Trump Réveille l’Affaire Dominique Strauss-khan. Provoque des Cris d’Orfraie en France

Dimanche 16 Octobre 2016 - 23:09


Dominique Strauss-khan.
Dominique Strauss-khan.

La force des mots de Donald. Les hululements de la classe politique occidentale. Les propos non courtois à son égard. Tout ceci indique que le candidat-républicain frappe là où ça fait mal. Sa sortie sur la “prison” promise à Hillary Clinton, et les réactions occidentales ont ramené en surface un fait mineur qui a choqué l’Europe. La France surtout—Les images de Dominique Strauss-Kahn, sortant du commissariat de Harlem, menotté, les bras derrière le dos. Escorté par des policiers Américains, nez piqué sur la poitrine, marchant nonchalamment face aux objectifs des journalistes.

 

Valls a Pleuré. Aubry Humiliée

 

Confrontés à ces images, les Français qui depuis la nuit des temps humilient les Africains, se sont posés en chœur une question. “Fallait-il montrer ces images?” Des images “chocs, inconcevables” très fortes de “DSK menotté” qui ont choqué la classe politique. Particulièrement à Gauche, sa famille politique. Mais aussi à Droite.

Manuel Valls, les larmes aux yeux avait trouvé ces images d’une “cruauté insupportable.” Martine Aubry affirmant, “ça m'a vraiment bouleversée,” les jugea “profondément humiliantes.” Pour Elisabeth Guigou, ancienne ministre de la Justice “cette image [était] d'une brutalité, d'une violence, d'une cruauté inouïes.” Eva Joly, ancienne juge trouva ces images “très violentes.” Puis ajouta, “C'est sûr que la justice Américaine est beaucoup plus violente. Ils ne font pas la différence entre le directeur du FMI et n'importe quel autre suspect.” Avant de conclure, “C'est l'idée de l'égalité des droits.

 

Bayrou Glacé. Copé Déculotté

 

Jean-François Copé pensa que la triste “image de la France” qui “pass[ait] en boucle dans le monde entier” est “un sujet” de déshonneur. Christian Jacob, alors chef des députés UMP, s’indigna “ des images que l'on n'a pas l'habitude de voir en France.” Pour François Bayrou, président du Modem, “c'était des images glaçantes de tragédie grecque mélangées à celles des séries Américaines.” La trotskiste Arlette Laguiller plus réaliste, “prophétisa” que “Strauss-Kahn, sortant hagard et menotté d'un commissariat de Harlem, est une image qui, diffusée devant des centaines de millions de téléspectateurs, marque sa chute plus que tous les discours.

A Gauche comme à Droite, ces “cerveaux malades” oubliaient qu’ils sont producteurs en Afrique de ce type d’images qu’ils exportent par le canal de leurs mediamensonges dans le monde entier.

 

Nyobé dans le Sang. Lumumba ligoté. Gbagbo sur les Media

 

Plus que tous les discours,” ces pleurnichards ont en une mi-journée inondé le monde avec les images du président Gbagbo, kidnappé par leurs soldats et remis aux rebelles de Ouattara. A l’époque, ils ricanaient sur les plateaux des media comme des démons suffisamment repus de sang. Ces lamentables éducateurs du monde, jouissant de plaisir mortifère jusque dans leur culotte jubilaient comme un chasseur exhibant un trophée difficilement conquis.

Ces mémoires oublieuses ne se rappelaient plus des images de Lumumba ligoté et jeté dans le bag à bagages d’un véhicule. Ni de celle de Oum Nyobé assassiné par la soldatesque crimino-coloniale-Française, baignant dans son sang, abandonné sur des feuilles mortes dans une forêt à Edéa au Cameroun, et couvert de mouches. Celles de Bokassa humilié par le colonel Jean Claude Mansion…Ou Celles de Samuel Doh et de Savimbi, bien que ce dernier ait été un illustre criminel de Guerre comme Soro et Ouattara.

 

Questions aux Pleurnicheurs Occidentaux

 

Ces criminels logés au Quai d’Orsay, à l’Elysée, à Matignon, à la Maison Blanche, peuvent-ils dire à l’Afrique où sont ses leaders indépendantistes? Peuvent-ils avouer leurs crimes sur les panafricanistes? Peuvent-ils dire où sont enterrés les souverainistes Africains? Le dernier en date de ces insoumis Africains—Laurent Gbagbo, a été déporté à la prison coloniale de La Haye. Sa femme Simone séquestrée sans soin dans l’une des prisons secrètes de Ouattara. Sur tous ces crimes, ces guignols qui pleurent sur des menottes sont muets.

 

Encore Trump et les Africains

 

Heureusement, chaque sortie de Trump, analysée non à travers les lentilles des valeurs dominantes et une instruction aux Africains.

Feumba Samen avec Liberation.





Politique | Economie | Société | Vidéo | Agenda | Religion | Culture | Santé | Diaspora | Contact





WWW.ABIDJAN.ME
UN SITE A VISITER ABSOLUMENT !