Côte d'Ivoire: Recherches d'armes, des drones espions déployés dans les villages des proches de Guillaume Soro

Samedi 21 Avril 2018 - 18:01


 

© koaci.com - Samedi 21 avril 2018 –  Depuis l’incident des drones espions de Zakoua révélé jeudi par KOACI, les langues se délient et nos sources au sein de la communauté du renseignement se font de plus en précises. Selon les données techniques qu’il nous a été donné de consulter, ce sont plusieurs missions d’espionnage qui ont été envoyées simultanément dans plusieurs localités pour y rechercher des armes présumées camouflées.

La note de renseignement produite à cet effet indique que, sur recommandation du Conseil National de Sécurité (CNS), la présidence de la République a acquis des drones équipés de dispositifs lasers et thermiques censés détecter des armes enfouies.

Plusieurs missions clandestines ont été constituées et envoyées avec des coordonnées précises de zones à balayer grâce au spectre des drones. Il s’agit de :

-    Siampurgo : N 09033. 923’

W 0060 10. 961

-    N’Ganon: N 090 42. 433’

W 0050 58.913

-    Zakoua: N 060 48.074’

W 0060 27.030’

-    Doropo: N 090 48.500’

W 0030 20.715’

Les chiffres cités sont les coordonnées GPS des sites que les drones ont pour mission de survoler.

Il est bon de savoir que Siampurgo est le village du Préfet de région de San Pedro, Coulibaly Ousmane plus connu sous le surnom de Ben Laden. N’Ganon est le village du Préfet de la région du Bounkani, Préfet de Bouna Tuo Fozié. Doropo est le village du colonel Ouattara Issiaka dit Wattao. Et, bien entendu, Zakoua est le village de l’épouse de Guillaume Kigbafori Soro, Président de l’Assemblée nationale.

Les populations verront donc, les jours à venir, ces drones espions onéreux mais totalement inefficaces, voler au-dessus de leurs têtes, dans l’intention de débusquer des armes prétendument cachées parGuillaume Soro et des officiers supérieurs des Forces armées de Côte d’Ivoire.

Cet article inaugure une série de papiers sur les errements des services de renseignement ivoiriens, autrefois instrument sécuritaire de pointe, mais dont les lacunes commencent à devenir légendaires.

A partir de la documentation riche et abondante que nous nous sommes procurée, nous vous présenterons les hommes et les femmes membres du réseau d’espions mis en mission pour faire tomber à tout prix Guillaume Soro et quelques officiers supérieurs de l’armée ivoirienne.

Nous publierons, bien évidemment, d’autres détails sur les missions en cours et leur implication sur la politique nationale ivoirienne.

Mahoudi Innocent





Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact