Interview / Koffi Nestor répond aux questions de CIVOX.CI ( Par Adolphe Syneh)

Dimanche 29 Avril 2018 - 18:45


Civox: Bonjour monsieur  Nestor Koffi.
 

Koffi Nestor: Bonjour monsieur
 

Civox: Pourquoi  êtes-vous opposé à l'accord politique signé entre les présidents Ouattara et Bédié, le 16 avril 2018?
 

Koffi Nestor: Cet accord politique est une grosse arnaque politique de l’histoire de la Côte-d’Ivoire qui, heureusement,  pour de nombreux militants du Pdci Rda , ne verra jamais le jour.
 

Civox : Pourquoi?
 

Koffi Nestor:  À en croire le site d’information “ivoire soir”, dans son alerte de ce jour samedi 28/ 04/2018, les congressistes de l’UPCI, un des partis  signataires de cet accord,, viennent de rejeter à plus de 94%, voire massivement, l’accord politique( RHDP) signé par leur président le 16 /04/2018.

Donc , j’ai eu raison par anticipation, de déchirer ce projet funeste du président Dramane Ouattara et son RDR, ayant pour seul but, de contraindre les Ivoiriens  , mais surtout prendre le PDCI RDA en otage d’aller en parti unifié, alors que pour des raisons démocratiques, notre pays a choisi le chemin du retour du multipartisme dans les années 1990.
 

Civox : Pourquoi vous avez déchiré par anticipation cet accord politique, lors du grand débat d’Africa 1 , du 24 avril 2018 qui vous opposait au représentant du RDR en France , monsieur Gnizako ?
 

Nestor Koffi: Pour ceux ou celles qui ne le savent pas encore,  le RDR est sorti des entrailles du PDCI d'Houphouët pour des raisons qui lui sont propres. Maintenant, pour des raisons nostalgiques, si le RDR veut revenir dans la maison du père , nous sommes prêts à les accueillir à bras ouverts. Quand ces gens là quittaient le PDCI, il n’y avait jamais eu d’accord signé.
 

Civox : Pourquoi êtes-vous hostile à la fusion du RDR et du PDCI, alors que visiblement , ces deux formations gouvernent ensemble depuis la chute du président Gbagbo ?
 

Nestor Koffi: Je ne suis pas contre une alliance de circonstance entre mon parti et le RDR, et d’ailleurs , il n’y a pas d’alliance contre-nature en politique. Souvenez-vous de cette belle métaphore du président Félix Houphouet- Boigny?: “ La politique est la saine appréciation des réalités du moment , bonnes ou mauvaises”.

Je m’oppose de manière catégorique à cet accord politique pour plusieurs raisons: Voilà,  un parti politique et ses dirigeants qui cultivent la violence en permanence contre tous les partis politiques. Par exemple, la confiscation des médias d'Etat, des libertés individuelles et collectives, l’influence de la corruption dans toutes les institutions républicaines, l’insécurité entretenue pour créer la psychose dans les esprits des Ivoiriens et  les arrestations arbitraires des membres de l’opposition etc..

Vous savez aussi que le  président Félix Houphouët Boigny n’aimait pas les armes. Il était un homme de dialogue et paix. Il avait toujours préféré l’injustice au désordre, car pour lui, l'injustice peut se réparer, alors que personne ne peut maîtriser le désordre.
 

Civox: Que pensez-vous de certains cadres du PDCI qui sont pour le parti unifié ?
 

Nestor Koffi : Au PDCI, les militants sont  libres de donner leurs avis sur des sujets qui concernent la vie du parti. Mais ceux, dont vous faites allusion, ne représentent qu’une fine minorité dans l’océan PDCI d’Houphouet-Boigny. Comme vous le savez, l’avenir d’un parti politique repose sur sa jeunesse militante et, Dieu merci, cette jeunesse est déterminée à faire échec à cet accord hybride et incompatible avec les idéaux du PDCI RDA.
 

Civox: Est-ce-que cette minorité n’a pas été fomentée par le pouvoir du RDR pour casser votre parti en deux comme le FPI aujourd’hui et d’autres partis politiques ?
 

Nestor Koffi : Je vous ai déjà dit que le RDR est sorti des entrailles du PDCI et, ce vieux parti a toujours survécu à tous ces soubresauts ou à toutes ces hérésies politiques. Le PDCI a également résisté au coup d’état  de 1999. Donc nous sommes préparés pour mener tous ces combats contre nos adversaires internes et externes.

 

Ce qui est certain, le parti unifié a du plomb dans l’aile.
 

Ceci nous confirme que, cette arnaque savamment orchestrée par le RDR, est dévoilée et les masques tombent car les langues se délient.
 

Civox: Le RDR va tenir son congrès extraordinaire pour se prononcer sur le projet de parti unifié.
 

Nestor Koffi: Le RDR est un parti autonome qui obéit à des règles internes et externes de fonctionnement  comme tout parti politique. Le RDR est libre de ses choix politiques qui n’engagent pas mon parti, le PDCI.
 

Civox: Que pensez-vous de la déclaration récente de Cissé Bacongo, membre influent du RDR qui, disait ceci: “ Un accord politique est un engagement ferme”, en parlant de votre président , Henri Konan Bédié ?  
 

Nestor Koffi: D’abord, monsieur Cissé Bacongo en sa qualité de juriste, n’a pas à soutenir un accord de création de parti politique ,signé entre  le président tous les Ivoiriens et le président d’un parti politique,car un parti politique est une association privée. Le président de la République est au dessus des partis politiques. C’est un accord mort-né. Le président Bédié a toujours soutenu l’idée d’une alliance “ RHDP” et non une quelconque fusion . Comment voulez-vous que le président Bédié accepte la disparition du plus vieux parti politique de Côte d’Ivoire au profit d’un de ses fils rebelle ?   
 

CIVOX: Beaucoup d’Ivoiriens ne comprennent pas l’attitude du RDR vis à vis du PDCI et des autres partis membres du RHDP. Par exemple , Adama Bictogo dit que le RDR aura son candidat en 2020 au sein du parti unifié. Que pensez-vous de cette cacophonie ?
 

Nestor Koffi : Je suis d’accord avec vous. Je peux citer plusieurs déclarations des cadres du RDR , par exemple:Joël Nguessan a récemment affirmé face à ses militants que  le RDR reste et ne disparaîtra pas à Yamoussoukro, suivi d’Adama Bictogo qui confirme le désir du RDR d’avoir son candidat pour 2020. Tout ceci montre que cet accord a été fabriqué par la seule volonté de Ouattara. Ou alors , c’est une stratégie pour mettre fin à l’alternance au sein du RHDP, c’est à dire ne pas choisir un candidat issu des couleurs du PDCI.   
 

CIVOX : Comment jugez-vous, la pression du RDR exercée sur le PDCI ?
 

Le RDR qui est sorti du parti unique jadis et qui ,  a pris les armes contre la mère patrie , est très mal placé  pour mettre la pression sur un vieux parti comme le PDCI. Le Parti unique est derrière les Ivoiriens. Consolidons le pluralisme politique né en 1990 sous le président Houphouet et l’opposant Gbagbo .
 

Civox: On a l’impression que vous ne faites pas confiance au RDR ?
 

Nestor Koffi :Comment peut-on faire confiance au RDR qui n’a jamais respecté la démocratie, mais s’impose à chaque fois par la force et le mensonge ?

Le RDR  n’entend pas le cri de cœur des Ivoiriennes et Ivoiriens , pour leurs désirs de la réconciliation en libérant les prisonniers politiques et le retour des exilés par milliers, en auront pour leur compte.
 

CIVOX :  Que proposez-vous pour mettre fin à cette dictature du RDR ?
 

Je pense que tous les Ivoiriens qui ne sont pas ou qui ne sont plus d’accord avec la politique basée sur les mensonges,  de promesses non tenues, sur une gouvernance de rattrapage ethnique, doivent impérativement se mettre d’accord dans une coalition républicaine pour faire barrage à cette dictature féroce qui détruit tout à son passage.
 

CIVOX : Mais cependant , le RDR a toujours gagné démocratiquement toutes les élections ?
 

Nestor Koffi: Le RDR et Ouattara n’ont jamais gagné d’élections démocratiquement en Côte d’Ivoire, au regard de tous les taux de participation à toutes les élections  qui ne dépassent guère les 10%.

En réalité , le vrai poids électoral du RDR ne dépasse pas les 10% des inscrits.  Le reste c’est du slogan à la Soviétique.
 

CIVOX : Ne pensez-vous pas que les présidents des autres partis politiques du RHDP  sont complices du maintien de Ouattara au pouvoir ?
 

.Nestor Koffi : Nous estimons que la plupart des partis sont pris en otage par leur dirigeants, afin de préserver les faveurs et avantages égoïstes sur l’autel au grand dam des intrépides militants de la coalition.

Nous espérons qu’à part le RDR, toutes les bases de tous les 5 autres partis de la coalition du groupement vont réserver le même sort à leurs différents congrès dont le seul ordre du jour est la création du parti unifié pour faire disparaître vos partis.
 

Civox : Quelle place comptez vous avoir dans le RHDP , face au prédateur RDR ?
 

Nestor Koffi : D’abord, le mot RHDP est devenu un cauchemar pour les Ivoiriens, avec son corollaire de violences verbales et physiques, l’insécurité etc..

Le RDR est un parti ingrat. Regardez leurs comportements à l’égard de Soro et ses hommes. Dieu seul sait que c’est grâce à Guillaume Soro qu’ils sont parvenus au pouvoir . C’est à dire ceux qui ont  travaillé au soleil pour que le RDR et les autorités qui l’incarnent mangent à l’ombre aujourd’hui.
 

CIVOX : Pour vous, que doivent faire maintenant Soro et ses hommes face à cette ingratitude ?
 

Nestor Koffi : Je n’ai pas à donner des conseils à Soro, c’est quelqu’un qui est trop informé, trop formé et trop expérimenté pour se laisser endormir par les discours de ses anciens compagnons de lutte..On dit souvent que : “L'interprétation du réel dépend de la place qu’on occupe dans la société” . .

C’est Soro qui a revendiqué la rébellion qui a tant endeuillé notre beau pays. C’est à lui de réparer  ce qu’il a gâté.
 

CIVOX : Est-ce-que vous êtes prêt à pardonner Soro ?
 

Bestor Koffi : C’est vrai qu’aucune injustice ne justifiait de tels actes, mais ce qui est fait est fait, maintenant comment en sortir sans d’autres dégâts collatéraux car la violence est généralisée et transformée en monde de vie qui pourrit le quotidien de nos concitoyens.
 

CIVOX: Au cours d’un débat sur RFI, monsieur KKB , grand militant du PDCI  a annoncé que rien n’empêche Ouattara d’être candidat en 2020 ; Que répondez-vous à KKB ?

Nestor Koffi : KKB n’est pas un cadre militant du RDR, encore moins un  constitutionnaliste pour parler au nom du RDR. Ouattara ne peut pas être candidat, mais un autre militant de son parti pourrait bien se candidater en 2020. La constitution Ivoirienne limite la durée du mandat présidentiel à un mandat de 5 ans , une fois renouvelable. Ouattara est à la fin de son deuxième mandat de cinq ans. Il n’a pas le droit de faire ce qu’il avait reproché à Gbagbo en 2010. Il doit respecter la constitution.
 

CIVOX : Pensez-vous que dans les conditions actuelles , le PDCI peut conquérir le pouvoir d’ Etat en 2020 ?
 

Nestor Koffi: Oui si le PDCI et les autres formations politiques se mettent ensemble pour exiger maintenant les réformes nécessaires sur lesquelles fondent une élection libre et transparente. A savoir :

  • La recomposition de la CEI;

  • Le découpage électoral;

  • La révision des listes électorales;

  • Les questions sécuritaires;

  • Les médias d’état- etc…

Si ces revendications ne se font pas maintenant, ce n’est pas à  3 mois des élections qu’il faut aller dans la rue pour faire de la provocation inutile.

  •  

CIVOX : Quels conseils que vous donnez au président Bédié et aux militants du PDCI ?
 

Nstor Koffi : Le regard du peuple est tourné vers le PDCI RDA et son président pour le remettre sur les rails afin de retrouver le vrai bonheur qu’on a perdu par les armes de certains de nos frères pour leur ascension politique et sociale.

Pour ce qui concerne notre héritage le PDCI RDA, autant nous n’avons pas désigné le candidat du RDR, autant nous n’accepterons pas l’ingérence du RDR dans le choix du candidat pour les présidentielles de 2020.

Nous déclarons le parti unifié dissout afin que chaque pariti garde son autonomie.

Il est préférable d’avoir un groupement politique qu’un parti unifié, il est bien entendu que si on devrait aller en parti unifié, c’est le retour de nos frères au PDCI RDA la maison à nous léguer par le père fondateur dont nous réclamons.

Car si le RDR aimait le parti unifié, il serait resté au PDCI RDA.

Pour le comité de veille

Nestor KOFFI

Membre du bureau politique du PDCI RDA.





Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact