Cote d'Ivoire : l’Evêque de San Pedro sans détours: « J'invite le président de la République à revoir sa copie pour que la réconciliation puisse se faire »

Mardi 2 Janvier 2018 - 13:27


Mgr Jean Jacques Koffi: « Pour désirer la paix, il faut parler en homme de paix en artisan de paix »

La réconciliation nationale encore plombée en Côte d’Ivoire était au cœur du Sermon qu’a fait l’Evêque du diocèse de San-Pedro, le dimanche 31 décembre 2017, à l’occasion de la dernière messe de l’année à la paroisse Saint Paul de Séwéké. Mgr Jean Jacques Koffi oi Koffi n’y est pas allé par quatre chemins pour interpeller le chef de l’Etat, Alassane Ouattara, sur sa responsabilité pour que la paix et la cohésion sociales soit une réalité dans le pays.

Pour l’évêque de San-Pedro, cette réconciliation ne passe que par un regard diligent du président de la République sur la situation des prisonniers politiques en Côte d’Ivoire. «Qu'est-ce que la paix si nous-mêmes nous n’en sommes pas les véritables artisans? J'invite donc chacun à tendre vers cette paix. Quand il s'agit de la paix, on invite les hautes autorités, le président de la République et tous ceux qui sont autour de lui afin que cette paix soit concrétisée en acte ». Le disant, Mgr Koffi oi Koffi va se montrer plus concret en suggestion sur le cas des détenus en Côte d’Ivoire, en partant de l’exemple de l’ancien ministre de la Fonction publique, condamné, le mardi 25 décembre dernier, à une semaine de la fin d’année, à 20 ans d’emprisonnement. « Nous avons appris que certains prisonniers ont été condamnés à vingt ans et plus. Et en mon âme de pasteur, nous sommes vers la fin d'année, et pour désirer la paix, il faut parler en homme de  paix en artisan de paix. C'est pourquoi j'invite le président de la République à revoir sa copie pour que la réconciliation puisse se faire, il faut penser à ces prisonniers quelque soit ce qu'ils ont fait », a-t-il plaidé.

L’Evêque de San Pedro est formel. Le chef de l’Etat, à ses yeux, déteint entre ses mains, la clé de la réconciliation. C’est pourquoi il l’exhorte à agir dans le sens de la décrispation susceptible de booster cette réconciliation tant recherchée en Côte d’Ivoire. « Le chef de l'Etat étant le chef suprême des armées, il peut, en son âme de président et d'homme qui aime son peuple, dire : ‘’ voici ce que la justice a dit, mais moi, en tant que président de la République, voilà ce que je pense. Les hommes et les femmes, quelques soit leur situation qui sont jugés cette année, bénéficient de la grâce du président de la République », propose, encore plus pragmatique, Mgr Koffi, en présence de personnalités de la région parmi lesquelles le préfet Ousmane Coulibaly dit ‘’Ben Laden’’et les députés

 

F.D.B

 

 

http://www.linfodrome.com/vie-politique/35704-situation-socio-politique-l-eveque-de-san-pedro-sans-detours-j-invite-le-president-de-la-republique-a-revoir-sa-copie-pour-que-la-reconciliation-puisse-se-faire

 




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact