Une fière chandelle à Hamed BAKAYOKO

Vendredi 3 Juillet 2015 - 12:20


La marche éclatée de la jeunesse de la plate-forme politique, Coalition Nationale pour le Changement (CNC), qui n’était qu’un test, a fini par ébranler le pouvoir. Comme si l’on avait besoin d’engraisser un éléphanteau pour le faire gros, quand grossir est inscrit dans ses gènes ! Ce petit test de la JCNC a fait voir son dimensionnement national à densité réelle de militants et préfigure ce que vaut la CNC en représentativité, au plan national, au plan des ressources humaines de qualité et au plan de l’engagement citoyen de ses leaders. Le pouvoir RDR-RHDP qui, jusque là, affabule d’être majoritaire au point de pouvoir remporter la présidentielle au premier tour, en a reçu un grand coup sur l’œil qui lui fit voir cent mille étincelles. Suite à cela, la nation tout entière a déploré des arrestations, des blessés et des morts de la part du régime. Je m’incline respectueusement devant la mémoire de ces morts et exprime ma chaleureuse sympathie aux blessés et aux emprisonnés.

Toutefois, l’agenda de la Coalition Nationale pour le Changement (CNC) s’exécute. C’est vrai qu’à son premier meeting, à l’espace Figayo de Yopougon dont le maire Kafana Koné est un extrémiste du RDR, la CNC n’a reçu son autorisation, délivrée par le pouvoir, qu’à la fin de sa cérémonie. Et ce, malgré le fait que les organisateurs dudit meeting aient attendu ce papier la veille jusqu’au petit matin du jour ‘’J’’. Cette manœuvre dilatoire du pouvoir qui est de bonne guerre, n’a pu freiner la déferlante humaine sur ce mythique espace. Dieu merci, il n’y a pas eu de heurts. Le meeting de Koumassi autorisé très tôt par le Maire, le gentleman N’Dohi Yapi Raimond, s’est aussi bien passé. Les masses humaines qu’il a enregistrées a fait dire, comme toujours, au pouvoir que ce fut un fiasco. Soit, mais le peuple ivoirien sait juger, pourquoi le pouvoir se refuse-t-il à lui présenter les images de ce fiasco à la télévision nationale ? Les deux meetings de la CNC qui n’ont pas enregistré d’arrestations, de blessés et de pertes en vie humaine sont à l’actif du ministre d’Etat Hamed Bakayoko. C’est pourquoi, je lui adresse une fière chandelle pour son esprit républicain et surtout démocratique. L’expression plurielle sans encombre est une preuve de démocratie.

La CNC veut se montrer respectueuse du peuple mais surtout de ses engagements envers ce grand peuple. C’est ce qui explique qu’elle tiendra son meeting prévu pour le 8 juillet 2015 prochain à la place de la République du plateau. A cet effet, le Maire Akossi Bendjo doit faire preuve de civisme et de démocratie en délivrant, à temps, l’arrêté d’autorisation. Monsieur le ministre d’Etat Hamed Bakayoko doit faire mieux en y encourageant son maire. Mais surtout, en demandant à son frangin Bakayoko, DG de la RTI de faire faire la retransmission, grand format, du reportage qui sera réalisé sur ce meeting. C’est à ce prix que notre pays sera digne d’une République en construction de sa démocratie.

 

Bécan Tiékpa Alice-Rosine





Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !