Joël N’Guessan répond au PDCI : « On ne peut pas être au pouvoir et être opposant, il faut faire un choix »

Jeudi 18 Janvier 2018 - 11:17


Selon Joël N’guessan, ex porte-parole du Rassemblement des républicains(RDR), les discours de certains cadres de l’allié du Parti démocratique de Côte d’Ivoire(PDCI), sont comparable à ceux d’opposants au pouvoir.

Dans un entretien accordé au quotidien Le Patriote dans sa parution du mercredi 17 janvier 2018, Joël N’Guessan dit ne pas comprendre les revendications de certains cadres du PDCI concernant la réforme de la Commission électorale indépendante(CEI) et le découpage électoral. Pour lui, il est surprenant de voir le PDCI réclamer la dissolution de la CEI.

Ce qui est surprenant dans cette demande est que le PDCI, siège à la CEI. Mieux, le président de cette institution est un cadre bien connu du PDCI-RDA. « On ne peut pas siéger dans une institution qu’on dirige et demander que cette institution soit dissoute pour recomposition », s’est-il offusqué. Se faisant, l’ex porte-parole du RDR, poursuit en affirmant que « si le PDCI dit qu’il n’est pas comptable de la gestion de la CEI, c’est qu’il est de mauvaise foi ».

Abordant le volet cogestion du pouvoir d’Etat avec le parti septuagénaire, le nouveau vice-président du RDR chargé de la région du Bélier et du District autonome de Yamoussoukro, révèle que c’est le même sentiment d’incompréhension et de perplexité qui l’anime lorsqu’il entend certains cadres de ce parti parler comme s’il ne cogérait pas le pouvoir d’Etat avec le RDR. « Ils sont dans les instances de l’appareil exécutif, ils sont à la Primature, leurs cadres sont à la tête de plusieurs régies financières et directions générales de société d’Etat », a-t-il énuméré.

« Si un cadre du PDCI - RDA affirme qu’ils ne sont pas au pouvoir avec le RDR, c’est de la pure mauvaise foi », s'est-il indigné car selon lui, on ne peut pas exister dans une chose et vouloir son contraire.

« Leurs discours ressemblent à ceux d’opposants qui sont au pouvoir. On ne peut pas être au pouvoir et être opposant en même temps. Il faut faire un choix », a-t-il traduit donnant son avis sur le communiqué final de la rencontre entre les délégués départementaux et communaux du PDCI-RDA, dans lequel une recomposition de la CEI et un nouveau découpage électoral ont été demandés.

 

Jean Kelly Kouassi (Stg)

http://www.linfodrome.com/vie-politique/36006-gestion-du-pouvoir-d-etat-joel-n-guessan-au-pdci-on-ne-peut-pas-etre-au-pouvoir-et-etre-opposant-il-faut-faire-un-choix

 




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact