Après sa libération , le président de la JPDCI , Valentin Kouassi prévient :"C'est maintenant que le vrai combat va commencer>>

Mardi 30 Janvier 2018 - 09:51


Valentin Kouassi ne décolère pas de son interpellation par la police, en compagnie de son camarade de la Jpdci rurale, très en mal en point
 
 

Interpellé, rudoyé par la police puis relâché avec son camarade de la Jeunesse rurale du Pdci-Rda, Innocent Yao, Valentin Kouassi ne décolère pas. Le bouillant président de la Jeunesse urbaine du parti de Bédié est très exaspéré du traitement que lui ont fait subir des policiers. Violence consécutive à laquelle Innocent Yao a été évacué d’urgence au Centre hospitalier universitaire de Cocody, dès sa libération. Pour le président de la Jpdci urbaine, ce qui s’est passé n’est qu’un signal. « C’est maintenant que le vrai combat va commencer », prévient-il, non sans conter les circonstances de l’arrestation de son camarades et lui.

Selon Valentin Kouassi, leur interpellation est intervenue alors qu’ils tentaient de voler au secours du reporter-photographe du quotidien Le Nouveau Réveil, une dame qui était en train de subir le courroux des hommes en tenue. C’est alors qu’ils ont été brutalisés et conduits manu-militari à la préfecture de police d’Abidjan où ils passeront l’après-midi dans la « même cellule que des bandits de grand chemin mis au violon». Au passage, le leader de la Jpdci urbaine est revenu sur l’arrestation du député Touré Yah, accusé d’agression sur une policière en s’interrogeant sur la célérité qui a guidé le traitement de cette affaire. Il a appelé à respecter les Institutions de la République, soupçonnant un relent politique derrière ladite affaire. « Cette manière de procéder n’appelle pas l’apaisement. Il faut que notre justice soit juste et ne crée pas l’injustice », a déploré Valentin Kouassi qui, pour la suite, dit s’en remettre à la direction du Pdci en ce qui concerne la conduite à tenir.

Présent à la préfecture de police, en sa qualité de président du Rassemblement des jeunes pour la démocratie et la paix ( Rjdp, jeunesse du Rassemblement des Houphouëtistes), le président du Rassemblement des Jeunes Républicains (Rjr), Dah Sansan Tikouété, a lancé un appel au calme. Il a invité ses camarades du Pdci a regarder de loin l’affaire de son homologue, le député de Duékoué, avec beaucoup de hauteur. Le jeune député de Bouna, qui avait à ses côtés d’autres leaders de jeunes du Rjdp pour apporter leur soutien à leurs camarades du Pdci détenus, a appelé à regarder dans la même direction au sein de la coalition actuelle au pouvoir.

 

Notons que la photographe du confrère ''Le Nouveau Réveil'', Mme Olga Ottro, qui a été violentée, a été libérée en même temps que les jeunes leaders du Pdci-Rda. Celle-ci, jointe, a indiqué avoir gardé des séquelles de la barbarie qu'elle a subie. A savoir des boursoufflures sur les oreilles et des bourdonnements après avoir écopé de pluvieus giffles sur ses pavillons. Aussi, a-t-elle décidé de porter plainte contre X pour réclamer réparation des préjudices corporels et matériels subis. 

F.D.B

Infos : Kelly Kouassi

 

http://www.linfodrome.com/vie-politique/36256-protestation-contre-l-arrestation-d-un-depute-valentin-kouassi-jpdci-jurbaine-c-est-maintenant-que-le-vrai-combat-va-commencer-dah-sansan-rdr-reagit

 

 





Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact