Côte d'Ivoire /Parti unifié, alternance 2020: Grosse colère au Pdci-Rda, Adjoumani interpellé

Mardi 26 Décembre 2017 - 10:41


Pour Valentin Kouassi et ses camarades, "le parti unifié d'accord, mais l'alternance d'abord"

La jeunesse urbaine du Pdci-Rda n'est pas du tout contente. Elle apprécie modérément la tournure des débats autour de l'alternance en 2020 et, par dessus-tout, déplore les attaques à l'encontre de certains dignitaires du parti doyen. Vendredi 22 décembre 2017, au siège du Pdci-Rda, à Cocody, Valentin Kouassi, président de la Jpdci urbaine, a réaffirmé ce qu'il considère comme la position de sa formation politique : « parti unifié d’accord, mais alternance d’abord ». « Il faut que cela soit clair dans l’esprit de nos leaders politiques. Le Pdci a fait des sacrifices. Il ne faudrait pas que des gens pensent qu’ils sont là pour diriger et que d’autres pour les servir », a assené Valentin Kouassi. « Le Pdci est un instrument de construction de la Côte d’Ivoire, donc ne saurait disparaître au profit d’une quelconque volonté politique. Les jeunes attendent un candidat du Pdci en 2020 soutenu par ses pairs du Rhdp », a affirmé le patron de la Jpdci urbaine. Cette sortie fait suite aux prises de position récentes du secrétaire exécutif en chef du Pdci, Maurice Kacou Guikahué, et d'un des porte-parole du parti, Jean-Louis Billon. Tous ont indiqué que le Pdci aura un candidat à la présidentielle de 2020, le second ayant même ajouté que « sans le Pdci, il n'y a pas de Rhdp (Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix) ».

 

Adjoumani interpellé. La jeunesse urbaine du Pdci a pris position dans la polémique ayant opposé le secrétaire exécutif en chef, Maurice K. Guikahué, et Kobenan Kouassi Adjoumani, porte-parole du parti. Le second a reproché publiquement au premier d’empiéter sur ses missions et d'entretenir une « confusion dans les esprits », en laissant croire que les différents porte-parole du Pdci s'équivalent, alors que le président du Pdci, Henri Konan Bédié, aurait établi une hiérarchie faisant de lui le porte-parole en chef. « Nous sommes dans un parti politique démocratique où les dirigeants sont libres de s’exprimer, mais nous nous opposons à ce que cela se fasse dans l’indiscipline. Nous appelons donc ceux qui sont à la base à cesser cela », a réagi Valentin Kouassi. « Le président Bédié est le n°1 du Pdci et le secrétaire exécutif est le no 2 de ce parti. Il n’y a pas quelqu’un dont la voix est plus autorisée que celle du numéro 2 », a dit M. Kouassi.

Maurice K. Guikahué s'était présenté comme le « micro » de M. Bédié. Kobenan Kouassi Adjoumani a rétorqué qu'il était son « haut-parleur ». 

Face à la presse, Valentin Kouassi a indiqué que le Pdci, partisan du rassemblement, une fois aux affaires, en 2020, ferait en sorte que chaque parti houphouétiste ait un rôle à jouer. « Chacun aura sa place », a confié M. Kouassi.

 

Venance KOKORA  

 

 

 

http://www.linfodrome.com/vie-politique/35582-parti-unifie-alternance-2020-grosses-colere-au-pdci-rda-adjoumani-interpelle

 

 





Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact