Côte d’Ivoire: Billon à propos des torpilleurs, «au PDCI nous ne prenons pas les armes pour tuer»

Dimanche 11 Mars 2018 - 22:19


Samedi 10 Mars 2018 – Jean-Louis Billon  était ce jour à Yamoussoukro, le parrain de la cérémonie d’hommage à la nation à Henri Konan Bédié organisée par le Réseau des cadres du PDCI-RDA Notre héritage.

L’ancien ministre du commerce s’est largement prononcé sur le parti unifié RHDP et l’alternance en faveur du PDCI  en 2020.

Le Secrétaire exécutif, porte parole adjoint du PDCI  n’a pas fait dans la dentelle comme sur place relevé par .

Il est d’abord revenu sur les propos tenus par le Président de son parti, lors du 3ème anniversaire de l’appel de Daoukro en ce qui concerne le parti unifié et l’alternance.

«Lors de cet anniversaire, il a réitérer ses propos et il a ajouté je bloque. Les mots sont bloqués notre feuille de route est claire. La carte de la Côte d’Ivoire est connue et nous allons la parcourir pour présenter un candidat en 2020. Rien n’y personne ne nous déviera de cette trajectoire. Que les militants ne se laissent pas distraire. Vous pouvez entendre des débats par ci par là, » a soutenu l’ancien Président du conseil régional du Hambol forcé à quitter son poste parce qu’il aurait été élu sous la bannière du RDR.

«Il est question éventuellement du parti unifié. Mais la position du Président Henri Konan Bédié est claire. Si parti unifié doit y avoir, ce sera après l’alternance, » a-t-il ajouté.

Selon lui, Bédié a ajouté ce jour là, si les esprits évoluent au sein des partis composants le RHDP et que chacun accepte d’abandonner son identité propre alors « nous pourrions aller au parti unifié », et avait conclu que pour l’instant, il est hors de question que lePDCI  se saborde.

En donnant la position du Président Henri Konan Bédié, il a déploré le fait que certains cadres du PDCI  sont qualifiés de torpilleurs.

«D’ailleurs au PDCI  nous ne prenons pas les armes pour tuer encore moins des torpilles. Nous sommes un parti de paix, d’unité, de dialogue. Tout s’obtient par le dialogue. Certains vous disent qu’il n’y a pas eu de promesse, soit. Quelque soit la position qu’on veut avoir, le Président Henri Konan Bédié a démontré qu’il était un homme de paix en demandant au PDCI  de faire de nombreux sacrifices, » a-t-il martelé.

L’ancien ministre a ensuite soutenu que la Présidente de la cérémonie, Henriette Konan Bédié, présente à la place Jean-Paul 2 et son époux ont fait de nombreux sacrifices pour le pays.

«Le temps de sacrifice est terminé. Nous attendons de notre partenaire, le même sens du sacrifice que le PDCI. Nous attendions de notre partenaire qu’il nous soutienne en 2020 comme nous avons su le soutenir en 2010 et en 2015. C’est cela la solidarité et c’est cela l’houphouëtisme vrai, » a déclaré M. Billon.

Il a enfin rappelé que le PDCI  a son premier militant, le Président Henri Konan Bédié fortement enraciné dans le pays et que le Secrétariat suit sa feuille de route et travaille pour faire accéder la parti au pouvoir.

«Madame la Présidente, rassurez votre époux, notre président, notre tonton, notre père, notre guide au niveau du PDCI. Ses chevaliers sont fin prêts. Tous les militants sont fin prêts, le Secrétaire exécutif en chef n’a jamais dévié de cette trajectoire. Il nous le répète sans cesse et sans relâche, les travaux s’enchainent au niveau du Secrétariat. Nous serons prêts madame la présidente en 2020, » a ajouté l’ancien ministre du Commerce galvanisé par le nombreux public.

Il a par ailleurs rassuré, tous les ivoiriens, toute la Côte d’Ivoire ainsi que les partenaires du PDCI  au sein du RHDP de ne pas s’inquiéter.

Convaincu que sans le PDCI, le RHDP n’est rien et il n’y a pas de RHDP, l’ancien Président du Conseil régional du Hambol a néanmoins donné un mince espoir à ses alliés de l’alliance concernant la mise en place du parti unifié.

«Le PDCI  est un parti indivise. Au départ vous êtes tous partis du PDCI. Le PDCI  conservera son nom. On a jamais vu un enfant demandé au père de prendre le nom de l’enfant. Le PDCI  est le parti père que les enfants rejoignent le PDCI  et ensemble nous allons bâtir cette Côte d’Ivoire qu’on nous a léguée. » a conclu M. Billon.

Wassimagnon, Yamoussoukro

Source : Koaci

 




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact