CPI: Gouléhi dit Tiger, témoin à charge viré de la mairie de Yopougon pour avoir tenu des témoignages en faveur de Blé Goudé.

Dimanche 28 Mai 2017 - 13:07


Témoin de l’accusation donc du procureur, Franck Gouléhi était au prétoire de la Cpi cette semaine pour rendre compte de ce qu’il a vu et entendu pendant la période de crise postélectorale qui a endeuillé la Côte d’Ivoire entre 2010 et 2011.

Tout témoin à charge qu’il était censé être, Franck Gouléhi aura donné du fil à retordre à l’équipe de Fatou Bensouda. « Maître je n’ai jamais entendu de tels propos de la part du Général Blé Goudé. Je voulais préciser que Monsieur Blé Goudé avait reçu Wattao chez lui à Guibéroua. Il a aussi reçu le Général Soro Guillaume à Gagnoa chez le président GBAGBO. Lui-même est allé passer la nuit dans la chambre de Wattao à Bouaké. À cette époque plusieurs personnes ne comprenaient pas sa démarche même moi. Mais c’est aujourd’hui je me rends compte qu’il voyait arriver ce dont il s’agit aujourd’hui et qui m’a conduit ici », avait-il déclaré entre autres au sujet de Blé Goudé, répondant par-là à une question de la Défense.

 

La prestation de M. Gouléhi a été mal appréciée par ses employeurs à la mairie de Yopougon où il servait en tant qu’agent de l’état-civil. Selon une source crédible, son supérieur hiérarchique direct dame Camara aurait piqué une colère noire et n’a pas manqué de dire devant les collègues de Franck que ce dernier s’était montré ingrat. Ingrat parce que, selon elle, ce dernier a été nourri et blanchi par elle pour, en retour, se comporter de cette manière avec un témoignage qui trahit totalement toute la confiance qu’elle avait placé en lui. « C’est le lendemain même après cette remontrance que la lettre de licenciement de Tiger a été signée », ajoute notre source. Gouléhi se trouvait encore en terre hollandaise. Se pose dès lors le problème de la protection des témoins devant la Cpi.

Gouléhi Franck est arrivé à la mairie de Yopougon sous l’intérim de Yao Yao Bertin et quand Zadi Djédjé dont il était proche occupait les fonctions de président de la jeunesse communale de Yopougon. C’est Zadi Djédjé qui l’avait d’ailleurs proposé au maire intérimaire. A l’arrivée de Koné Kafana du Rdr, il a été maintenu à son poste comme contractuel bénéficiant d’un CDD de six mois chaque fois renouvelé. Et son employeur était bien au parfum de ce qu’il irait témoigner.

Seulement il ignorait qu’il se comporterait en « témoin hostile », l’expression est du substitut du procureur Mc Donald de la Cpi.

SD à Abidjan
sdebailly@yahoo.fr





Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact




 

Les Filles de Saïoua au Palais de Congrès de Montreuil (France) le samedi 16 décembre 2017