Assaut avorté sur un village à Korhogo en Côte-d’Ivoire: 49 arrestations , des fusils et munitions saisis

Mardi 24 Avril 2018 - 16:04


 
 

Durant la nuit du dimanche au lundi 23 avril 2018, des individus armés venus selon des témoins du village de Kalaha (Guiembé) dans le nord de la Côte-d’Ivoire, ont été arrêtés par des Dozos et des jeunes du village de Komborokoro, dans le département de Korhogo.

 

Joint par Afrikipresse, Soro Zié Samuel, fondateur des établissements Bethléem, fils du village raconte : « Vous savez qu’en Octobre dernier ( Ndlr 2017 ), j’ai eu mes établissements saccagés, avec pour prétexte que j’aurais brulé un bois sacré. Ce qui est archi faux. Une personnalité voulait trois mille hectares chez nous, mais les parents ont refusé. La semaine passée, cette personnalité a appelé, et a promis une ambulance ainsi que l’électrification du village (Komborokoro), contre la terre qu’ils devaient donner ». Selon lui, suite à un autre refus, les services d’un autre village (Kalaha) de la sous-préfecture de Guiembé, auraient été sollicités.

 

« Cela fait la 3ème fois que ces derniers viennent attaquer. Ils sont venus dans la nuit du dimanche 22 au lundi 23 avril 2018, à 3 heures du matin. Nos parents depuis le saccage de nos établissements étaient en alerte. Ils avaient déjà senti la menace. Les assaillants , une fois arrivés au corridor du village, ont commencé à ouvrir le feu. Malheureusement pour eux, il n’y avait pas de détonation. Nous sommes en Afrique, et vous le savez. Ils ont donc pris la poudre d’escampette. Nos parents se sont lancés à leur poursuite. D’autres étaient déjà dans le village. 49 assaillants ont été pris, des munitions et des armes ont été saisies sur eux. Il y avait même des munitions de kalachnikovs », a ajouté le propriétaire des établissements Bethleem dans le département.

Il a révélé que les « Kalachs » n’ont pas pu être saisies parce qu’il y a des « assaillants » qui ont pu se sauver. « Les munitions des Kalaches et les autres armes ont été remises au sous-préfet avec la gendarmerie qui est venue vers 10 heures », a conclu Soro Zié Samuel

HG

https://www.connectionivoirienne.net/134831/assaut-avorte-sur-un-village-a-korhogo-en-cote-divoire-49-arrestations-des-fusils-et-munitions-saisis





Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact