Violences et fraudes du RDR: Ouattara prépare son passage en force de 2015

Samedi 27 Avril 2013 - 04:21


Violences et fraudes du RDR: Ouattara prépare son passage en force de 2015
Le RDR s’est comme à son habitude distingué, lors de la mascarade électorale du 21 avril 2013, par la fraude et la violence dans une élection qui ne concernait que des alliés du Rhdp. Mais au-delà d’un fait quasi banal puisque caractéristique même du parti des républicains, ces fraudes et violences enregistrées présagent de ce qu’Alassane Ouattara et son parti réservent aux Ivoiriens, pour se maintenir au pouvoir. Le gouvernement Ouattara a affirmé – la main presque sur le cœur – avoir pris toutes les dispositions pour assurer la sécurité du scrutin du 21 avril dernier sur l’ensemble du territoire national. Et pourtant, les résultats de ces prétendues dispositions sont là, au moins un mort, plusieurs blessés et de nombreux dégâts matériels aussi bien à Abidjan que dans plusieurs localités à l’intérieur du pays. Des policiers désarmés et sans le moindre matériel de maintien d’ordre ont été déployés pour la sécurisation du scrutin. Etait-ce fait à dessein ? L’on est tenté de répondre par l’affirmative, avec les conséquences advenues. Au-delà même des élections locales, ces fraudes et violences enregistrées lors de ce scrutin amènent à s’inquiéter de ce qui attend les Ivoiriens aux prochaines pré - sidentielles prévues pour 2015. Et plus particulièrement, l’on s’interroge sur ce que réserve le Rdr aux autres partis politiques lors des prochaines joutes électorales. Aujourd’hui, le Rdr a le pouvoir exécutif et le Parlement à ses pieds. Il comptabilise une large surface de mairies à travers toute la Côte d’Ivoire. Comme Alassane Ouattara qui se taille un électorat sur mesure avec la naturalisation en masse des immigrés burkinabé, il est loisible aux mairies sous la bannière du Rdr d’en faire autant avec leurs registres d’actes de naissance. Déjà qu’en 2000- 2001 et plus récemment à l’occasion des audiences foraines, plusieurs cadres du Rdr s’étaient illustrés dans la fraude sur la nationalité ivoirienne, maintenant qu’il a tous les leviers de l’administration, le Rdr est vraisemblablement en roue libre. Ouattara va continuer ses opérations de naturalisation à échelle industrielle, au nom d’un projet de lutte contre l’apatridie. Surtout qu’il s’est cousu un costume d’hyper-président avec sa gouvernance par ordonnances. Face à un Parlement qui se ronge les ongles. A un autre niveau les maires vont contribuer à intensifier la base de données de son électorat sur mesure. Et avec dans ses poches  les Frci, une CEI béni-oui- oui, il est clair qu’Alassane Ouattara prépare déjà son passage en force lors de la présidentielle de 2015, dans les règles de l’art de «la fraude et de la violence ». Le Fpi ne cesse d’attirer l’attention des Ivoiriens et particulièrement des démocrates sur ce qui se prépare déjà dans les laboratoires du régime. Le Pdci vient certainement de se rendre à l’évidence. Mais aura-t-il le courage de dénoncer cela ? Rien n’est moins sûr. En tout cas, le Rdr vient de faire la démonstration de ce qui se prépare pour 2015.

Gérard Koné

Le Nouveau Courrier N°785 du Vendredi 26 Avril 2013




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !