Voeux du Président Laurent Gbagbo

Samedi 29 Décembre 2012 - 02:21


Voeux du Président Laurent Gbagbo
Ivoiriennes, Ivoiriens, chers habitants de la Côte d’Ivoire


A l’orée de la nouvelle année, je voudrais sur instruction du Président Laurent GBAGBO et en son nom, formuler à l’endroit de chacun de vous, les vœux de bonheur, de paix individuelle et collective, de parfaite harmonie dans vos familles et dans notre pays.
Notre pays entame malheureusement sa 11ème année de crise politique qui continue de bouleverser tous ses fondements sociaux et économiques. La haine que cette longue crise inocule en chaque membre de notre Communauté nationale est une menace pour la consolidation de notre nation.
C’est pourquoi, le Président Laurent GBAGBO invite au dépassement de soi pour sortir notre pays de cette sombre passe. Les ivoiriens en ont la capacité pour peu que nous acceptions de privilégier l’intérêt général.  Pendant les dix années  au cours desquelles  il a géré directement cette crise politique, le Président Laurent GBAGBO a pu se rendre compte qu’à chaque fois que les Ivoiriens se sont parlés sérieusement entre eux, ils ont pu faire des progrès significatifs sur le chemin de la paix. A Lomé en 2002, bien qu’étant en pleine guerre, les Ivoiriens se sont parlés et étaient arrivés à une conclusion heureuse pour leur pays. A Ouagadougou en 2007, nous avons pu dégager par nous-mêmes ce qui était l’intérêt de notre peuple.  Aujourd’hui plus que jamais, le dialogue politique est indispensable pour soigner les profondes blessures qui rongent le corps social de notre pays. C’est pourquoi, le Président Laurent GBAGBO encourage toutes les initiatives qui sont prises par- ci et par- là pourvu qu’elles soient honnêtes. Ce dialogue nécessite la présence de tous les  ivoiriennes et ivoiriens. A cette fin, la libération de tous les prisonniers et l’arrêt de toutes les poursuites contre certains membres de notre communauté ne peuvent être regardés comme un objectif politique.  Loin s’en faut. C’est la condition du débat politique, qui s’impose de lui-même chaque jour qui passe.  L’insécurité grandissante dans notre pays, la pauvreté extrême dans laquelle vivent nos population rendent incontournable ce dialogue politique nécessaire à  la réconciliation. Nos concitoyens ne peuvent continuer de vivre dans la précarité et dans la psychose d’un lendemain incertain. Offrons-leur en cette nouvelle année une perspective de bonheur.
 
Notre peuple aspire également à un idéal de liberté et de démocratie. C’est une marque constante de son Histoire. Ce sont ces valeurs qui entretiennent la foi de nos concitoyens en l’avenir de leur pays et celui du continent africain. En ce jour de nouvel an, le Président Laurent GBAGBO a une pensée spéciale pour tous les combattants de la liberté civils ou militaires qui sont  encore  soit dans les différentes prisons de notre pays, soit en exil.  Il pense particulièrement à ceux avec qui il a tracé ensemble le sillon de l’espérance pour une Côte d’Ivoire libre et démocratique.  A ce propos, il rend spécialement hommage à AFFI Nguessan,  SANGARE Aboudramane, Simone GBAGBO, auxquels il associe madame Géneviève BRO GREGBE et tous ceux qui sont encore en détention. Que leurs souffrances ne suscitent pas aux jeunes générations seulement compassion. Elles doivent plutôt participer à cultiver l’amour du combat pour les causes justes, notamment la démocratie et les libertés des peuples africains.
Le Président Laurent GBAGBO garde en mémoire les douloureux événements qui ont encore marqué la vie de notre nation au cours de l’année qui s’achève. Il  relève avec émotion les tueries des soldats de l’ ONU , les premières depuis l’arrivée des casques bleus dans notre pays, et le massacre des populations civiles de Nahibly. Il s’incline devant  la mémoire de toutes les victimes de ces tueries  ainsi que devant celle de toutes les  autres victimes, civiles et militaires, qui sont la conséquence  de l’insécurité dans laquelle vit notre pays. Il n’oublie pas ceux de ses collaborateurs ou camarades de lutte qui sont décédés parfois dans des conditions inacceptables. Il pense particulièrement au Ministre d’Etat, Paul Antoine Bohoun BOUABRE et au Maire de la Commune de Cocody,  Jean Baptiste GOMONT. Que la nouvelle année apporte à leur famille l’énergie nécessaire pour surmonter ces douloureuses épreuves.  
Enfin, le Président Laurent GBAGBO reste très sensible à la marque de sympathie qui lui est diversement manifestée à travers le monde.   Il traduit à toutes les personnes qui participent à la chaine de solidarité qui se dessine autour de lui, l’expression de sa profonde et éternelle gratitude. Cette solidarité manifeste  rappelle que la liberté des peuples reste un bien commun de l’humanité qui doit être défendu partout et par tous.
Mesdames et messieurs, la situation de précarité de notre pays nous oblige à une plus grande responsabilité vis-à-vis de nos concitoyens. Que toutes nos actions convergent, en cette nouvelle année, vers la recherche du bien être de notre peuple.
Bonne et heureuse année 2013 à toutes et à tous.
         
                                              Pour Le Président Laurent GBAGBO
 
                             Le Ministre KONE Katinan Justin
                           Porte-parole du Président Laurent GBAGBO   
 
 
 




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !