Condamnation de Hubert Oulaye: EDS exprime son indignation et dénonce un double-jeu du pouvoir

Mercredi 27 Décembre 2017 - 22:54


Le président de EDS ne comprend pas qu'on s'active à faire rentrer les exilés et que certains soient arrêtés et condamnés
 
 
 

DECLARATION DE EDS RELATIVE A LA CONDAMNATION DU PROFESSEUR  HUBERT OULAYE

Dans la nuit du mardi 26 décembre 2017, c’est avec stupéfaction que nous avons appris  la condamnation, à 20 ans de prison, du Pr Hubert Oulaye, Président du Comité de Contrôle du Front Populaire Ivoirien, ancien Ministre de la Fonction Publique. La Cours d’Assises l’a condamné ainsi pour, dit-elle, complicité d’assassinat de sept (07)  éléments de l’Onuci  et huit (08) civils dans l’Ouest du pays, alors que l’accusation a peiné à brandir le moindre début de preuve au soutien de ses allégations.

Malgré la parfaite démonstration faite par les avocats de la défense d’un évident  montage dans l’acte d’accusation, le jury n’a pu se détacher des liens de la manipulation politique et a déclaré le Pr Oulaye coupable de complicité d’assassinat, là où les témoins présentés à la barre l’ont pratiquement disculpé.

Ensemble pour la Démocratie et la Souveraineté (EDS) :

-         S’indigne de la perpétuation d’une pratique de la justice des vainqueurs  en Côte d’Ivoire ;

-         Dénonce le double jeu du régime qui consiste à lancer un appel aux exilés avant d’instrumentaliser la justice contre les candidats au retour d’exil ;

-         Interpelle tous les animateurs de l’appareil judiciaire, notamment les magistrats, à s’affranchir du dictat de l’exécutif afin de redonner au pouvoir judiciaire toute son indépendance ;

-         Réitère son appel aux Ivoiriens en vue d’un grand rassemblement au sein de EDS et autour des valeurs de démocratie, de liberté et de justice pour l’avènement d’une Côte d’Ivoire réconciliée et paisible ;

-         Réaffirme son soutien indéfectible au Pr. Oulaye, à sa famille biologique ainsi qu’à sa famille politique ;

-         Félicite les avocats de la défense pour la qualité du travail abattu et les encourage à œuvrer jusqu’à ce que le droit soit dit au terme de la procédure de pourvoi en cassation qu’ils entendent engager.

Que Dieu qui est Amour, Justice et Vérité nous garde et bénisse notre pays bien aimé.

                                             

Fait à Abidjan, le 27 décembre 2017

Pr Georges-Armand Ouégnin

Président de EDS





Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact