Vive les comploteurs! Vive le PPTE! Abats la pauvreté!

Jeudi 28 Juin 2012 - 04:00


Vive les comploteurs! Vive le PPTE! Abats la pauvreté!
Enfin, le point d’achèvement. Quel chemin parcouru ! Nous sommes tombés, nous avons pleuré, certains sont morts sans avoir vu le bout du tunnel. Vous qui êtes dans l’au-delà, sachez que nous venons d’atteindre le point d’achèvement. En moins d’un an de règne, nous avons gagné, parce que nous sommes forts, compétents et avons des relations. Mais il fallait que certains perdent le pouvoir, d’autres meurent pour que nous les comploteurs, remportions le trophée PPTE. Nous sommes très nombrilistes, nous ramenons tout à notre petite personne. Vous vous souvenez que la petite rivière a perdu en 1999 le gouvernail du PPTE. Il le fallait parce qu’elle avait osé s’attaquer à nous. Ceux qui l’osent savent où ils finissent, ils finissent au carré des martyrs. Là est leur dernière demeure. Mais il fallait surtout que la petite rivière connaisse l’étiage, qu’elle nous laisse la place, nous les grands économistes. Nous avons tout fait, avec l’aide de notre aide de camp, nous avons fait briller un soleil ardent sur la petite rivière et elle a séché. Notre rêve a été contrarié par un monsieur qui pense que son nombril a été coupé avec la démocratie. Nous l’avons observé et en un an de gestion, il a fait ramener les grands financiers, lui qui ne savait rien de l’économie avec un ami, un simple ingénieur en télécom. Ce monsieur avait de fortes chances de gagner le pari du PPTE. Allah ka boh (1), Nous ne dormons pas. Nous sommes nés dans les complots, avons été nourris à la sève des complots et avons germé dans les complots. Par la grâce de Allah le miséricordieux, nous avons troublé le règne de celui qui voulait nous voler notre titre d’économiste. En 2002, nous lui avons fait ce que nous avons réservé à la petite rivière. Et nous sommes allés plus loin en déstructurant l’Etat. Nous avons donc tout gâté. Tous les efforts de ce monsieur se sont écroulés comme un château de cartes. Les financiers sont partis un à un, les entreprises ont fermé leurs portes et voilà. Eux aussi ils voulaient PPTE ! Ils ne connaissent vraiment pas les comploteurs. Malgré cela, ils ont tenu, ils ont tout fait pour atteindre le point de décision. Dans cette boue où on les avait plongés, dans ce sable mouvant, ils ne se sont pas découragés. Nous aussi, n’avons pas relâché. C’est le propre des comploteurs. Ils ont élaboré un Document de Stratégie de Réduction de la Pauvreté (DSRP), un document fort apprécié. Mais nous, « on fait rien avec ça ». Notre objectif était clair, les dégager pour jouir du fruit de leurs sacrifices. Nous avons été patients, à l’affût, nous attendions une belle occasion pour tout gnagami (2). Dans le même moment, nous faisions croire au peuple que c’était une honte d’être déclaré pays pauvre très endetté. Nous ne manquions aucune occasion pour exposé ceux qui étaient aux affaires. Seigneur que ta malédiction ne s’abatte pas sur nous. Nous le regardions parler de point d’achèvement de l’initiative PPTE, franchement il nous faisait rire. Il ne savait, pas ce que nous préparions contre lui. Lorsque l’occasion de tout gnagami se présenta, comme des poux sur une fine goutte de sang, nous sautâmes pour ingurgiter la dernière goutte. N’ayant donc plus de sang, il ne pouvait faire front et nous le déposâmes à Scheveningen via le mont Korhogo.
Et nous voilà donc au point d’achèvement de notre joli complot qui nous permis d’atteindre le point d’achèvement PPTE. Enfin. Vive le PPTE !
Notre plume n’est pas assez forte pour traduire notre joie d’avoir enfin réussit. Nous sommes aidés par nos plumitifs qui perlent dans nos très grandes rédactions. Nos hauts parleurs de la Rue Lépic trimbalent leur joie dans des déclarations qui nous encensent, nous les experts, les grands économistes, les hommes à argent, les diamantaires, les grands et les petits francs-maçons, les… les…. Les mots nous manquent. Nous avions promis que des ouragans de milliards sortiraient l’océan atlantique de son lit, les toitures des ménages crouleraient sous le poids de nos milliards, les êtres chétifs prendraient de l’embonpoint au bout d’un seul repas par jour. Ils n’y auraient plus de Madiabel (3) dans les rues. Mais pendant un an, nous n‘avons pas tenu nos promesses. Nous disions aux instituteurs, médecins, aux syndicats et tous ceux qui pensent connaitre leurs droits : « Attendez qu’on atteigne le point d’achèvement, il y aura une remise conséquente de la dette » et ils ont attendu. Enfin le PPTE. Vive le PPTE, abats la pauvreté !
Puisque le PPTE est enfin là, vous serez maintenant au beurre. Toutes nos promesses seront tenues. Vous recevrez tout ce que l’Etat vous doit, vous aurez vos 5 universités en cinq ans, pardon, vos 5 universités en 4 ans puisque nous avons manqué le rendez vous de l’an 1. Les effectifs pléthoriques dans les salles de classe sont à ranger dans les placards, vous verrez chaque jour des écoles pousser comme des champignons sauvages. Les centres de santé et autres CHU, nous n’en parlons même pas. Vous n’aurez plus à souffrir, nous disons, comme ces officiants religieux brésiliens, « Arrêtez de souffrir » car le PPTE est là, abats la pauvreté. Nos Dozos et autres mercenaires burkinabés qui ont osé manifester devant l’ambassade de notre pays au Burkina seront enfin payés et iront définitivement dans leur pays. Vous aurez une deuxième pluie, celle des d’investisseurs. Déjà ceux d’Israël se signalent. Bientôt vous verrez les emplois vous courir après, notre équipe ne vous l’avait pas dit ? Nous ne sommes pas là pour rire parce que nous n’avons pas ris pour être là. Nous avons complotez pour être là. Donnez-nous encore quelques secondes et vous verrez vos vies changer, nous n’avons plus besoin de trêve sociale car le PPTE est là, l’argent est là, abats la pauvreté.
Vive les comploteurs ! Vive le PPTE ! Abats la pauvreté !
Les pamphlets d’Alain Bouikalo
bouikhalaud10@gmail.com
(1) Dieu est grand
(2) Mélanger, gâter
(3) Mendiant, personnage de l’œuvre la grève des Battu
 
 




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !