Côte d'Ivoire / Abobo : Des ‘’microbes ’’ attaquent encore des école

Samedi 3 Mars 2018 - 11:46


Les ‘’ microbes’’, autrement dit, les enfants en conflit avec la loi, ont remis le couvert au quartier Plaque, dans la commune d’Abobo. Profitant de l’absence des instituteurs qui observaient un arrêt de travail, depuis le 22 février 2018, ces bandes de gamins armés de machettes, de gourdins et autres coupe-coupe, se sont introduit au Groupe scolaire Plaque, rapportent des témoins de la scène.

Maîtres de la situation, ils réussissent à fracturer les bureaux de l’école primaire publique (Epp) Plaque 3 et Plaque 5. Ils s’emparent des équipements sportifs et des ballons. Ils complètent leur butin par de nombreux kits scolaires stockés dans ces écoles. Ils mettent le voile en éparpillant des dossiers dans la cour des écoles citées. Ce constat a été fait par les enseignants qui ont repris le service depuis le mercredi 28 février 2018. Les forces de l’ordre qui ont été informées, ont ouvert une enquête. Cette énième attaque renforce le sentiment d’insécurité au niveau des enseignants.

A relire: Lutte contre les microbes à Abobo : Des écoles placées sous surveillance policière

Cela a été matérialisé à l’Inspection primaire publique (Iep), qui a enregistré depuis le mercredi 28 février 2018, un record d’intention d’affectation. En effet, 86% des enseignants du groupe scolaire Plaque (1, 2, 3, 4 et 5) veulent partir dès la fin de l’année scolaire en cours. « Les enseignants attendent presque tous, l’ouverture de la période d’enregistrement des affectations, entre avril et mai 2018 », nous a rapporté une source proche de l’Iep. En attendant, les autorités ont respecté leur engagement de renforcer la sécurité autour des écoles, en y déployant dans chaque groupe, au moins cinq éléments de la Police nationale. Ils étaient visibles le jeudi 1er mars 2018.

Rappelons que le mercredi 14 février 2018, des bandes de ‘’microbes’’ ont pris d’assaut les écoles primaires de Plaque. Elles y ont détroussé les enseignants de leurs téléphones-portables, avant de mettre nue une institutrice à qui ils ont arraché 250 mille francs Cfa. Ceci a révolté les enseignants qui ont observé une semaine d’arrêt de cours, et exigé plus de sécurité.

 

M'BRA Konan

http://www.linfodrome.com/faits-et-mefaits/36983-abobo-des-microbes-attaquent-encore-des-ecoles




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact