Visite à La Haye Gbagbo à Miaka : « Maintenez le cap ! »

Depuis sa cellule dans le centre pénitentiaire de Scheveningen, Laurent Gbagbo suit de près l’actualité ivoirienne, en particulier, celle qui concerne le Front populaire ivoirien, le parti qu’il a fondé.

Lundi 3 Décembre 2012 - 07:21


Visite à La Haye Gbagbo à Miaka : « Maintenez le cap ! »
Au président intérimaire du Fpi qu’il a récemment reçu, à la Haye, siège de la Cour pénale internationale, l’ex-chef d’Etat a demandé de « maintenir le cap politique » et insisté sur la conquête du pouvoir par les « urnes ». Les propos de Laurent Gbagbo sont repris, au style indirect, dans un communiqué officiel du Fpi, dont copie nous est parvenue : « A la Haye, Messieurs Miaka (Ouretto) et Porquet (Désiré) ont rencontré le président Laurent Gbagbo avec qui ils ont eu individuellement des échanges fort enrichissants. Le président Laurent Gbagbo adresse ses salutations à tous ses compatriotes et leur souhaite beaucoup de courage, d’abnégation et de perspicacité dans la lutte pour la démocratie. Il encourage le Fpi à maintenir le cap politique de l’accession au pouvoir d’Etat par les urnes, en demeurant l’épine dorsale de la conquête permanente des droits et libertés démocratiques en Côte d’Ivoire et en Afrique ». Le communiqué- dont sont repris, ici, quelques extraits- est, en fait, celui qui sanctionne la mission d’à peu près un mois (6 nov.-1er déc. 2012) conduite par la direction intérimaire du Fpi en Europe. La délégation a eu des séances de travail aussi bien en France, en Italie qu’en Suède. Elle a eu, surtout, plusieurs visites au centre pénitentiaire de Scheveningen, à la Haye, où Laurent Gbagbo a été écroué depuis un an, poursuivi pour crimes contre l’humanité dans les évènements post-électoraux de 2010. La mission du Fpi en Europe comprenait une dizaine de cadres. Tous n’ont pas eu le privilège de rencontrer leur camarade d’ancien chef d’Etat. Miaka Ouretto, président par intérim du Fpi et Désiré Porquet, membre du comité central et, surtout, ami de longue date de Laurent Gbagbo, ont eu, séparément, des entretiens avec l’ancien candidat de La Majorité présidentielle.
Miaka Ouretto, en ce qui le concerne, n’était pas à sa première entrevue avec Laurent Gbagbo. Début février, il avait eu des échanges directs avec l’ancien chef d’Etat ; chose qui l’avait fait gagner en assurance. Etre reçu par le fondateur du Fpi revenait, d’une certaine façon, à recevoir son onction. Et pour un président intérimaire « étouffé » par des voix dissonantes, le coup était presque parfait.
Les demandes de visites à Laurent Gbagbo sont étudiées avec grand soin. Les autorités de la Cour pénale internationale se veulent, à dessein, méticuleuses.
 
Kisselminan COULIBALY
 
Source: Soir Info du 3 décembre 2012




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !