Tueries de 2002: Guillaume Soro bientôt devant les tribunaux

Mardi 6 Mai 2014 - 20:00


Guillaume Soro
Guillaume Soro
Le samedi 03 mai dernier, le mouvement des victimes de la rébellion de 2002-2011 a animé une conférence de presse à Yopougon. Le président Yaya Soriba Konaté a dénoncé les différentes exactions dont les Ivoiriens ont été victimes depuis cette triste nuit du 19 sep- tembre 2002 où la rébellion conduite par Soro Guillaume a endeuillé le pays. A cela, il faut ajouter la crise postélectorale qui en plus d’avoir fait 3000 morts, a vu des Ivoiriens dépossédés de leurs biens durement acquis. Les Frci paradent dans des véhicules volés et occupent illégalement des domiciles.  C’est donc pour avoir réparation de tous ces tords et entrer en possession de leurs biens que ce mouvement a été mis sur pied. Yaya Soriba Konaté a par la suite fait le bilan à mi- parcours de son mouvement. Il s’est réjoui d’avoir réussi à implanter des sections à l’intérieur du pays avant de remercier celles de Soubré, Gagnoa et San-Pédro pour l’accueil réservé à sa délégation durant les tournées. Il a promis la visite de son bureau aux exilés du Togo, Ghana et Libéria pour les soutenir et leur expliquer le bien fondé du mouvement. Le président invite à tout personne ayant subi un tort de 2002 à 2011 à les rejoindre en se faisant recenser à l’adresse suivante : soriba.yayakonaté@gmail.com. Pour mener à bien son combat, le mouvement a copté un collectif d’avocats ainsi que deux huissiers. Les huissiers sont chargés du constat les d’occupations illégales ainsi des vols. Les avocats s’occuperont de défendre les victimes en justice. Me Drassi, président du collectif des avocats a d’ailleurs invité les victimes à vaincre leur peur et à se faire recenser massivement. Il leur de- mandé de faire confiance à la justice ivoirienne et de croire en la fin de l’impunité. Me Drassi croit que ses clients auront gain de cause du moment où  le chef de l’Etat en fait à juste titre son cheval de bataille. Revenant à la charge, Yaya Konaté a clos son propos en réclamant que Soro Guillaume et les ex-chefs guerres soient traduit devant les tribunaux pour les tords qu’ils leur ont causé. Pour rappel, c’est dans la nuit du 19 septembre 2002 qu’une rébellion conduite par Soro guillaume a attaqué Abid- jan, Bouaké. Cette même nuit, l’ex-ministre Boga Doudou, les colonels Dali Obré, Dagrou Loula ont tué. Des milliers d’Ivoiriens civils comme militaires ont également perdu la vie. Des femmes ont été violées, éventrées. Certains ont même dû abandonné dans leurs fuite les biens ( maisons, voitures). La crise postélectorale de 2011 a aussi endeuillé la Cote d’Ivoire. Certains  vivent même jusqu’à ce jour en exil..▄

Tatiana N’Guettia

Source: Aujourd’hui / N°635 du Mardi 06 Mai 2014




Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !