Appel au Pdci Rda: Un parti démocratique qui prétend reconquérir le pouvoir d’Etat en 2020, n’a pas sa place dans ces élections sénatoriales . Par Koffi Nestor, cadre du Pdci Rda.

Vendredi 23 Mars 2018 - 20:27


À l’heure où , le PDCI RDA parle de son désir de prendre le pouvoir d’état en 2020, est il normal de participer aux futures sénatoriales en RHDP ?

La réponse est sans appel: Non.
 

Quelle contradiction, qui sème la confusion et le doute dans la tête des valeureux militants.?

Comment le PDCI RDA peut-il cautionner cette mascarade?

Comment le PDCI RDA accepte t’il de participer aux sénatoriales pour une institution qui n’existe pas , parce qu’elle n’est pas encore créée par la loi organique prévue à cet effet ?
 

Et quel est ce silence coupable du parlement qui est le représentant du peuple souverain , qui lui a donné mandat.?
 

Dès lors que nos alliés refusent d’appliquer l’appel de Daoukro, le RDR a unilatéralement pris la responsabilité implicitement de rompre le l’alliance,  donc, il nous semble nécessaire de demander à notre haute direction de suspendre toute participation à une élection, avant 2020., encore moins en RHDP.
 

Le militant lambdas ne comprendrait pas la position du parti septuagénaire.
 

Le PDCI RDA doit rester lui même pour que lorsque le pays l’appelle comme c’est le cas en ce moment crucial, il doit répondre présent.

C’est cela sa mission.
 

Le président a bloqué ses paroles et 2020 est non négociable.

C’est honteux de voir Adjoumani dans sa sale besogne, qui consiste à la mise à mort du PDCI.

Il faut qu’il sache lui et ses condisciples ont lamentablement échoué.
 

C’est pourquoi , il est inopportun d’aller aux élections  et encore moins en RHDP .
 

Notre pays est dans l’impasse au niveau de la réconciliation, donc , la paix n’est pas au rendez-vous par un manque de volonté politique. La cohésion a foutu le camp sauf les personnes de mauvaise foi pensent que tout va bien dans ce pays, qui croule sous le poids de l’endettement et de la pauvreté.
 

La seule communication pleine de mensonge sur le plan diplomatique est en déphasage avec le vécu quotidien des Ivoiriens.
 

Ceci n’a

ugure pas un futur serein pour notre pays.

Le danger de l’explosion est permanent.
 

Président Bédié, il. Impératif que vous siffler la fin de la récréation, et pour cause la souffrance du peuple a atteint son paroxysme.


 

Donc , pour se donner une chance d’éviter encore une autre crise, il faut que le PDCI RDA prenne ses responsabilités, en faisant de la réconciliation et la paix son programme de projet de société, car , c’est ce dont notre pays a besoin aujourd’hui.
 

On ne nous demande pas de miracle, mais seulement de l’empathie pour le peuple qui souffre de nos mauvais comportements, pour l’argent que ce régime inique, en asséchant le pays, l’ivoirien a perdu le sens de l’honneur et de sa dignité :

La fierté n’existe plus, car la probité n’est plus de mise;

face à cette situation qui perdure et , qui complique  son existence d’un humain accompli.
 

Donc , que doit faire le PDCI RDA pour être en phase avec son peuple dont il a eu la gestion de sa destinée pendant  environ 4 décennies.?
 

Ceci , lui donne une légitimité  et un devoir vis à vis du peuple souverain, relation fusionnelle  de parti unique oblige devant l’histoire, de notre patrie.

Où est passé le dialogue du père fondateur FHB, et où est donc passé le slogan,la patrie  de la vraie fraternité ?
 

C’est pourquoi , dans cette relative opacité, selon Frantz Fanon, le PDCI RDA doit découvrir sa mission, la remplir ou la trahir.
 

Nous , comité de veille,  nous pensons que le devoir du PDCI RDA dans cette situation figée , de ni paix ni guerre , qui prévaut dans notre pays, n’a aucun autre choix que de prendre son courage à deux mains pour ramener dans la paix, la liberté et la paix, rien que la paix , toujours la paix pour le mieux vivre ensemble.


 

Le parti du président HOUPHOUËT BOIGNY n’a plus droit à l’erreur.
 

Il n’a donc pas le choix. Le peuple lui demande d’assumer son devoir de phare pour le navire Côte-d’Ivoire en quittant ce parti unifié appelé le RHDP.
 

Il ne doit pas rester inerte face à cette situation d’accalmie de façade.

Le PDCI RDA doit condamner, la barbarie lors des revendications démocratiques et républicaines dont font l’objet l’opposition.
 

Le PDCI RDA en de pareilles circonstances doit prendre toute la responsabilité qui est la sienne historiquement pour remette le pays sur les rails.
 

C’est son devoir, c’est d’ailleurs pour ça que le père fondateur l’a créé pour servir le vaillant peuple ivoirien, nous n’avons pas le droit de perdre de vue notre DEVOIR.
 

Car aujourd’hui toute l’opposition, le séminaire de Bingerville et la rencontre du président Bédié avec les délégués à Daoukro , d’où est venu l’appel, exigent que les conditions d’élections transparentes républicaines, démocratiques et crédibles soient réunies.
 

On ne peut pas demander cela , et participer aux élections locales en RHDP.
 

Sachant bien qu’un  parti , ne peut pas gagner tout seul les élections.
 

Tout autre alliance est possible, donc nous ne sommes obligé de nous lier les mains avant les enjeux du premier tour des élections locales ou nationales.
 

Aussi , il convient de souligner que si nous voulons éviter des tensions inutiles, il faut que notre parti ait le courage de dire  la vérité au RDR , sans faux-semblants.
 

Comme , seuls les grands électeurs élisent les sénateurs, l’opposition n’ayant pas de grands électeurs, alors qu’elle a pour militants , une bonne partie de la population du pays, pour nous éviter une crise inutile, il serait mieux de reporter les sénatoriales après les autres élections locales, afin que celle-ci puisse avoir des grands électeurs pour y participer.
 

C’est cette ferme attitude que le PDCI RDA doit avoir pour faire tomber la tension, afin que le dialogue prime sur tout autre considération.
 

Cette sagesse sera tout bénéfice pour le PDCI RDA et notre nation toute entière.
 

Mais,  participer à des élections dans ces conditions en ce moment, compromettrait notre désir de reprendre le pouvoir en 2020 pour le bonheur d’un peuple.
 

Solidarité nationale oblige.
 

Parlons du parti unifié, il existe déjà, c’est le PDCI RDA que le Président FHB nous a légué.
 

C’est pourquoi nos frères qui sont partis doivent revenir à la maison.
 

Notre salut passe par le PDCI RDA, donc n’ayez aucune crainte, le Président Bédié et notre maison commune, si vous acceptiez de revenir, vous réserverons, un accueil très chaleureux et fraternel.
 

Donc nous interpelons la haute direction de faire un communiqué pour le retrait des candidats PDCI RDA.
 

Longue vie au PDCI RDA

Vive la Côte-d’Ivoire
 

Pour les militants et délégations de l’extérieur

Monsieur Yao Basile

Pour le comité de veille :

Nestor KOFFI : membre du bureau politique

Jean Jacques AMOI

Kouakou Djè

Stanislas Kouadio

ABBÉ René

 




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact