Violences récurrentes dans les Universités : Les syndicat d’Etudiants suspendus d’activités

CIVOX.NET
Mercredi 20 Juillet 2016 - 19:00


 
 
       

Suite aux violences qui ont éclaté lundi sur le campus de l’Université Félix Houphouët Boigny d’Abidjan, Le Gouvernement a décidé ce mercredi, en sa séance hebdomadaire de Conseil des ministres, de suspendre les activités des syndicats d’étudiants sur tout le territoire national. Ce, jusqu’à nouvel ordre.
 

« Pour protéger les biens et les personnes », le Gouvernement a décidé du maintien des forces de l’ordre sur le campus de l’Université F.H. Boigny. Sur la question des étudiants arrêtés à la suite des violences de lundi, la ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Ly Ramata a indiqué que la procédure suit son cours. Précisant que ceux qui, à l’issue des enquêtes sont déclarés innocents, seront libérés.
 

La ministre a en outre affirmé avoir saisi les autorités policières pour que les bâtiments H3 et H4 de la cité universitaire de l’université FHB, qui seraient occupés par des étudiants se réclamant de la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire (FESCI), soient libérés.
 

Au titre des mesures prises en rapport avec l’université F.H.B, le professeur titulaire de Philosophie Abou Karamoko a été nommé président de ladite université. Sur ce sujet, la ministre Ly Ramata a informé que depuis 2012, les présidents d’universités ne sont plus élus par leurs pairs mais ils sont nommés par décret.
 

Selon la ministre Ly Ramata, ce sont 300 milliards de F CFA qui ont été débloqués à ce jour pour la construction et la réhabilitation des infrastructures dans toutes les universités de Côte d’Ivoire ainsi que pour le financement des activités de formation et de recherche.
 

Elisée B.

 




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !