Côte d’Ivoire – La Coalition Nationale pour le changement (CNC ) catégorique : «Les conditions des élections d’abord, …le reste après»

Lundi 18 Mai 2015 - 00:06


La fin de la signature de la charte de l’opposition ivoirienne dite CNC a été marquée par une conférence de presse. Elle a été conjointement animée par Mamadou Koulibaly de Lider et le député Kouadio Konan Bertin du Pdci. Ci-dessous l’intégralité de cette conférence de presse
 

Comment expliquez-vous l’absence de M. Essy Amara à cette cérémonie ? (Ange Hermann, TV5)
 

Mamadou Koulibaly : Essy Amara, candidat à la présidence de la république s’est fait représenter par M. Kotchy Prosper (il lui demande de se lever puis de confirmer). Il est en mission à l’étranger. Comme lui, Doumbia Major s’est fait représenter, Bah Enoch s’est fait représenter.

KKB : je voudrais vous apprendre qu’au moment où nous signons cet acte fondateur, le candidat Essy Amara est reçu à La Haye par le président Gbagbo (des cris de joie fusent longuement. Puis KKB enchaîne). Ça veut dire ce que ça veut dire.
 

Qu’est-ce que les Ivoiriens doivent retenir de votre coalition ? (Ferdinand Gogoua, Onuci Fm)
 

Mamadou Koulibaly : Les Ivoiriens doivent retenir que la Coalition nationale pour le changement démocratique est née. Que désormais tous les Ivoiriens qui ont peur, tous ceux qui ont encore de la frayeur, tous ceux qui craignent qu’on ne les arrête pas de façon intempestive, tous ceux qui pensent que les futures élections vont être des moments extrêmement difficiles, nous leur disons que la coalition est née et que nous sommes là pour les protéger. Que le gouvernement sache que tout de suite, cette coalition lui demande de venir à la table des négociations pour débattre de tous les points qui ont été présentés par les jeunes ici (points contenus dans la charte, ndlr). Que nous invitons la communauté internationale à passer le message au gouvernement de ce que la coalition est née, ses principaux animateurs sont là ! Que notre premier réflexe c’est la discussion. Une table pour discuter des conditions des élections, des conditions de la démocratie et toutes ces personnes réunies ici sont liées par la volonté de changement démocratique. C’est ce qui nous unit.
 

KKB : Peuple de Côte d’Ivoire, je veux vous inviter à vous associer tous, à ce grand acte fondateur de la CNC. Je sais que les dernières élections de 2010 ont créé un tel traumatisme que la peur s’est installée dans nos rangs. Personne ne viendra libérer notre pays à notre place. C’est pourquoi je vous demande de retrousser les manches à nouveau. La CNC, cet instrument de combat que nous mettons à votre disposition, nous demandons à chaque Ivoirien de se l’approprier et nous vous donnons rendez-vous dans les prochaines semaines pour démontrer qui est qui dans le pays ! (les cris de joie montent de plus belle). Vous qui avez été témoins de cet événement historique, allez-y porter le message à tous vos frères, dans les campements, les hameaux les plus reculés, dans les villes et communes pour dire que l’espoir renait et « la Côte d’Ivoire is back !»). Que Dieu vous bénisse !
 

Comment la CNC ira-t-elle aux élections avec de nombreux candidats déclarés ? Aura-t-elle un candidat unique ou bien présentera-t-elle plusieurs candidats qui sont déjà déclarés ? (Léon Brou, RT1)
 

Mamadou Koulibaly : La coalition est née. Dans les jours qui viennent, la coalition va définir les modalités de combat. Sa priorité n’est pas de savoir qui est candidat et qui ne l’est pas. Sa priorité c’est de dire aux Ivoiriens et au gouvernement qu’il va falloir négocier les conditions de l’élection d’abord ! Ensuite nous dirons qui seront nos candidats. Les conditions d’abord et puis on verra le reste après.
 

Est-il exagéré de dire que cette coalition est une coalition anti-Ouattara ? (Christophe Koffi, AFP)
 

Koulibaly : non ! Non ! Non ! Notre coalition est un outil à la disposition des Ivoiriens. Est-ce qu’elle est anti-Ouattara ? Non ! Nous sommes pour la Côte d’Ivoire démocratique, nous sommes pour des élections transparentes, nous sommes pour la liberté et la démocratie dans notre pays. Nous ne sommes pas contre quelqu’un. Nous sommes positifs ! Nous ne sommes pas négatifs ! Évidemment, si nous avons des candidats et que Ouattara est candidat, depuis trois ans, lui, il l’est, il sera notre adversaire et on va le battre (dans les urnes).
 

Après la signature de cette charte quelle est la prochaine étape ? Vous avez annoncé un meeting pour le 23 mai, est-ce qu’il tient ? (Félix D. Boni, L’Inter)
 

KKB : Pour l’instant, nous n’avons encore rien annoncé. Il faut laisser les Ivoiriens savourer cette belle victoire, ce grand événement. Nous vous donnons rendez-vous dans les prochaines semaines pour vous dire la suite. Je veux dire que là, c’est l’instrument de l’espoir donc à bientôt pour la suite.

Mamadou Koulibaly : Jusqu’à présent nous avons annoncé des programmes. La CNC n’était pas encore née. Chacun de nous annonçait un programme. L’organe de direction est ici. Vous avez vu à côté plusieurs autres partis politiques et mouvements politiques qui vont l’intégrer. Ensemble nous déciderons des prochaines étapes. C’est cela qui compte. Tout ce que nous avions dit avant, c’était pour chaque parti. Maintenant c’est ce que la coalition décidera qui se fera et rien d’autre.

Propos recueillis et retranscrits par SD à Abidjan

 





Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact