Côte d'Ivoire /Affrontements entre étudiants armés : Des cars caillassés

Samedi 17 Février 2018 - 09:38


Des étudiants armés de pierres et de gourdins de l’Institut national de la jeunesse et des sports (Injs) et du groupe Loko se sont affrontés, dans la mi-journée du jeudi 15 février 2018, à la gare Sotra de Marcory. Des blessés ont été enregistrés. Des cars ont été caillassés.

 
 

Selon nos sources, tout a commencé mardi. ‘’ Des étudiants de Loko attendaient le bus dans un rang, quand ceux de l’Injs sont arrivés. Ils n’ont pas voulu faire le rang. Donc, les étudiants de Loko les ont empêchés de prendre le bus. Il y a eu des échauffourées;deux étudiants de l’Injs avaient été copieusement battus. Le lendemain mercredi, ceux-ci sont venus avec un renfort. Il y a encore eu des échauffourées. Ce jeudi, vers midi, les étudiants de Loko, dans le rang, ont bloqué ceux de l’Injs qui refusaient toujours de faire le rang, surtout aux quais 94 (pour Blockauss), 04 (pour Attécoubé) et 14 (pour Williamsville). Les affrontements ont commencé. Chacun y est allé de son arme, avec des pierres et des gourdins. Les étudiants de Loko ont pourchassé ceux de l’Injs jusque dans leur dernier retranchement, à l’Institut. Ceux-ci ont battu le rappel de leurs troupes, et sont venus déloger les étudiants de Loko, à la gare. Ils ont foncé jusqu’à une annexe de Loko, non loin de la gare où, à coups de jets de pierres, ils ont brisé les vitres de l’Istta. Les cars de Loko qui étaient garés aux abords des voies jouxtant le grand bloc, ont été caillassés. Il y a eu des étudiants blessés'’, nous a résumé un témoin des faits, que nous avons rencontré, sur place, vers 18h, ce même jour. Il a ajouté que des forces de l’ordre qui sont intervenues ont fait usage de grenade lacrymogène.

Les pierres jonchaient encore les voies à notre passage. Selon notre source, l’un des responsables de l’Injs avait rassemblé les étudiants aux quais Sotra, pour appeler à l’apaisement. Cette étape franchie, la violence a changé d’espace. Des étudiants sont allés attendre à un arrêt à Marcory résidentiel. Là, un bus a été retenu et des groupes se sont, une nouvelle fois, affrontés.

Entretemps, voyant le climat d’insécurité qui régnait à la gare Sotra, les responsables ont certes décidé de ne pas arrêter la circulation des bus mais ils ont choisi de ne plus les autoriser à arriver au terminus. ‘’ Vers 16h, tout est rentré dans l’ordre. Le calme est revenu. Les bus ont repris l’itinéraire habituel. Seulement, la police Sotra était là et veillait au grain'’, nous a-t-on fait savoir. Et notre interlocuteur d’ajouter que des blessés étaient hospitalisés à la clinique Farah, en face du grande bloc de Loko. Mais dans cet établissement sanitaire où nous nous sommes rendu, il nous est revenu qu’il n’y avait pas d’étudiant blessé.

A l’Injs, les vigiles nous ont confié que ceux qui étaient habilités à nous donner des informations étaient rentrés chez eux. Il en a été de même, au grand bloc du groupe Loko. 19h venait de sonner quand nous avons fini de faire le tour des différents sites.

 

Dominique FADEGNON

 

 

http://www.linfodrome.com/societe-culture/36656-affrontements-entre-etudiants-armes-des-cars-caillasses

 




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact