sous le regard complice des occidentaux et sous les yeux ankylosés par la peur d’une population ivoirienne tenue en laisse par une dictature insoutenable.

Devant ce tableau, que faire ? Subir dans une résignation sclérosante ou résister ? En d’autres termes, la douloureuse question posée à notre conscience est la suivante : Que faire pour soutenir Laurent GBAGBO dans cet ultime combat commun engagé et pour lequel il aura résolument décidé  « d’aller jusqu'au bout » ? C’est donc la réponse à cette question essentielle qui fait l’objet de notre témoignage.

 

III-LA RESISTANCE FACE A L’IMPOSTURE

 

 

Ils sont nombreux des citoyens à travers le monde à avoir décidé d’accompagner Laurent GBAGBO dans la voie de la dignité, de la résistance face à l’injustice et la forfaiture.

 

III-1 AU PLAN NATIONAL

 

Quelques semaines après le 11 Avril 2011 , le Front Populaire Ivoirien, le parti fondé par Laurent Gbagbo s’est réorganisé et s’est doté d’une direction intérimaire pour poursuivre ses activités dans un environnement ambiant délétère ou la mort rodait partout. C’est ici le lieu de rendre hommage à cette équipe déterminée conduite par feu Sylvain Miaka Oureto. Des tournées de remobilisation ont été organisées et amplifiées avec la sortie de prison du président statutaire d’alors. Depuis, beaucoup d’eau a coulé sous les ponts du Parti, pour aboutir au congrès historique de Mama du 30 Avril 2015, mettant un terme à l’imposture et replaçant Laurent Gbagbo à la tête du parti, afin de booster la résistance. Ainsi, le FPI se trouve désormais dans sa posture idéale de combat.

 

 

 

III-2 AU NIVEAU DE LA DIASPORA

 

 

La diaspora ivoirienne, africaine et caribéenne n’a pas attendu pour se lancer dans la résistance à l’injustice internationale faite au Président GBAGBO. Tout le monde s’accorde à reconnaitre que très peu de leaders noirs ont bénéficié d’autant de soutien populaire que Laurent GBAGBO depuis son incarcération.

Les premières manifestations ont commencé précisément le 16 Avril 2011 par un rassemblement à la place de la Bastille, à Paris. Depuis, de nombreux comités de coordination des actions de la Diaspora ont été formés partout en Europe. Ceci pour dénoncer la forfaiture, la violation constante et flagrante des droits humains en Côte d’ivoire, les arrestations abusives des populations dans tout le pays ainsi que la traque, même dans leurs lieux de repli, des ivoiriens contraints à l’exil.

De nombreux convois ont été périodiquement organisés au pénitencier de Scheveningen  et des sit-in ont régulièrement eu lieu à la place MALIVELD, en face de la gare centrale de la Haye, ainsi que devant le siège de l’Union Européenne à Bruxelles. Des arbres de noël ont été chaque année organisés à la Haye pour Laurent Gbagbo et le standard téléphonique de la CPI a souvent enregistré des flux d’appels pour Laurent Gbagbo. Des vêtements et autres présents continuent d’être régulièrement acheminés au célèbre prisonnier de la Haye. Les demandes de visites à la Haye ne se comptent plus et Laurent Gbagbo a souvent reçu de nombreuses personnalités de tout bord venant du monde entier. En 2013, à chacun des procès liés à l’audience de confirmation des charges, ce sont des centaines de personnes qui ont fait le déplacement à la Haye, pour soutenir le président Laurent Gbagbo. A l’occasion, des concerts de chants sont organisés dans des salles de la Haye, non loin de la prison avec de nombreux artistes ivoiriens, africains et antillais.

Plusieurs artistes ivoiriens dont Gadji Céli, Gédéon, Paulin Nahounou, Paul Madys, Serges Kassy, Abou Galliets, le reggaeman Béninois Yokula, de renommé international, lui ont consacré des œuvres discographiques de qualité.

Un immense réseau d’intrépides blogueurs et autres cyber-activistes s’est spontanément constitué, travaillant sans relâche et de manière bénévole pour la cause du Président Gbagbo.

Plusieurs publications ont vu le jour pour le compte de la Diaspora. On peut citer :

BOCQUET N'GUESSAN, SylvieCôte d'Ivoire, le pays déchiré de mon grand-père : récit. Paris : l'Harmattan, 2012

CASANOVA, Roger Démosthène11 avril 2011, coup d'état en Côte d'Ivoire : perpétré par "la patrie des droits de l'homme". R. Casanova [www.ampus-casanova.com], 2011

CASANOVA, Roger Démosthène. Putsch en Côte d'Ivoire : une guerre coloniale de Nicolas Sarkozy. Paris : l'Harmattan, 2011

CHARVIN, Robert, préf. de René DEGNI-SEGUI. Côte d'Ivoire 2011 : la bataille de la seconde indépendance. Paris : l'Harmattan, 2011

GBALLOU, Roger, préf. de Ahoua DON MELLO. Côte d'Ivoire : le crépuscule d'une démocratie orpheline. Paris : l'Harmattan, 2011

GBALLOU, Roger, préf. de Ahoua DON MELLO. Côte d'Ivoire : souveraineté bafouée. Paris : l'Harmattan, 2011

GNAKALE, Viviane, préf. du Prof. SERY BAILLY. Laurent Gbagbo : pour l'avenir de la Côte d'Ivoire. Paris : l'Harmattan, 2006

GNANGUI, Adon. Côte d'Ivoire : 11 avril 2011 : le coup d'état de trop de la France en Afrique. Paris : l'Harmattan, 2011

Franck Segot LUTTE  Au cœur de la refondation, Gbagbo Laurent pour l’amour de son peuple, Edition MENAIBUC 20015

DAGBO, Raphaël, préf. De Alain CAPPEAU. Laurent Gbagbo : la passion d'une espérance démocratique. Paris : l'Harmattan, 2014

FOUDA, Vincent-SosthèneLe procès de Laurent Gbagbo : Côte d'Ivoire, l'Afrique face à son destin. Paris : l'Harmattan, 2015

 

KOUDOU, Claude La Côte d'Ivoire face à son destin : et si l'Afrique était Gbagbo ? l'Harmattan, 2011

 

 

 

III-3 AU NIVEAU DE LA COMMUNAUTE DES EXILES

 

On évalue aujourd’hui à plusieurs milliers les Ivoiriens encore contraints à l’exil du fait de la dictature imposée par le pouvoir Ouattara. Ces Ivoiriens considèrent l’exil comme une posture de combat. Aussi participent-ils à diverses actions de réflexion, de communication et de lobbying. Ils ont à leurs actifs plusieurs publications. On peut citer :

Laurent Gbagbo un digne fils de l'Afrique à la CPI. "Respectez l'Afrique" n° 1, Juil. 2012Paris : l'Harmattan, 2012 

BOGA, Sako GervaisLa guerre d'Abidjan n'aurait jamais dû avoir lieu : et si M. Sarkozy avait trompé le monde entier sur la crise ivoirienne de 2010 ?. [s. l. : s. n.], 2012

 

BALOU BI, Toto Jérôme  et Dedi Sery Faustin

Election présidentielle en Côte d'Ivoire ou le pouvoir néo- colonial dans tous ses Etats ; l harmattan - octobre 2013

Impunité, jusqu’où l’Afrique est-elle prête ?  L’Harmattan et Cours nouveau, 2012

Actes du Workshop organisé les 3 et 4 décembre 2012 à Addis Abeba(Ethiopie), par le CIERSP de Dakar et le Laboratoire de Prospective et de Science des Mutations, Département de Sociologie, Faculté des lettres et sciences humaines, Université Cheikh Anta Diop, Dakar, Sénégal

Félix TANO: « La gouvernance judiciaire mondiale à l’épreuve de la crise ivoirienne. La Cour Pénale Internationale et l’affaire le Procureur c. Laurent Gbagbo »

 

Publication de plusieurs ouvrages collectifs sur Laurent Gbagbo à la CPI, sous la coordination des Professeurs Raymond KOUDOU KESSIÉ, Professeur Hubert OULAYE et Félix TANO :

 

(a)Le Président Laurent Gbagbo à la Cour pénale internationale : Justice ou imposture ?, L’Harmattan, 2013

(b)Cour pénale internationale. L’introuvable preuve contre le Président Laurent Gbagbo, L’Harmattan, 2013

(c)Le procès de la CPI contre le président Gbagbo : et si la politique quittait le prétoire ? L’Harmattan en versions anglaise et française (à paraître en 2016 (en cours d’édition)

Ces trois ouvrages ont suivi les étapes principales du procès du Président Laurent Gbagbo :

Le premier (a) a été rédigé avant l’audience de confirmation des charges. Il présente des éléments de faits, l’arrestation et l’incarcération en Côte d’Ivoire du président Gbagbo, des incidents de procédure, tout en se prononçant sur le premier document de notification des charges du procureur de la Cpi. Le second (b) a été publié après la décision d’ajournement. Il critique la décision d’ajournement. Le troisième (c) est publié après la décision de confirmation des charges. Il critique la décision de conformation des charges et le document de notification des charges du Procureur de la Cpi.

Raymond KOUDOU KESSIÉ (coordination), LAURENT GBAGBO AU CENTRE D’UN COMPLOT : Le rapport du groupe d’experts de l’ONU mis à nu, L’Harmattan, 2013 ;

 

Cet ouvrage contredit le rapport des experts de l’ONU (Organisation des Nations Unies) du 15 octobre 2012, qui accuse des partisans du Président Laurent Gbagbo installés au Ghana, de chercher à déstabiliser, par les armes, le régime de M. Alassane Ouattara.

 

KADET, G. BertinLa politique de défense et de sécurité de la Côte d'Ivoire. Paris : l'Harmattan, 2011

 DOGOU, Alain. Ma vérité sur le complot contre Laurent Gbagbo : contre-rapport des résultats de la Commission internationale de l'ONU sur la crise postélectorale. Paris : l'Harmattan, 2012

KONE KATINAN, Justin, préf. de Bernard Binlin-Dadie, postf. de Ahoua Don Mello. Côte d'Ivoire : l'audace de la rupture. Paris : l'Harmattan, 2013

Lago Fabrice alias steve Beko « Comment je suis devenu cyber activiste » édition l’harmattan ,Mars 2013

KONE KATINAN, Justin, Préf. de Lazare Koffi Koffi. Idéologie, conscience et combat politique en Afrique. Paris : l'Harmattan, 2015

KOUADIO, JeanLa guerre en Côte d'Ivoire : récits et réflexions pour sortir des sentiers battus. Paris : l'Harmattan, 2014

KOUAMOUO, ThéophileJ'accuse Ouattara. Paris : le Gri-Gri, 2012

KOUAMOUO, ThéophileJ'accuse Ouattara 2. Rééd. augm. Paris : Ed. du Gri Gri : Materia Scritta, 2015

Laurent Gbagbo, le combattant de la liberté et de la dignité. In : "African history" = "Histoire africaine". Accès : web. URL :  http://africanhistory-histoireafricaine.com/blog/2014/10/16/laurent-gbagbo-le-combattant-de-la-liberte-et-de-la-dignite/

OHOUOCHI, ClotildeCôte d'Ivoire : on ira jusqu'au bout. Paris : l'Harmattan, 2013

 

OHOUOCHI, Clotilde. L'assurance maladie universelle (AMU) en Côte d'Ivoire : enjeux, pertinence et stratégie de mise en oeuvre. Paris : l'Harmattan, 2015

 

 La communauté des exilés, sous la houlette du Dr Assoa Adou, a mené plusieurs actions de communication dans les médias internationaux notamment :

Une série de plusieurs plateaux d’émissions télévisées «  Devoir de vérité » sur la télévision canal 3 -Monde basée au Bénin, précisément avant l’audience de confirmation des charges ou non

la participation sur les plateaux d’Afrique Média , chaîne de télévision panafricaine de renom

des conférences de presse devant la presse nationale et internationale à Accra au Ghana

L’ animation d’un site internet Aprica info.com

La mise en ligne d’une revue mensuelle Aprica news

le travail remarquable jusqu’à ce jour de plusieurs cyber activistes

Plusieurs actions de lobbying menées partout à travers le continent et en direction des décideurs du monde sur la réalité de la crise ivoirienne et sur l’injustice faite au président Laurent Gbagbo

En septembre 2012, lors du congrès de l'Internationale Socialiste, en Afrique du Sud, feu le Ghanéen Kofi Awoonor du NDC avait fustigé la passivité des socialistes français devant le sort réservé à Laurent Gbagbo

III-4 AU PLAN INTERNATIONAL

De manière générale, les chefs d’Etats Africains et les leaders d’opinion du continent ont désapprouvé l’éviction manu militari du président Laurent Gbagbo du pouvoir et surtout sa déportation à la CPI. En dehors bien sûr de ceux qui ont été personnellement impliqués : Blaise Compaoré et Abdoulaye Wade. Les positions les plus tranchées sont venues des pays anglophones, de l’Angola et de la Guinée Equatoriale. Comme il fallait s’y attendre, les pays francophones ont observé un profil bas par peur de la France. Ils ont été à la fois choqués et apeurés par la brutalité de l’intervention française en Côte d’Ivoire.

 

Le forum des anciens Présidents et anciens Chef d’Etat Africains, dirigé par Joaquim Chissano, est très actif dans la lutte. il vient de rendre publique sur leur site internet : http://www.africaforum.org/images/stories/pdf/gbagboappealfl.pdf , une déclaration en 42 points indiquant clairement que "La Côte d'Ivoire et l'Afrique ont besoin de l'ancien Président
Laurent Koudou Gbagbo pour réaliser la paix et la justice"

 

De nombreuses initiatives sont prises à l’international dans divers forums en soutien au président Gbagbo. Rappelons qu’une grande première a été le forum panafricaniste tenu au Ghana en Mars 2015. Ce forum a réuni plusieurs délégations venues de tous les continents, des personnalités comme le Vice Président de l’Iran, le ministre des Affaires étrangères de la Syrie, une forte délégation ministérielle de l’Algérie. La cérémonie d’ouverture a été faite par le Président Ghanéen John Mahama, en présence de nombreux chefs d’Etat Africains. A la fin, dans la résolution finale, le forum a condamné l’intervention française en Côte d’Ivoire. Elle a qualifié cette agression d’impérialiste. Le forum a demandé la libération du Président Gbagbo et reste saisi de ce dossier. 

La position des chefs d’Etat Africains contre la CPI s’est renforcée grâce au cas du Président Gbagbo. Ceux qui ne peuvent prendre position ouvertement pour le Président Gbagbo utilisent les critiques globales contre la CPI pour exprimer en réalité leur mécontentement contre la présence de Gbagbo à la CPI.

Alassane Ouattara lui-même, en-dehors des usages protocolaires, est en vérité détesté par ses pairs Africains pour ce qu’il a fait au Président Gbagbo.

Des journalistes internationaux de renom se sont saisis du dossier Gbagbo pour écrire contre la CPI. En effet, c’est à la suite d’un article d’une journaliste Sud-africaine, articulé autour du Président Gbagbo, que l’ANC et le gouvernement sud-africain ont motivé leur décision de quitter la CPI. 

 

  • Le 4 mai 2014, en France, une « Association des amis de Laurent Gbagbo » s’est constituée. Elle est dirigée par un Bureau présidé par Raphaël DAGBO, enseignant formateur et chercheur en relations internationales.

  • Régulièrement, les amis Français de Laurent Gbagbo en particulier Guy Labertit, Michel Galy, Alain Cappeau, Bernard Houdin et Albert Bourgi , tous membres d’honneur de l’association, se font entendre .

Des personnalité à l’image du sociologue Suisse Jean zigler, du socialiste Français Francois Loncle, de Gilbert Lelidec, ancien ambassadeur de France en cote d’ivoire , Georges Peillon, ancien porte-parole de la force française licorne en Côte d’Ivoire, Maître koureyssi Bah du Barreau de Dakar, Amath Dansokho (Sénégal), Pierre Sané, ancien Secrétaire général d'Amnesty International, les présidents Thaboh M’Beki, Jerry John Rawlings et le Premier Ministre Joseph kokou koffigoh donnent souvent de la voix. Ce dernier, par des poèmes inédits comme « des mains infâmes », a constamment réclamé la libération du président Laurent Gbagbo.

Il y a de cela quelque jour, Jean-Luc Mélenchon du Front de gauche en France a déclaré que : "La détention de Monsieur Gbagbo est un scandale insupportable !"

Presque tous les panelistes de la chaine panafricaine Afrique media ont pris fait et cause pour le Président Laurent GBAGBO dans son combat pour la souveraineté des pays africains.

Plusieurs publications ont été faites à l’international on peut citer ce qui suit :

BANIAFOUNA, Calixte. Ce que France veut Afrique veut : le cas de la Côte d'Ivoire : mais... qui a dit que l'Afrique a besoin des libertés fondamentales ?. Paris : l'Harmattan, 2012

 

CAPPEAU, AlainLaurent Gbagbo, la conscience ivoirienne : recueil de discours de campagne : précédé d'un Petit traité de géopolitique moralisé, relatif à la crise postélectorale en Côte d'Ivoire. Paris : l'Harmattan, 2012

DUMAS, Roland, VERGES, JacquesCrimes et fraudes en Côte d'Ivoire. Paris : Edite, 2011

 

DUVAL, Philippe, préf. de Mamadou KOULIBALY. Côte d'Ivoire : chroniques de guerre, 2002-2011. Paris : l'Harmattan, 2012

 

HOUDIN, BernardLes Ouattara, une imposture ivoirienne. Paris : les Ed. du Moment, 2015

MATTEI, François. Pour la vérité et la justice. [Entretiens de François Mattéi avec Laurent Gbagbo].Paris : les Ed. du Moment, 2014

Edité aussi sous le titre :

Laurent Gbagbo selon François Mattéi : pour la vérité et la justice

 

MAUPAS, Stéphanie. Le joker des puissants : le grand roman de la Cour pénale internationale. Don Quichotte ed., 2016

  

ONANA, Charles, préf. de Thabo MBEKI. Côte d'Ivoire : le coup d'état. Paris : Ed. Duboiris, 2011

 PROTCHE, Grégory. On a gagné les élections mais on a perdu la guerre : cinq raisons de ne pas marcher à la victoire de Ouattara. Paris : le Gri-Gri, 2012

 

SAMEN, Feumba. Les guerres secrètes antigbagbo : essai. Paris : La Doxa, 2014

 

SEHOUE, Germain. Le Commandant invisible raconte la bataille d'Abidjan. Paris : l'Harmattan, 2012.
Selon l'auteur des interviews, celles-ci ont été réalisées par téléphone et SMS, le "Commandant invisible" étant en prison.

Côte d’ivoire le rattrapage ethnique sous Alassane ouattara …Sous la direction de Gaha Bi Loùkou, Tata Kôkôtré et d'Océane Siloué .l’Harmattan 2012

Tout sur un rapport de l'ONU qui dérange. Sous la dir. de Théophile KOUAMOUO. Abidjan : Le Courrier d'Abidjan, [2005 ?]

 

ZEHE, Sèèd. Gbagbologie. Livre I. De la Vision à la Présidence. Paris : L'Harmattan, 2012.

 

ONANA, CharlesFrance-Côte d'Ivoire : la rupture. Paris : Ed. Duboiris, 2013

FANNY PIGEAUD France –Cote d’ivoire, une histoire tronquée éditions vents d’ailleurs, 2015

 

Il convient d’ajouter, à toutes ces publications dont le nombre est évalué à 48, de nombreux documentaires audiovisuels sur la crise ivoirienne dont les plus marquants resteront «  Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golfe de Guinée », diffusé en mars 2011, un mois avant sa chute, et «  Laurent Gbagbo, le droit à la différence », de l’italienne Nicoletta Fagiolo, 

 

 

POUR CONCLURE

 

 

Comme on peut aisément le constater à travers ce témoignage, le procès de Laurent Gbagbo est loin de se dérouler dans l’indifférence du monde. Par la constance de son engagement politique et sa détermination à briser le mur du mensonge pour faire éclater la vérité, Laurent Gbagbo aura réussi à transformer son procès en celui de l’institution chargée de le juger. Dans le magnifique combat politique qu’il a engagé contre l’infernale machine judicaire internationale, Laurent Gbagbo n’est pas seul. Il sait que ce genre de combat se gagne dans la persévérance. En cinq ans, le chemin parcouru avec le FPI, son parti, la diaspora, les exilés, les leaders d’opinion du monde politique, les universitaires, les artistes, le monde des médias et des animateurs bénévoles des réseaux sociaux , est énorme. Mais l’adage africain dit ceci : « tant que celui qui te poursuit ne s’arrête pas …tu n’as pas le droit de marquer le pas. »

Pour avoir osé, Laurent Gbagbo entrera déjà dans l’histoire de la résistance africaine dès que les lampions ouvriront, le 28 janvier 2016 à la Haye, ce procès inique.





Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact