Visite officielle de Hollande en côte d’ivoire: Les grands patrons français boudent Ouattara

Lundi 14 Juillet 2014 - 10:16


Les 19 et 20 décembre 2012, François hollande se rend  en visite officielle, en Algérie. le fait marquant est la présence des dirigeants des grands groupes français dans les  bagages du chef d’etat français. c’est tout le cac 40, c’est-à- dire un groupe de 40 sur les 100 premières entreprises françaises (presque le medef), qui a fait partie de la délégation présidentielle. le 17 juillet prochain, le même François hollande effectuera une visite officielle en terre ivoirienne. cette fois, le décor change radicalement : les grands patrons français ne se bousculent pas pour venir à Abidjan. selon nos sources, informations confirmées par la lettre du continent, dans sa dernière livraison, même les doigts d’un manchot suffiraient largement pour représenter le nombre de ceux qui ont accepté malgré tout d’accompagner le numéro un français.
Les patrons tels que Patrick Kron (alstrom),  Jean-louis Chaussade (suez environnement), antoine frérot (veolia environnement), Guillaume Pepy (sncf), Pierre Mongin (ratp), Pierre berger (eiffage), franck riboud (danone), bruno lafont (lafarge), Bernard Charles (Dassault système), Jean-Pierre Vanbaellinghem (le floch dépollution) ont refusé le voyage sur abidjan. même Georges Plassat, Pdg du groupe carrefour, qui a pourtant un projet de centre commercial de 18.000 m2, à abidjan. Quel sens donner à ces défections ? elles ne sont certainement pas le fait de «calendrier chargé». nos sources proches du dossier indiquent que la côte d’ivoire d’Alassane Ouattara n’est plus une priorité pour les hommes d’affaires hexagonaux. «Ils disent qu’ils se rendaient en Côte d’Ivoire parce que le Droite française aux affaires les suppliaient de le faire, surtout Sarkozy pour soutenir son ami Ouattara. Mais qu’en réalité, ils n’ont pas confiance en l’environnement des affaires tel qu’il se présente : formidable sur papier, exécrable dans la réalité. Ils dénoncent, pêle-mêle, le niveau insupportable de la corruption dans l’administration, le népotisme traduit par l’attribution des marchés par le gré à gré. Ce qu’ils n’apprécient pas du tout, c’est le retard qu’accuse régulièrement l’Etat dans le versement de sa quote-part dans le Partenariat public-privé. Ils ont pris l’exemple du 3è pont où, l’année dernière,  Bouygues s’est fendu d’une molle protestation (c’est son ami, ndlr) quand l’Etat tardait à régler sa part. Il y en a qui pensent aussi que Ouattara noue des partenariats sélectifs. Il y a des patrons à qui il confie de nombreux et gros projets et à d’autres des fretins. Tout ça confine au découragement», commentent nos sources. Pour combler ces défections, François Hollande va favoriser l’octroi d’un prêt de 34.10 mil- liards fcfa dont une partie bénéficiera «d’un taux concessionnel afin de respecter les recommandations du Fmi concernant la politique de ré- endettement du pays», selon le périodique français. c’est-à- dire que le reste sera à taux non concessionnel. l’alerte avait été donnée à l’occasion du forum investir en côte d’ivoire 2014 où de nombreux investisseurs français avaient dit attendre l’après-élections pour s’engager. en revanche, les amis seront là. comme Bouygues, fidèle parmi les fidèles pour qui abid- jan ne constitue pas un déplacement puisque la côte d’ivoire est sa seconde patrie, Patrick Poirrier (cémoi) qui guette la prochaine récolte cacaoyère, Bertrand Meheut (canal +) pour qui la côte d’ivoire est un marché plein de promesses. il y a aussi des in- connus tels que Laurent Fayat (fayarazel bec) et Jérôme Fabre (compagnie fruitière)
J-s lia
Source: Notre Voie  n° 4763 du vendredi 11 juillet 2014




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !