Daloa / Situation socio-politique: Plusieurs policiers mis aux arrêts

Mardi 26 Décembre 2017 - 11:03


 
 
 
 
 

Après l’attaque de la Préfecture de police de Daloa par des individus armés, dans la nuit du mardi 19 au petit matin du mercredi 20 décembre 2017, on assiste à une présence massive des forces de l’ordre dans la ville de Daloa. Des patrouilles pédestres, motorisées et des rafles sont observées un peu partout dans le quartier « Commerce ». Armes en bandoulière pour certains et au poing pour d’autres, les policiers opéraient. « Nous allons les retrouver forcément et ils vont nous dire pourquoi ils ont fait ça. Ils nous ont défiés mais ils vont nous sentir ! », a lancé un policier rencontré au centre-ville de Daloa. Selon nos sources, ces flics ont été instruits par leur hiérarchie, notamment le Commissaire divisionnaire Ouattara Francis, Préfet de police de la région du Haut-Sassandra, à Daloa, de retrouver les auteurs de cette attaque. Mais en entendant les fruits de ces recherches, à en croire nos sources, l’autorité policière a fait mettre aux arrêts onze (11) de ses hommes qui ont assuré la permanence la nuit des faits. Ces derniers ont été transférés, le vendredi 22 décembre 2017, à la Préfecture de police d’Abidjan pour être entendus à nouveau, après les différentes demandes d’explications qu'on leur a adressées.

Pour rappel, c'est autour de 23h que trois individus ont débarqué à la Préfecture de police de Daloa. Ils ont tenu en respect les policiers qui étaient en service, les ont désarmés et jetés au violon. Ils ont ensuite libéré toutes les personnes gardées à vue, dont deux présentés comme leurs acolytes. Après leur forfait, les quidams ont couvert leur fuite par des rafales tirées en l'air. Des éléments de la 2ème région militaire de Daloa, venus en intervention, n'ont pas pu rattraper les bandits qui avaient déjà filé. C'est le lendemain de l'attaque, soit le mercredi 20 décembre, qu'on a appris que 5 grands bandits, agresseurs d'un orpailleur, faisaient partie des personnes libérées. Ils avaient braqué et emporté la somme de 25 millions de francs Cfa au chercheur d'or qui sortait d'une banque. Leur tutrice avait été appréhendée à son domicile, où une quantité importante de munitions de kalachnikov a été saisie. Ce seraient les complices de ces gangsters qui ont été libérés dans la nuit du mardi 19 au mercredi 20 décembre 2017, à Daloa.

Julien Lenoir 
(Correspondant Régional)

 

 

 

http://www.linfodrome.com/vie-politique/35575-situation-socio-politique-plusieurs-policiers-mis-aux-arrets





Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact