Côte d’Ivoire: L’institut français des relations internationales révèle que, Abidjan aurait transmis une liste de pro-Gbagbo à Accra pour leur extradition

Jeudi 1 Février 2018 - 18:00


 

Les pro-Gbagbo à Accra  (ph) –

– Jeudi 1er Février 2018 –L’institut français des relations internationales (Ifri) dans sa note de janvier 2018 révèle que, le chef de l’Etat, Alassane Ouattara via Adama Toungara a transmis une liste des proches de Laurent Gbagbo à son homologue Ghanéen John Akufo Addo en vue de leur extradition.

A en croire le document, il s’agirait de Katinan Koné Justin, Emmanuel Léon Monnet, Damana Pickass, Alphonse Mangly, Emile Guiriéoulou et Moïse Koré.

« Selon des sources proches du dossier, la liste transmise aux autorités ghanéennes par Adama Toungara comprenait notamment le nom des anciens ministres des Mines et de l’Énergie, Emmanuel Monnet Léon, de l’Intérieur, Émile Guiriéoulou, du Budget Justin Katinan Koné, ex-président des jeunes du parti de Gbagbo, Damana Pickass, un ex-conseiller de Laurent Gbagbo, Koré Moïse, ainsi que l’ex-directeur général des douanes, Alphonse Mangly », indique-t-on sur le site de l’Ifri.

L’institut poursuit pour indiquer qu’en réponse, à la demande du président ivoirien, Akuffo Addo a nié la présence des personnalités mentionnées sur son sol à ce jour.

« Lors de son séjour (Ndrl octobre 2017) à Accra, quelques jours après celui de son ministre, Alassane Ouattara a ainsi demandé à son homologue ghanéen s’il avait pu étudier la liste des personnalités qu’il souhaitait voir de retour à Abidjan. John Akufo-Addo aurait alors répondu qu’aucune des personnalités mentionnées ne se trouvait sur le sol ghanéen. Selon le président ghanéen, ces individus avaient bien été présents à Accra après l’arrivée de Ouattara en 2011 mais avaient tous fait leur valise depuis longtemps ».

Selon toujours l’Ifri, le refus du président Ghanéen d’accéder à la demande de Ouattara s’expliquerait par le fait que, « un des facteurs est historique et idéologique. Le parti de John Akufo-Addo, National Patriotic Party (NPP), plutôt libéral sur le plan économique est aussi, comme son nom l’indique, très nationaliste et conservateur lorsqu’il s’agit de questions de souverainetés. Nombre de cadres du NPP considèrent ainsi que livrer des personnalités au pouvoir ivoirien touche à la souveraineté du Ghana. La liste des soutiens de l’actuel président ghanéen pendant la campagne électorale de 2016 a d’ailleurs dépassé les clivages politiques habituels. Certains hommes politiques comme l’ancien président Jerry Rawlings (1992-2000), pourtant membre du National Democratic Congress (NDC) –classé à gauche de l’échiquier politique–a ainsi soutenu John Akufo Addo, du fait de sa mésentente avec John Mahama Dramani. Or, Jerry Rawlings a beaucoup d’amis en commun avec Laurent Gbagbo car ce dernier et ses proches étaient fréquemment reçus à Accra lorsqu’ils étaient encore dans l’opposition dans les années 1980 et 1990 sous Felix Houphouët Boigny et Henri Konan Bédié. D’autre part, John Akufo Addo était le ministre de la Justice puis celui des Affaires étrangères de John Kufuor entre 2001 et 2007. Il connaît ainsi très bien certaines personnalités réfugiées dans son pays qu’il a eu tout loisir de côtoyer lorsqu’ils étaient aux Affaires durant la présidence de Laurent Gbagbo (2000-2011). Il est ainsi fort probable que durant le mandat de l’actuel président ghanéen, l’expulsion de proches de Laurent Gbagbo soit stoppée. »

L’Ifri est, en France, le principal centre indépendant de recherche, d’information et de débat sur les grandes questions internationales.

Créé en 1979 par Thierry de Montbrial, l’Ifri est une association reconnue d’utilité publique (loi de 1901). Il n’est soumis à aucune tutelle administrative, définit librement ses activités et publie régulièrement ses travaux.

L’Ifri associe, au travers de ses études et de ses débats, dans une démarche interdisciplinaire, décideurs politiques et experts à l’échelle internationale.

Donatien Kautcha, Abidjan
 

Une info, contactez nous au +225 08 85 52 93 ou contact@

Source : Koaci

 




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact