Hommage du PDCI à Bédié: Clash évité entre Adjoumani et Jean Louis Billon, Ahoussou Jeannot royalement ignoré

Dimanche 11 Mars 2018 - 18:39


 
 

La journée d’hommage à Henri Konan Bédié organisée par le Réseau des cadres du PDCI, notre héritage, le samedi 10 mars 2018, à Yamoussoukro, en présence de Mme Henriette Bédié, épouse du ''Sphinx de Daoukro'' a été un moment riche non seulement en vérités mais aussi en enseignements.

 
 

Une cérémonie d’hommage à Henri Konan Bédié, président du PDCI-RDA qui se déroule sans le Porte-parole en chef du parti septuagénaire. En tout cas, l’absence du ministre Adjoumani Kouassi Kobenan lors de cette activité importante pour le parti n’est pas restée anodine aux yeux des observateurs politiques. Depuis la désignation de l’ancien ministre du Commerce Jean-Louis Billon en tant que porte-parole adjoint du PDCI-RDA, les relations entre lui et son ‘’chef’’ Adjoumani ne sont pas toujours au beau fixe.

Toutes les sorties qu’elles soient médiatiques ou publiques du secrétaire exécutif, chargé des études, de la prospective et de la propagande du PDCI, et porte-parole adjoint, sont très souvent considérées soit comme une insubordination à sa hiérarchie politique, soit comme une volonté manifeste de torpiller le RHDP dont est membre le PDCI. Parrain de la cérémonie d’hommage à Henri Konan Bédié, Jean Louis Billon n’a pas hésité à répondre à ses détracteurs qu’ils soient au sein même du PDCI comme du Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix.

« Certains d’entre nous nous qualifient de torpilleurs du RHDP. Nous ne sommes pas des torpilleurs. Nous ne prenons pas les armes. Le PDCI est un parti de paix et de dialogue », a tenu à faire savoir l’adjoint d’Adjoumani. En début de semaine passée, une information relayée par la Lettre du continent faisait état d’une visite de Jean Louis Billon auprès de Laurent Gbagbo à La Haye sur instruction d’Henri Konan Bédié. Il n’en a pas fallu davantage pour que le porte-parole en chef du PDCI, le ministre Adjoumani ponde un communiqué pour s’inscrire en faux contre cette nouvelle.

Mais au delà du démenti, c’était plus un rappel à Billon que seul lui, Adjoumani, peut porter au mieux la parole d’Henri Konan Bédié. A cela s’ajoute le fait que l’ex-président du Conseil régional de Dabakala fait partie de ceux qui conditionnent la création du parti unifié à la candidature du PDCI à la présidentielle de 2020 contrairement à Adjoumani qui reste l’un des farouches défenseurs du RHDP.

Il aurait été présent à cette cérémonie d’hommage, que le ministre des Ressources animales et halieutiques, selon des indiscrétions, n’aurait pas du tout apprécié la teneur du discours prononcé par Jean Louis Billon. C’est pour éviter un quelconque clash avec ceux qui sont considérés comme des ‘’frondeurs’’ du PDCI que le ministre a préféré ne pas effectuer le déplacement de Yamoussoukro.

Autre fait qui n’a pas échappé aux yeux des observateurs, c’est la présence de l’ancien Premier ministre Jeannot Ahoussou Kouadio, Président du Conseil régional du Bélier, mais dont personne n’a fait cas ni dans le protocole ni par les différents intervenants qui se sont succédé au pupitre. C’est dire combien de fois la candidature du PDCI en 2020 suscite des passions au sein du parti fondé par Félix Houphouët-Boigny.

David YALA





Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact