déclaration du FPI sur l'enlèvement des jeunes filles par Boko Haram au Nigéria

Mardi 20 Mai 2014 - 21:02


Déclaration009/2014

 DECLARATION DU FPI SUR L’ENLEVEMENT DE JEUNES FILLES PAR BOKO HARAM AU NIGERIA

Les faits

Le 14 Avril 2014, le monde entier apprenait avec stupeur et désolation, l’enlèvement, par le groupe islamiste radical BOKO HARAM, de plus de 200 jeunes filles dans un lycée de la ville de Chibok, dans le Nord-Est du Nigeria. Selon la police, 223 jeunes filles sont toujours en captivité, 53 ayant réussi à s'enfuir.
Après avoir revendiqué ce rapt massif, ce mouvement activiste apparenté aux groupes terroristes qui sévissent dans le Nord du Nigeria a annoncé vouloir "vendre" comme "esclaves" et "marier" de force ces jeunes filles.
Evénement spectaculaire et sans précédent depuis la création de ce mouvement dont les attaques ont déjà fait plus de 1.500 morts depuis le début de l'année, l’enlèvement de ces jeunes filles a entraîné une mobilisation planétaire autour du slogan « Bring back our girls » (Ramenez nos filles), né au Nigeria pour demander au gouvernement et à l'armée de faire plus d'efforts pour libérer les adolescentes.
Des personnalités, et non des moindres, comme la Première dame des Etats-Unis et la veuve de Nelson Mandela se sont associées à cette campagne.
L’unanimité de la communauté internationale est également faite à travers l’engagement des pays comme les Etats Unis, la France, le Royaume Uni etc. à mettre hors d’état de nuire la secte Boko Haram.

Notre analyse
Face à l’onde de choc née de l’enlèvement de ces jeunes filles et au regard de cette situation tragique et déshumanisante, le Front Populaire Ivoirien (FPI), parti politique socialiste, attaché aux valeurs de liberté, de dignité de la personne humaine et de solidarité, ne saurait rester indiffèrent à cette grave violation des droits de la femme en général et de la jeune fille, garante de l’avenir, en particulier. Le Front Populaire Ivoirien reste convaincu que le terrorisme, d’où qu’il vienne et quelque soit ses motivations ne peut prospérer et doit être combattu sous toutes ses formes.

Notre position
Le Front Populaire Ivoirien :
1-      dénonce avec la dernière énergie, toutes actions relevant du terrorisme d’où qu’elles viennent ;
2-     condamne vigoureusement l’enlèvement de ces jeunes filles et demande impérativement leur libération sans condition ;
3-     se réjouit de l’unanimité de la communauté internationale sur la nécessité d’une riposte vigoureuse contre Boko Haram et affirme son soutien à toutes les initiatives visant la libération des lycéennes;
4-     Salue le sommet sur la sécurité au Nigéria organisé le 17 mai dernier à Paris par le Gouvernement français et qui a regroupé aussi les chefs d’Etat voisins du Nigeria.
5-     Demande à l’Union Africaine de s’impliquer activement dans la lutte contre le terrorisme et toutes les formes de déstabilisation des états africains ;
6-    Invite les Etats africains ainsi que la société civile africaine à faire preuve de prospective et de solidarité face aux actes de terrorisme ou de fondamentalismes divers qui menacent nos différents pays ;

 

                                                 Fait à Abidjan, le 18 Mai 2014
    Pour le Front Populaire Ivoirien
Secrétaire Générale Adjointe
Chargée de la Famille, de la Femme et de l’Enfant

BAMBA MASSANI

                              




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !