Côte d'Ivoire: Trois mois après le décès en couche d'une enseignante par laxisme d'une clinique, toujours en attente des suites de la plainte

Jeudi 28 Décembre 2017 - 19:16



©Koaci.com- Jeudi 28 décembre 2017 - Gala  Lou Evelyne épouse Gouedan (42 ans), enseignante de français dans un Lycée d’Attecoubé est décédée en couche le 23 septembre dernier dans une clinique  de Yopougon à Abidjan apprend KOACI d'un frappant témoignage de son frère.

En effet, selon ses informations transmises, son décès ferait suite au laxisme des médecins lors de son accouchement.

« Ma sœur ayant été admise dans cet établissement à 6h du matin avec des Douleurs, C'est à 9h que son Médecin traitant s'est amené. Après l'échographie qui a démontré que l'enfant ne vivait plus, vu son Âge avancé de 42 et son état d'hypertendu, et malgré ses supplications et la décharge signée auparavant pour une Césarienne ou encore l'évacuer dans un autre centre Médical plus équipé, le Médecin s'est entêté et la forcé à accoucher par la voie basse et mort s'en est suivie », a expliqué un proche de la défunte.

Poursuivant, il a indiqué que les explications données par les responsables de la clinique  n’ont pas été convaincantes, c’est pour cela que la famille a porté plainte  pour homicide involontaire.

« Une plainte  a donc été déposée au Tribunal de Yopougon contre la Clinique pour homicide involontaire et non-assistance à personne en danger », a-t-il ajouté.

Trois mois après et même si les auditions ont débuté selon notre source, la famille attend toujours que justice soit rendue à Dame Gala  Lou Evelyne.

Les cas de laxismes des médecins dans les cliniques et établissements sanitaires publiques sont fréquents en Côte d’Ivoire.

L’affaire «Awa Fadiga» révélée par KOACI et qui avait secoué le pays en 2014 n’aura pas fait prendre conscience à ceux qui sont censés sauver les vies humaines.

Donatien Kautcha, Abidjan
 
Une info, contactez nous au +225 08 85 52 93 ou contact@koaci.com




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact