Pauvre Afrique 

Vendredi 28 Août 2015 - 09:55


Pourquoi les leaders de la politique en Afrique ne font ils pas de la politique des braves?
 
 

C'est-à-dire celle de savoir s'arrêter et respecter les lois qu'ils se sont librement données. Le sage de Yamoussoukro disait je cite: (La politique est une saine appréciation des réalités du moment).
 
 

En ce moment la tension est vive, en Afrique, et en particulier en Côte d’ivoire, le peuple retient son souffle. Mais les acteurs politiques ont d'autres chats à fouetter.
 
 

 
 
 

De ma vie j'ai vu qu'on peut prostituer un humain, mais peut on prostituer un pays, une nation?
 
 

 
 
 

Selon moi la politique des braves réside dans la capacité d'un leader à sursoir ses ambitions personnelles pour respecter les lois fondamentales de son pays.
 
 

Je ne suis contre ceux qui pensent autrement, mais je ne suis pas pour eux. Ainsi la politique c'est la liberté de choisir son modèle sans être inquiété.
 
 

Beaucoup de spéculations font montre dans nombres de pays du vieux continent, berceau de l’humanité. Cette situation est due aux violations répétées de la constitution des pays, ce qui met gravement en danger la paix.
 
 

Pourquoi ne pas anticiper sur le cours des choses pour éviter l’embrasement ?
 
 

Ce courage doit habiter tous les hommes politiques.
 
 

Une chose est d'avoir des ambitions, mais une autre est d'éviter l'embrasement de son pays. Je ne suis pas contre monsieur Ouattara, mais je voudrais savoir s'il a les bonnes informations sur la tension actuelle qui couve dans le pays ?
 
 

Au regard de ses réalisations a t-il pris la mesure de ce qui se profile à l'horizon pour les élections? Pourquoi n’ouvre-t-il bas le débat avec son opposition? Moi je pense qu'on doit ouvrir le débat même celui qui fâche comme l'article 35 et sa résultante la transition pour désamorcer l'atmosphère délétère qui prévaut en ce moment au pays au nom de l'amour de ce peuple qu'il a eu à diriger pendant 5ans.
 
 

Ouvrons le débat dans le cas de la transition.
 
 

La transition est la solution idoine si on veut économiser une crise à notre pays. Dans ce cas, pour rassurer tout le monde il faut trouver un terrain d’entente. Respecter la constitution. Faire rentrer les exilés politiques, mettre toutes les communautés sur le même pied d’égalité, libérer tous les prisonniers politiques, désarmer, rendre équitable la CEI et le conseil constitutionnel et choisir le président de la transition. Et celui qui devra jouer ce rôle pour rassurer le président sortant et faire libérer le président Gbagbo pour que la réconciliation vraie devienne possible et parce qu'il faut aussi réparer le coup d'état de 99 afin de mettre le compteur à zéro, cette haute personnalité c'est le président Bédié et pour cause, lui ne cherchera pas ses marques, il sera aussitôt opérationnel donc efficace parce que c'est un homme d’Etat.
 
 

Enfin c'est une réflexion, le débat est donc ouvert. Dieu veille sur notre patrie de la vraie fraternité. Cette transition n'est pas simple et pour cause. Si monsieur Ouattara était invalidé, ses partisans vont protester. Et si monsieur Ouattara est validé toute l'opposition mosaïque et la CNC va descendre dans la rue, donc ces deux mois pour les présidentielles seront un véritable calvaire pour le peuple d'où ma proposition du Président Bédié pour la transition.
 
 

2010 ADO SOLUTION.
 
 

2015 BEDIE TRANSTION.
 
 
 

Une contribution de :
 
 

Nk en tant que citoyen lambda en politique dans son droit d’opinion. Sans parti pris. Nestor Koffi.





Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact