Attaque meurtrière : Un pasteur abattu à son domicile par un commando

Jeudi 12 Avril 2018 - 15:18


Un crime crapuleux a été commis au quartier « Santé », à Bingerville. La victime de cet acte odieux est un homme de Dieu. Un jeune pasteur d'une trentaine d'années, répondant au nom de Dahi Koué Kodjo Eric.

 
 

A en croire nos sources, en cette nuit du lundi 9 au mardi 10 avril 2018, le guide religieux et son épouse, qui elle aussi est pasteure, sont endormis dans leur appartement d'une pièce. Ils se sont confiés à Jésus et ils espèrent une nuit tranquille, sous la protection de Dieu. Hélas, c'était sans compter avec Belzébuth, dont des envoyés spéciaux vont à l'instant rentrer en action.

Ainsi, aux alentours de 3h du matin, le couple est brutalement tiré de sommeil par le bruit d'un violent coup expédié dans la porte en fer dressé à l'entrée de leur logis. Le pasteur qui saute de son lit, ouvre grandement la fenêtre de son studio et demande à savoir qui est là ? C'est ce qu'il ne fallait pas. La réponse à sa question est terrible. Un coup de feu tiré d'un fusil de calibre 12 vient déchirer le calme de la nuit, comme on le dit. Le pauvre guide religieux, visé, reçoit en pleine poitrine, une foudroyante décharge de chevrotines. Projeté par le choc de la décharge, il vient s'écrouler de tout son poids à l'intérieur de sa piaule.

A relire: Yopougon / Des pasteurs attaqués et ligotés dans leur église

Les criminels ne se limitent pas à ce qu'ils viennent de faire. Ils défoncent aussitôt la porte de la seule entrée de l'appartement. Appartement à l’intérieur duquel, ils s'engouffrent avec brutalité. Et alors que le pasteur, étendu au sol, agonise dans son sang et que son épouse est totalement terrifiée, deux des gangsters s’emploient à fouiller la pièce, quand leur acolyte fait le guet à la porte. Au terme d'une rapide fouille du studio, les membres du commando armé s'emparent de bijoux et de la somme de 300 000 F Cfa. Puis, les trois criminels qui, plus tard, ont tout intérêt à se convertir en de bonnes gens, pour éviter l'enfer comme le disent les paroles saintes, quittent les lieux et s'évaporent dans la nature.

C'est après le départ de ces mécréants qui ne croient en aucun des dix commandements de Dieu que les voisins, à l'instant terrés, pour éviter de se faire descendre par ce commando armé, sortent enfin de chez eux, pour porter assistance au couple qui vient de subir l’attaque sanglante.

Avec leur aide, le pasteur Déhi Koué Eric, mourant, est embarqué à bord d'un véhicule, pour être évacué à l'hôpital. Hélas, ça ne servira plus à rien. L'homme de Dieu est mort. Rappelé par Dieu le père.

Saisis, des éléments de la police se déportent sur les lieux du crime et autour du cadavre du guide religieux, qui quitte ainsi brutalement ses fidèles. Le constat achevé, la dépouille est transférée à la morgue de l'Hôpital général de Bingerville. Les agents des forces de l'ordre mènent leur enquête, en vue de mettre la main sur les tueurs. Pour l'heure, c'est le choc total parmi les proches et ouailles du défunt, arraché à l’affection des siens de cette façon sanglante.

 

KIKE Ahou Nazaire

 

http://www.linfodrome.com/faits-et-mefaits/37935-attaque-meurtriere-un-pasteur-abattu-a-son-domicile-par-un-commando





Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact