Un procès long et inquiétant !

Lundi 1 Février 2016 - 00:52


Depuis, quelques jours nous assistons à un long procès que bon nombre qualifient de procès de la honte que je valide. C'est un procès très long qui se manifeste sous nos yeux. C'est une diversion qui aura encore des conséquences incalculables sur la cohésion nationale dont le pouvoir ivoirien peine à rétablir ou mettre en place.
Revenons en arrière juste après l'élection présidentielle de 2011. Si on s'en tient aux résultats, le président qui est humilié aujourd'hui M. Laurent Gbagbo, lui et son camp auraient recueilli plus de 47% donc, ce sont ces ivoiriens là, qui ne sont pas contents et avec le temps d'autres frustrés se sont ajoutés sur la liste.
Si le pouvoir se croit si puissant, pourquoi, il n'arrive pas à donner du tort à ces milliers d'ivoiriens à travers des gestes  forts d'union'et d'apaisement ? Que veut un peuple ? Du pain et des sous, mais ni pain ni sous et une minorité jouit du plaisir sur le  nez et la barbe de la majorité silencieuse  et c'est grave.
Le procès sera long et triste car il va engendrer des rancoeurs pouvant occasionner le retour de vieux souvenirs qui vont accoucher des vengeances parce madame Bensouda parle d'un dossier qu'elle semble ne pas maîtriser et qui pousse le président Gbagbo au  sourire. C'est quand même M. Laurent Gbagbo qu'il s'agit .
Que le pouvoir ivoirien change le ton et sa manière qui riment avec la vengeance alors qu'il a ce pouvoir .
Ce procès a eu des répercutions au sommet de l'Union Africaine dont M. Ouattara ne se sentait pas à l'aise. Voilà un chef d'État qui se met en marge ou que les autres chefs ne veulent pas voir?
Cormme si ce ne suffisait pas, d'autres affaires viennent engluer le peu et avec qui? Le Burkina Faso. Voilà un pays qui sera divisé en deux le seul plan diabolique de Soro Guillaume et ses affidés, plan appuyé par la France de Sarkozy qui a déstabilisé le  pouvoir du président Gbagbo. Tant que Blaise Comparé sera sur le sol ivoirien, le président Roch Kabore n'aura jamais la paix et le laisser sur la terre ivoirienne et plus tard, la communauté internationale va lui imposer de collaborer avec ses assaillants pour partager le pouvoir. Mais le Burkina n'est pas la Côte d'Ivoire et le burkinabé n'est pas cet ivoirien.'
Et pourquoi les partis alliés du rhdp se muent dans ce silence? Un mariage c'est pour le meilleur et le pire et se taire sur ces actes graves serait synonyme de lâcheté.
Ce n'est pas parce que le président Laurent Gbagbo et Blé Coude sont à la Haye que les voies de la Hollande sont fermées.
Un procès politique de ce genre, prend trop de temps et pour cette fois-ci, si la cpi ne fait pas attention, sa mission va embraser les ivoiriens plutôt que les mettre en ensemble et que le président ivoirien fasse très attention !
Ce procès ne vaut pas une belle mélodie mais plutôt des tâches de haine dans le coeur des ivoiriens !

Joël Ettien

Président de la Diaspora Ivoirienne Politique




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !