Côte d’Ivoire: Vers un duel Bédié-Ouattara à la présidentielle de 2020

Mercredi 7 Mars 2018 - 17:12


Devant le refus du Rassemblement des républicains (Rdr), à respecter ses engagements relatifs à ‘’l’appel de Daoukro’’, l’on s’acheminerait résolument vers une opposition Ouattara – Bédié à la présidentielle de 2020.

 
 

Les dissensions se font de plus en plus visibles au sein de la coalition du Rassemblement des houphouetistes pour la démocratie et la paix (Rhdp). En témoignent les récentes sorties, par voie de presse interposée, de cadres, et non des moindres, issus des deux plus grands partis de la Coalition au pouvoir en Côte d’Ivoire. En l’occurrence le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci) et le Rassemblement des républicains (Rdr).

Ainsi, pendant que le Pdci brandit la carte d’une ‘’alternance à la présidentielle de 2020’’ comme voulu par ‘’l’Appel de Daoukro’’, son allié, le Rdr rejette ce fait  et penche plutôt pour l’accession à un parti unifié, au grand désarroi de plusieurs cadres et militants du parti septuagénaire. Situation qui, selon La Lettre du Continent n° 772 du mercredi 7 mars 2018 pourrait conduire à un duel Bédié – Ouattara à la présidentielle de 2020. En effet, dans sa parution de ce jour, le périodique soutient que ce désaccord entre alliés « d’hier » conduirait inéluctablement vers l’éclatement du Rhdp. « L’éclatement de la coalition du Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP), qui réunit les partisans de Ouattara et de Bédié, semble d’autant plus inévitable que le patron du PDCI n’a pas l’intention de passer son tour contrairement à 2015 » a révélé le confrère La Lettre du Continent soutenant que ce divorce devrait-être acté dans les prochains mois. Ce qui conduirait à la candidature de Henri Konan Bédié à la présidentielle de 2020. A cette candidature du ‘’Sphinx de Daoukro’’, le périodique présente deux raisons. Celle dans un premier temps de prendre sa revanche sur l’histoire. Secundo, indique la Lettre du continent, qu’aucun cadre du Pdci ne serait à même de relever le défi. « L’ex-président chassé du pouvoir en 1999 envisage de se présenter lui-même pour deux raisons : prendre sa revanche sur l’histoire et parce qu’aucun cadre du PDCI – Jean-Louis Billon, Daniel Kablan Duncan, Jeannot Ahoussou Kouadio, Charles Diby Koffi, Gnamien Ngoran, etc.- n’est, selon lui, à la hauteur de l’enjeu » a révélé la Lettre du continent. Aussi poursuit le journal, que  la volonté d’Alassane Ouattara de rempiler ou non pour un troisième mandat sera fonction du positionnement du « Bouddha de Daoukro », l’idée étant de faire obstacle à son allié. «Pour l’instant, Ouattara mise toujours sur Amadou Gon Coulibaly, un Premier ministre en quête désespérée de charisme » conclut la Lettre du continent.
Rappelons que le samedi 10 mars 2018 aura lieu à Yamoussoukro, une grande cérémonie d’hommage à Henri Konan Bédié. Une cérémonie à suivre de très près lorsque nul n’ignore qu’à ce meeting, prendront part de grosses pointures du Parti démocratique de Côte d’Ivoire, reconnues pour leurs fréquentes oppositions à la mise en place d’un parti unifié.

Jean Kelly Kouassi (Stg





Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact