Côte d’Ivoire: Fraternité matin, Abel Douali à Venance Konan, «Il faut arrêter de te prendre pour un super homme»

Mardi 12 Décembre 2017 - 11:36


-  Lundi 10 Décembre  2017 - A chacune de ses sorties, Venance Konan se prononce sur le Plan de redressement du Groupe Fraternité matin.
 

C’était le cas aujourd’hui, à l’issue de la conférence de rédaction de Fraternité matin où il a selon des informations en notre possession pris la parole pour annoncer le départ de certains agents en vue de l’application du plan de redressement.
 

Certainement qu’il voulait narguer les journalistes présents à cette réunion, il a par la suite affirmé que le Gouvernement lui fait confiance, raison pour laquelle, il lui a donné les moyens pour faire le plan de redressement.
 

«Si l’Etat voulait me débarquer, il l’aurait fait. S’il n’a pas fait, jusqu’à maintenant, c’est qu’il a confiance en moi» a indiqué Venance Konan à l’endroit de ses détracteurs.
 

Toujours dans sa logique, le DG du Groupe Fraternité matin a déclaré que l’audit réalisé a démontré qu’il a bien géré l’entreprise.
 

«Ils ont fait des audits ici, ils n’ont rien trouvé. Je mets quiconque au défi de m prouver que j’ai détourné un rond» a martelé Venance Konan.
 

«Le plan de redressement va s’appliquer. Depuis 2014, vous m’attaquez. Certains ont voulu me tuer, mais je suis vacciné contre ces pratiques» a révélé le DG en réaffirmant qu’il a les moyens financiers pour conduire son plan de redressement.
 

A la suite de son intervention, Abel Douali a pris la parole. Le journaliste n’a pas du tout apprécié les propos du DG parce que selon lui, le cadre ne s’y prêtait.
 

Il a donc rappelé à Venance Konan que la conférence de rédaction est une tribune éditoriale, qu'elle ne serait servir à à régler les problèmes syndicaux et qu’il pouvait attendre demain pour informer les agents puisque les syndicats ont une assemblée générale extraordinaire.
 

Abel Douali a déclaré à Venance Konan que c’est sa mauvaise gestion de l’entreprise qui a été dénoncée par le Conseil des ministres.
 

«Personne n’a peur de toi, et n’a peur de quitter l’entreprise. Il faut arrêter de te prendre pour un super homme, un donneur de leçon alors que c’est toi qui a mis l’entreprise en faillite. Désormais, nous n’allons plus accepter que tu nous ridiculise. J’ai apporté mon soutien aux syndicats parce qu’ils font le bon combat. J’ai 27 ans de présence dans ce Groupe, aucun Directeur n’a géré aussi mal cette entreprise que toi, » a conclu Douali.
 

C’est par cette altercation entre Venance Konan et Abel Douali que la conférence de rédaction du jour a pris fin.
 

Wassimagnon, Abidjan
 

Source : Koaci

 




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact