Côte d'Ivoire / M’Batto : Une femme décapite son mari

Jeudi 15 Février 2018 - 08:10


C'est horrible ce qui est arrivé au planteur nommé Ahoua. Il a été tué à coup de machette par sa femme. L'odieuse scène qui s'est produite dans la nuit du mercredi 10 au jeudi 11 janvier 2018, a eu pour théâtre, le quartier « Agnikro », dans la ville de M'Batto. Comment est-on arrivé à ce crime ?

 
 

Selon des informations sourcées, Ahoua perd un proche. Le vendredi 5 janvier, est la date retenue pour la dernière veillée funèbre de ce défunt. A cet effet, Ahoua informe sa femme qu'il va participer à cette cérémonie. Mais il rassure qu'il reviendra seulement après quelques heures. En clair, il ne va pas y passer toute la nuit. Et le voilà parti.

Mais contrairement à sa promesse de rentrer à la maison sous peu, le planteur ne pointe pas présent. Alors, sa conjointe dont l'identité ne nous est pas révélée, se déporte sur les lieux de la veillée. Elle cherche partout, mais ne voit aucunement la silhouette de son mari. Elle se renseigne auprès de nombreuses personnes sur place. Toutes répondent que Ahoua n'est nullement venu ici. Toute en rogne, la bonne dame retourne à la maison.

Et c'est seulement le lendemain samedi 6 janvier que le planteur retrouve les siens. Sa femme, convaincue d’infidélité dont il se rendrait coupable, le bombarde de questions. On nous apprend que le mari nie toute relation intime extra-conjugale, avant de tout avouer, au final. Avouer qu'il était effectivement avec une autre femme avec qui, il a passé la nuit.

A relire: Jaloux: Il éventre sa femme, lui tranche la gorge et tente de l’achever avec le fil d’un chargeur de portable

Par ces aveux, le pauvre est loin de savoir qu'il vient de signer son arrêt de mort. Parce que sa femme, aveuglée par la jalousie, a décidé de lui faire payer son acte présumé, d'infidélité. Elle n'attend plus donc, que le bon moment pour matérialiser sa sordide volonté. Et ce moment arrive, dans la nuit du mercredi 10 au jeudi 11 janvier 2018.

A lire aussi: Duékoué: Il décapite une femme et viole son cadavre

En effet, alors que son mari ronfle comme un loir, la femme fatale se lève tout doucement. Elle s'empare d'une machette qu'elle dissimule préalablement, et avec violence décapite littéralement son homme. Le crime commis, la tueuse prend la fuite. Aux premières heures matinales, le corps sans vie, du paysan baignant dans une mare de sang, est découvert. La suspecte, avec qui il a eu des démêlées, est toute trouvée : sa conjointe.

Informés, les éléments de la gendarmerie se lancent à la recherche de la dame. Et ils réussissent à appréhender cette dernière, avant, dit-on, de la mettre à la disposition de la justice. 


Konan KAN ( Correspondant régional) 

 

http://www.linfodrome.com/faits-et-mefaits/36605-m-batto-une-femme-decapite-son-mari





Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact