Un serviteur de Dieu explique le dernier message de la vierge Marie aux Ivoiriens

Le récent message de la Vierge Marie révélée à sa servante, Chantale, à l’intention des populations ivoiriennes, continue de nourrir le débat entre fidèles croyants et incrédules indécrottables. Dans une contribution à la réflexion, sur le sujet, Pierre-Marie Kouakou, un fervent chrétien catholique décode le message de Marie, Mère de la charité chrétienne. Il explique pourquoi les uns et les autres seraient mal inspirés de railler ou mépriser la vision rapportée par la servante Chantale. Aussi, pour être plus persuasif, Pierre-Marie Kouakou cite des exemples, devenus célèbres à travers le monde, où les prophéties de la Vierge, décriées au départ, ont, toutes, fini par se réaliser. D’où l’avertissement suivant : « Ne prenons pas le risque de combattre Dieu. » Décryptage.

Vendredi 13 Mars 2015 - 06:08


«Maintenant donc je vous le dis : ne vous occupez pas de ceux-ci et laissezles aller. Car si leurs intentions et leurs œuvres viennent des hommes, elles disparaîtront, mais si elles viennent vraiment de Dieu, vous ne pourrez pas les détruire. Ne  prenez pas le risque de combattre Dieu ! ».Actes 5,38-39. Ces paroles pleines de sagesse et de lumière, prononcées par Gamaliel un éminent docteur de la loi, au temps de la persécution des apôtres du Christ, doivent nous interpeller tous. Ces paroles doivent nous amener à garder le silence et à ne pas donner un jugement hâtif, péremptoire et erroné sur toutes ces prophéties et révélations récurrentes et curieusement concordantes sur notre Nation : la Côte d’Ivoire. Ces paroles éclairées de Gamaliel doivent nous amener à ne pas dénigrer, fouler aux pieds et tourner en ridicule tous ces appels à la conversion profonde du peuple ivoirien, appels qui depuis de très longs moments ne cessent de retentir sans trouver d’écho favorable auprès d’un peuple au cœur endurci et  à la nuque raide. L’apôtre Pierre dans  le 1er chapitre de sa 2ème lettre nous dit qu’ « aucune prophétie n’est jamais issue de la volonté humaine, mais c’est parce que le Saint Esprit les poussait que des hommes ont parlé de la part de Dieu ».2Pierre1, 21.
Pour ne donc pas prendre le risque d’entrer en guerre contre Dieu, il faut éviter de tomber dans le piège du dénigrement et des jugements et suivre les conseils avisés de Gamaliel : «Ne vous occupez pas de ceux-ci et laissez-les aller. Car si leurs intentions et leurs œuvres viennent des hommes, elles disparaîtront… » Si nous prenons le risque de combattre ces prophéties, de les dénigrer et de les tourner en dérision sans prendre le temps de les discerner calmement et intelligemment, alors qu’elles sont vraiment de Dieu, nous aurons certainement des comptes à rendre. A contrario, si animés par la sagesse et la prudence nous restons dans le silence, le temps lui-même éprouvera la prophétie et nous fera découvrir sa  valeur  intrinsèque et sa vraie source. Dans l’histoire de l’Eglise, de nombreux exemples de prophéties ou révélations, combattues, dénigrées et rejetées au départ et qui  pour la plupart se sont réalisées plus tard, doivent achever de convaincre tous ceux qui dans cette Nation font preuve d’un scepticisme chronique ou tout simplement de mauvaise foi, devant les nombreux appels de la SAINTE VIERGE MARIE. Nous n’avons pas le droit de refaire les mêmes erreurs du passé !
Premier exemple : les messages troublants de Notre Dame de la Salette en France (septembre 1846) plus encore…L’Italie souffrira le plus. Des bombes de feu frapperont les traîtres. Brûlant toute la ville…Puis tout s’accélérera sur la mer…Les fusées se croiseront avec d'autres, puis tomberont dans l'eau de la mer, et réveilleront les bêtes…»

Sixième exemple : Message bouleversant de Jésus à sœur Faustine Kowalska (1905-1938).

Ce message, relatif à la chute de l’Antéchrist et à un bouleversement spectaculaire sur la terre en vue d’un renouvellement, suscite encore  de nombreuses interrogations et des commentaires désobligeants de la part des éternels sceptiques. «…Je vous donnerai un signe pour vous indiquer le commencement du grand jugement : en une froide nuit d'hiver, je ferai retentir le tonnerre qui fera vibrer les montagnes. Alors fermez vos fenêtres et ne regardez pas dehors…Ce sera le premier jugement qui purgera la terre afin que tout soit renouvelé. Ce châtiment directement de Dieu anéantira tous les impies. Seuls survivront les justes demeurés en prière dans leurs demeures fermées. Nulle lumière ne pourra être faite. Seuls les cierges bénits éclaireront les maisons des justes…Un seul cierge suffira pour les trois jours, mais dans les maisons des impies ils ne donneront aucune lumière…La terre deviendra un vaste cimetière…Les trois quarts des hommes périront par tous ces châtiments…Certaines côtes françaises se soulèveront de vingt-cinq à trente-cinq mètres... Le tonnerre résonnera avec une telle force que les montagnes frémiront…Un feu jamais vu descendra sur la terre et une grande partie de l'humanité sera détruite… Cachez-vous du monde extérieur, et ne vous laissez pas aller à des regards curieux en contemplant ces terribles événements. Fermez vos maisons et ne regardez pas dehors…Car trois fois sainte est la colère de Dieu qui purifiera la terre…Celui qui, par curiosité, ouvrira les fenêtres ou regardera dehors, ou qui sortira par la porte, tombera mort à l'instant même…Priez alors et faites pénitence…Placez-vous sous la protection de ma Mère… Priez au pied de la Croix, invoquez vos anges gardiens…Les fidèles devront rester dans leurs maisons à prier le Rosaire et à demander à Dieu la miséricorde…Une fois l'Antéchrist vaincu viendra l'ère de paix qui donnera aux hommes le temps de se rassembler sous mon signe… ».

Septième exemple : Les révélations de Kibého au Rwanda (de 1981 à 1985)

De 1981 à 1985, la VIERGE MARIE, ainsi que le CHRIST, s'est montrée à plusieurs adolescents dans la petite localité de Kibého. Les extases se sont souvent accompagnées de faits surnaturels, de larmes, de chutes impressionnantes, voire de coma. Ces révélations privées, combattues, tournées en ridicule et rejetées par la population et les hommes d’Eglise se sont malheureusement réalisées de nombreuses années plus tard. Nous en connaissons, tous les conséquences : le  terrible génocide rwandais (qui débuta le 7 avril 1994). Aujourd’hui hélas, après tous ces dégâts et ces crimes atroces, ces révélations ont été reconnues et admises comme authentiques. La question qui reste posée est la suivante : La SAINTE VIERGE MARIE était-elle apparue à ces jeunes filles rwandaises pour que ses messages soient authentifiés ou pour que cette catastrophe humanitaire qui pointait  à l’horizon soit évitée ? Révoltant ! Cette  prise en compte et la reconnaissance de ces messages ontelles permis de ressusciter tous ces millions de morts ? Ont-elles réussi à réparer les conséquences de ce génocide légendaire ? Des pays comme la  Côte d’Ivoire, qui semblent ne pas voir l’horizon, devraient en tirer des leçons, à moins qu’ils ne tiennent à vivre aussi leur expérience. Voici un aperçu de cette révélation reçue par ces jeunes rwandaises, Alphonsine Mumureke, Nathalie Mukamazimpaka, et Marie-Claire Mukangango : Alphonsine a vu la Mère de Dieu pleurer : « La Mère du Verbe est profondément affligée à cause de l'incrédulité et de l'impénitence des hommes. Elle se plaint de notre mauvaise conduite, caractérisée par une dissolution des mœurs, une complaisance dans le mal, une désobéissance continuelle aux Commandements de Dieu... ». Les jeunes filles ont eu aussi ces visions terrifiantes : « un fleuve de sang, des gens qui s'entre-tuaient, des cadavres abandonnés sans personne pour les enterrer. Un arbre tout en feu, un gouffre béant, des corps décapités…».
Et la VIERGE d’avertir : «…Si vous ne vous repentez pas et ne vous convertissez pas vos cœurs vous allez tomber dans un gouffre…». Ces exemples, qui du moins sont loin d’être exhaustifs, prouvent bien que de tout temps dans l’histoire de l’Eglise, les prophéties et révélations bouleversantes ont existé.

Dieu parle toujours à son peuple pour l’avertir et le ramener sur le droit chemin.

Juger donc une prophétie nulle ou d’origine diabolique à cause de son caractère bouleversant, c’est ignorer voire mépriser l’histoire de l’Eglise et les Saintes Ecritures. JESUS Lui-même  n’a-t-il pas prophétisé  en son temps sur  la destruction de Jérusalem  et du temple par des armées étrangères ? : -« Aussi lorsqu'il approcha, voyant la ville, il pleura sur elle, disant :’’… viendront des jours où tes ennemis établiront contre toi des pieux, et t'encercleront et t'oppresseront de toutes parts et te réduiront à rien toi et tes enfants; et ils ne laisseront pas pierre sur pierre en ta totalité…’’ » Luc 19, 41-44. - « Quand vous verrez Jérusalem encerclé par des armées, vous saurez, à ce moment-là qu’elle sera bientôt détruite…Quel malheur ce sera en ces jours-là, pour les femmes enceintes et pour celles qui allaiteront !Il y aura une grande détresse dans le pays et la colère de Dieu se manifestera contre ce peuple. Ils seront tués par l’épée, ils seront emmenés prisonniers parmi toutes les nations, et les païens piétineront Jérusalem jusqu’à ce que le temps qui leur est accordé soit écoulé ».Luc21,20-24. JESUS n’a-t-il pas parlé de la survenue d’événements bouleversants avant  son retour en Gloire (la Parousie) ? : « …Car en ces temps-là, la détresse sera  plus terrible que toutes celles qu’on a connues depuis le commencement du monde jusqu’à maintenant, et il n’y aura plus jamais pareille…aussitôt après la détresse de ces jours-là ,le soleil s’obscurcira, la lune ne donnera plus sa clarté, les étoiles tomberont du ciel et les puissances des cieux seront ébranlées…alors le signe du fils de l’homme apparaîtra dans le ciel ;alors tous les peuples de la terre se lamenteront… ».Matthieu24,19-30. Pouvons-nous affirmer pour autant que JESUS a manqué de sagesse ou a été inspiré par le Malin ? Il  s’agit là de paroles dignes de foi car émanant des Saintes Ecritures, et prononcées par JESUS Luimême, le Verbe éternel,  mais il n’en demeure pas moins qu’elles restent bouleversantes comme ces nombreuses révélations privées vivement contestées et tournées en dérision. Loin de nous l’idée de nous faire l’avocat d’une quelconque prophétie ou révélation privée, nous voulons attirer l’attention des uns et des autres, surtout dans cette Nation, sur les avertissements récurrents et concordants du Seigneur, par le canal de la SAINTE VIERGE MARIE. Avons- nous déjà oublié les  larmes de sang de Marie à  Moossou (le dimanche 19 août 2012)? Avons-nous déjà oublié les larmes de sang et d’huile de la VIERGE MARIE à Songon  dans le village d’Audoin Santé (du 05 au 08 mai 2014)? Ces appels à la repentance et à la conversion de notre Maman du Ciel n’ont-ils pas trop retenti dans cette Nation et à plusieurs endroits ? N’avons-nous pas reçu trop de signes et d’avertissements pour rester encore sourds, indifférents et incrédules ? Comme nos propres mères biologiques veillaient sur nous  et nous avertissaient pour nous épargner du  danger,  lorsque nous étions encore enfants, la VIERGE MARIE notre Mère du Ciel nous avertit aujourd’hui par Amour, afin que nous évitions de franchir la  pente fatale.
Jusqu’à quand allons-nous tourner en dérision ses messages et ses avertissements ?
Jusqu’à quand allons-nous fermer notre intelligence pour ne pas savoir lire entre les lignes ?
Jusqu’à quand allons-nous fermer les yeux pour ne pas voir ?
Jusqu’à quand allons-nous boucher les oreilles pour ne pas entendre ?
Jusqu’à quand allons-nous endurcir notre cœur pour ne pas nous convertir ?
Actualité oblige et par devoir de conscience, nous ne pouvons-nous taire sur ce fait qui défraye  la chronique à Abidjan et maintenant dans presque tout le pays. Il s’agit du message délivré par Marie Mère de la Charité Chrétienne (vendredi 20 et dimanche 22 février 2015). Ce message bouleversant et apparemment invraisemblable,  reçu pendant ce temps de Carême, contrairement aux commentaires malveillants, inopportuns et déplacés, est un appel urgent à la conversion et à la vigilance du cœur. Il confirme aussi le choix jaloux de la Côte d’Ivoire comme seconde Patrie du CHRIST et porte-flambeau de la Nouvelle évangélisation mondiale. Dieu qui est un Dieu jaloux,  désire  voir le Peuple égaré et endurci de Côte d’Ivoire  revenir à Lui de tout son cœur, afin de correspondre à ses desseins. Il ne veut en effet partager sa Gloire avec d’autres dieux dans cette Nation. C’est pour cette raison qu’il veut purifier son peuple, en le faisant passer au creuset de l’épreuve, comme ce fut le cas pour Israël. Loin de nous effrayer, de nous paralyser et de nous conditionner, ce message, qui ressemble fort bien à celui délivré  en septembre 2011 par le Père Désiré N’GUESSAN (un prêtre catholique exerçant alors à la paroisse Sainte Cécile du Vallon),doit nous inciter à changer radicalement de comportement, de vie et à quitter nos chemins de péché , de haine et  de mort afin de revenir urgemment au Seigneur, pendant qu’il est encore temps. Les sept exemples de prophéties et révélations bouleversantes dont il  a été fait mention plus haut à dessein, devraient nous éclairer et ouvrir davantage notre intelligence sur la vraie attitude à tenir. Certes, la charge du discernement officiel des messages relève des seules autorités ecclésiales, mais comme le bon sens selon René Descartes est la chose la mieux partagée, nous voulons appeler nos frères  et sœurs à savoir lire entre les lignes, afin que soient évitées les erreurs commises par le passé (1999,2010…). Dieu donne du discernement et de l’intelligence  à ceux qui se laissent conduire comme des enfants, mais les grands ne peuvent rien voir et savoir car ils sont pleins de leur connaissance, de leur orgueil et de leur prétendue expérience spirituelle. En témoigne  ce message de la VIERGE MARIE, reçu par le père Don Gobbi, un prêtre italien, responsable du Mouvement Sacerdotal Marial à Rome :   « … aujourd’hui dans l’Eglise, on a trop souvent contrecarré, par le silence et le refus, l’action salvatrice de votre maman, céleste prophétesse de ces derniers temps...Il vous arrive d’entendre certains de vos frères ,formés sur le plan culturel, parfois même experts et maîtres en sciences théologiques, qui refusent ce que je vous dis, parce qu’ils passent chacune de mes paroles au filtre de leur intelligence, désormais remplie de leur richesse culturelle. C’est ainsi qu’ils trouvent des difficultés insurmontables, précisément dans les phrases qui apparaissent si claires aux simples et aux petits…Mes pauvres enfants !Qu’ils sont insensés !Qu’ils sont aveugles !Comme le démon a su les prendre !...Ils sont arrivés à une telle cécité parce qu’ils n’ont écouté ni Jésus ni moi. Ils se sont laissé conduire uniquement par eux-mêmes ,par leur intelligence ,par leur orgueil…Ma parole ne peut être comprise et reçue que par ceux qui ont l’esprit humble et ouvert, par ceux qui ont le cœur simple, par ceux qui ont le regard limpide et pur…Quand la maman parle à ses  enfants, ceux-ci  l’écoutent, car ils l’aiment, ils font tout ce qu’elle dit et c’est ainsi qu’ils grandissent dans la connaissance et dans la vie (…) ».Mouvement Sacerdotal Marial. La Vierge, à ses fils de prédilection les prêtres ,13 ème édition, pages 13 et 233.

Dieu parle donc aux enfants et  seuls les enfants comprennent le langage des enfants, les grands n’y voient que du charabia. Jésus lui-même, n’a-t-il pas dit que ce qui a été caché aux sages et aux savants a été révélé aux tout-petits ? (Luc10,21). Ce message de Marie Mère de la Charité Chrétienne, ne peut être compris et accueilli que par les enfants, les humbles, les pauvres de cœur. Les grands littérateurs ne peuvent l’accepter. Sinon à vrai dire, en quoi est-ce que ce message dérange tant et suscite tant de railleries, de suspicions et de critiques désobligeantes ? La bénédiction des cierges, la pose de crucifix à l’entrée d’une maison chrétienne catholique, la récitation quotidienne du Rosaire et la conversion profonde du cœur sont-elles des actions antiévangéliques et contraires à la  foi et à la doctrine de l’Eglise ? La question reste posée. Pour notre part, nous estimons avoir fait notre devoir de chrétien. Que les hommes avisés arrêtent de se moquer et de tourner en ridicule les messages de la SAINTE VIERGE MARIE, même s’ils n’y croient pas (les révélations privées n’engageant pas la foi). Que personne dans cette Nation, quels que soient sa place, son rôle et sa fonction dans l’Eglise ou dans la société, ne prenne  le risque de combattre Dieu ! Que ces paroles du Pape Benoît XVI nous inspirent et nous éclairent tous : « Le critère pour la vérité et pour la valeur d'une révélation privée est donc son orientation vers le Christ luimême. Saint Paul écrit : "N'éteignez pas l'Esprit, ne méprisez pas les prophéties, mais discernez la valeur de toute chose, ce qui est bien, gardez-le". À toutes les époques est donné à l'Église le charisme de prophétie, qui doit être examiné, mais ne peut être déprécié… ».
Cardinal J. Ratzinger. Commentaire théologique sur le 3ème secret de Fatima, 26 juin 2000.

A bon entendeur, salut !

KOUAKOU Pierre-Marie. Doctorant en communication, chrétien catholique baptisé, confirmé, marié et engagé. kcpierremarie@yahoo.fr

Source: Aujourd’hui / N°846




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !