Côte d'Ivoire / Pdci-Rda: Bédié verrouille tout, voici sa dernière décision

Vendredi 16 Février 2018 - 09:13


Bédié veut mettre de l’ordre dans son parti !

C’est Henri Konan Bédié lui-même, qui a signé cette « note d'information aux médias ». Dans le texte reçu, le mercredi 14 février 2018, le président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire - Rassemblement démocratique africain (Pdci-Rda) exprime clairement son mécontentement face aux déclarations dans la presse de certains membres de son parti. 

 
 

« Ces derniers temps, écrit-il, et ce de façon récurrente, des déclarations sont faites çà et là, à travers les médias, par des hommes et des femmes, disant parler au nom du Pdci- Rda, sans en avoir l'autorisation de la part de la direction du parti, encore moins de la part du président que je suis ». Selon le leader du parti septuagénaire, ces propos ne sont pas de nature à apporter la sérénité au sein de sa famille politique et des populations ivoiriennes. « Ces déclarations, faites par des personnes, autres que celles dûment mandatées par les organes dirigeants du parti, sont de nature à jeter le trouble dans l'esprit de nos militants et de tous les Ivoiriens », souligne l’ancien président ivoirien (1993-1999).

C’est pourquoi, il en appelle à la collaboration des médias, pour mettre fin à ces déclarations. « Aussi, j'invite désormais, les responsables des différents médias, à avoir la preuve de la validation exclusive du Secrétaire exécutif du parti ou de la Directrice de la Communication et du suivi de l'opinion nationale et internationale, sur mes instructions, de tout document qui leur parviendra, engageant la position du Pdci-Rda sur tous les sujets, avant parution », invite M. Bédié, demandant à la presse « de bien vouloir » se « conformer à cette directive ».

Cette sortie du président du parti fondé par Félix Houphouët-Boigny intervient à un moment où le Pdci-Rda et son principal allié du Rassemblement des républicains (Rdr) ne parlent pas le même langage, relativement au parti unifié.

La formation politique d’Alassane Ouattara l’a exprimé sans faux fuyant : elle veut aller à la fusion des partis membres du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (Rhdp) avant les municipales, régionales et sénatoriales 2018. Mais la quasi-totalité des membres de la direction du parti de M. Bédié freine des quatre fers. Certains sont pour le parti unifié. D’autres s’y opposent. Et, ces positions divergentes sont bien souvent exprimées dans des médias. D’où cette dernière « directive » de Henri Konan Bédié.

Déjà, « le Sphinx de Daoukro » avait, le jeudi 11 janvier 2018, lors d’une rencontre avec les Délégués départementaux et communaux de son parti, à Daoukro, laissé exploser sa colère contre ce qu’il a qualifié de « désordre » au sein du parti « depuis un certain temps ». « Depuis quelque temps, en effet, notre maison semble habitée par un mal qui a pour nom, désordre, indiscipline, désobéissance, cacophonie et violence verbale.  On parle à tort et  à travers.  Le manque de respect s’est installé, les Porte-paroles que  nous avons nommés doivent jouer leur rôle, sans contrainte.  Mais avec un langage approprié, en mettant de côté  leurs humeurs et leurs sentiments personnels », avait-il interpellé, prenant position pour Maurice Kakou Guikahué, le « micro » de Bédié, au détriment de Kobenan Kouassi Adjoumani, le « haut-parleur » du président du Pdci-Rda. « Au 12ème congrès, j’ai été élu avec plus de 83 %. Ce fut un plébiscite. C’est le président du parti qui dicte la ligne politique du parti. J’ai nommé un Secrétariat exécutif, qui est le secrétariat du président du parti.  Ce Secrétariat  exécutif  a un chef qui exécute les instructions du président, anime le parti et parle au nom du président du parti au quotidien. J’ai tenu à rappeler ces choses-là pour que soient évités dorénavant des amalgames qui, en réalité, ne servent à rien et ne nous mèneront  nulle part. A la vérité, chacun fait comme bon lui semble, et s’étale dans les journaux, autres que ceux du Pdci-Rda qui trouvent une aubaine pour vendre leurs productions … Ceux qui veulent s’incarner dans les haut-parleurs doivent le faire en sachant leur rôle exact. Le Secrétaire exécutif du parti est le Porte-parole du président du parti. Point donc de polémique entre micro et haut-parleur », avait-il clarifié les choses.  

En donnant encore une « directive», c’est comme si le message de Daoukro de Henri Konan Bédié est tombé dans les oreilles de sourd. Mais sera-t-il entendu, cette fois ?

Rien n’est moins sûr !

 

SYLLA Arouna

 

 

http://www.linfodrome.com/vie-politique/36630-pdci-rda-bedie-verrouille-tout-voici-sa-derniere-decision

 





Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact