Yopougon-Mairie: les coups bas contre le Maire Yao Yao Bertin

Mardi 22 Janvier 2013 - 05:46


Yopougon-Mairie: les coups bas contre le Maire Yao Yao Bertin
 A peine  ses dossiers de candidature déposés à la CEI pour être candidat aux élections municipales pour le compte de la commune de Yopougon, que les ennemis tapis dans l’ombre sortent pour danser leurs danses macabres.
    Le sieur Alain BIDI, l’un des hommes forts du Maire YAO Yao Bertin, vient de lui planter le couteau dans le dos. Il est le commanditaire de l’article : “Exploitation de l’espace Ficgayo pour la CAN 2013 – Le Maire YAO Yao Bertin au centre d’un scandale ” paru dans le quotidien “Notre Voie ” du lundi 14 janvier 2013. Et pourtant, le Maire dans sa magnanimité l’a coopté pour être sur sa liste municipale. A dessein, il s’est désisté à la dernière minute. Et pour cause, M. Alain BIDI murissait son idée lugubre de faire payer son bienfaiteur de lui avoir retiré un arrêté municipal lui donnant l’exclusivité d’exploiter l’espace Ficgayo pendant la CAN 2013.
    Que s’est il passé en fait pour que M. BIDI se jure de venir à bout de l’image positive qu’on est entrain de bâtir sur le Dr YAO Yao Bertin ?
De source bien introduite, M. Alain BIDI, l’homme de main de M. le Maire faisait office de Conseiller chargé des spectacles. Ce dernier est en relation avec le monde des artistes. Profitant de ses accointances avec le 1er magistrat de la Commune, il se livre à des actes répréhensibles au nombre desquels, s’enrichir sur le dos du Maire, faux et usage de faux sont à son actif. Alain BIDI, patron de Technorama partenaire d’Axel groupe production dirigé par Fabrice TIACOH, à qui l’on a attribué la toute 1ère autorisation, s’est rendu coupable d’escroquerie. En témoigne la suite des faits.
La transaction financière de l’espace Ficgayo est une affaire juteuse, une affaire de gros sous. Des centaines de millions devraient être débloqués par un opérateur de téléphonie mobile en faveur de messieurs Alain BIDI et de son compère Fabrice TIACOH, des démarcheurs sans scrupules. Que font ces deux larrons ? Ils ne reversent que la somme de 3 Millions dans les caisses de la mairie. Abusant ainsi de la naïveté du maire qui venait à peine de prendre les rênes de la commune. Face à cette arnaque, dénoncée par l’un d’entre eux, et face au comportement peu recommandable de son filleul, le maire YAO Yao Bertin diligente une enquête qui s’avère payante. Il s’agit bien de dol. Le maire décide donc de se raviser en retirant l’arrêté municipal pour un autre opérateur du nom de KENZO qui est le mieux disant.
Le dossier technique de transaction était en voie de règlement, c'est-à-dire restituer les 3 Millions à la 1èrestructure pilotée par BIDI et TIACOH, Lorsque celui là même qui a bénéficié des largesses du Maire se permet de faire un chantage en se servant de la liberté d’expression pour exprimer sa haine.
Ainsi va la vie des hommes. Tant que l’humanité sera composée d’individus, chacun choisira la voie qui lui plaît. Alain BIDI, lui, a choisi la voie de la trahison et a décidé de scier la branche sur laquelle il est assis. A l’orée des élections municipales, pour des intérêts égoïstes, manipulé, il prend l’engagement de vouer aux gémonies le Maire YAO Yao Bertin qui l’a pourtant fabriqué de toute pièce
   
Gilbert KOIME
   gilbertKouame@yahoo.fr




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !