Appel à la vigilance  : Pourquoi un débat sur la crise interne au FPI est une diversion de ceux qui paniquent des difficultés de l’accusation à La Haye  ?

Vendredi 13 Mai 2016 - 23:50


Claude KOUDOU Secrétaire National chargé de la Communication et du Marketing politique
Claude KOUDOU Secrétaire National chargé de la Communication et du Marketing politique
De façon insistante, des chaînes de télévision demandent un représentant du parti du Président Laurent Gbagbo dont l'intérim est assuré par Abou Drahamane Sangaré, pour débattre avec un représentant de Pascal Affi N'guessan de la crise interne au FPI.
Le Front populaire ivoirien rappelle que le Congrès de Mama du 30 avril 2015, a exclu Pascal Affi N'guessan du parti. Il n'y a donc pas de débats à engager sur une dite crise. Il s'agit en réalité de tromper l'opinion en la fixant sur une  surenchère déguisée. En fait, il y aurait de l'humilité chez les promoteurs de tels actes qu'ils s'y prendraient autrement.
C'est le lieu d'en appeler à tous et à toutes que des manœuvres sont en cours - moyennant de fortes sommes d'argent en circulation -, non seulement pour divertir les soutiens de Laurent Gbagbo mais aussi pour activer des oppositions - qui soutiendraient des témoignages - contre le Président des Ivoiriens qui est pris en otage à La Haye.
La vigilance qui doit être de mise est essentielle pour mettre hors d'état de nuire de telles manœuvres bassement indignes.
Le Front populaire ivoirien estime que la seule lutte qui vaille est celle pour la libération de Laurent Gbagbo et de tous les prisonniers politiques. Ce serait une étape fondamentale pour une réconciliation nationale viable en Côte d'Ivoire,  véritable moteur pour l'amélioration des conditions de vie du peuple qui est en proie à des souffrances qui ne sont plus à démontrer.
Enfin, il faut redire que le Président Laurent Gbagbo qui soutient toujours l’expression «  asseyons-nous pour discuter  », est un homme paix et de dialogue. Il reste par conséquent attaché à la dynamique du rassemblement. Il tendra donc la main à tous ceux qui ont choisi une démarche marginale pour l’enfoncer.



Fait à Paris, le 12 mai 2016
Claude KOUDOU
Secrétaire National chargé de la Communication et du Marketing politique
 




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact